AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
daevil ☆ ihy bhj bhm nhj
halloween !
post vacant recrutement soon ☆
04/11 nouveau design, viens donner ton avis ! 14/10 distribution de vava par ici13/10 réouverture de la catégorie temporaire 13/10 inscription à la maison hantée ouverte13/10 les nouveautés d'halloween sont arrivées !29/09 recensement de la rentrée en cours29/09 les dernières news toutes fraîches par ici 24/07 nouvelle version, check ça ! 24/07 animation d'été19/06 event effondrement centre commercial 01/06 changement de design et nouveautés 04/05 ouverte du bowling et première partie lancée04/05 changement design et nouveautés04/04 mis en place d'un recensement04/04 changement de design et nouveautés19/02 changement de design et nouveautés11/01 changement de design et nouveautés16/12 apparition catégorie temporaire noël16/12 animation et rps communs noël03/12 ouverture officielle du forum
Bienvenue ! rmfc c'est un forum rpg city qui se déroule à séoul en 1995. le rp y est libre, sans minimum de mots ou de réponses par mois. les avatars sont réels et de taille 200*320. le forum s'inspire des dramas reply. l'ensemble du design et textes sont de daevil et shin.
pour faire connaître RMFC, n'oublie pas de voter !
Seoul 95
prêt à vivre une véritable histoire d'horreur ? alors rends-toi à la catégorie temporaire ! on ne demande rien d'autre que de la peur et de l'effroi et en plus, tu es libre de jouer le souvenir que tu veux, se déroulant entre 1996 et 2017.
➸ les nouveautés de novembre sont arrivées, check tout ça par là ! ➸ event halloween, viens visiter la la maison hantée la catégorie temporaire fait son retour

 

 the unicorn conundrum + lim sully

Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2  Suivant
avatar
ici !!Kim SeokjinLorem05/12/2017873 rp

pseudo : ici !!
feat : Kim Seokjin
crédits : Lorem
date d'inscription : 05/12/2017
Messages : 87
disponibilité rp : 3 rp

http://seoul95.forumactif.com http://seoul95.forumactif.com
Innovateur
MessageSujet: the unicorn conundrum + lim sully    Mar 5 Déc - 22:50

The unicorn conundrumArdyn & SullyRien n’était plus dangereux pour un homme que les magasins en période de Noel.
Après avoir affronté les pires tueurs en série, des violeurs schyzophrène ou encore des grands mafieux de la triade chinoise, Ardyn en venait à la conclusion qu’il n’y avait rien de plus dangereux et effrayant qu’une grand mère coréenne faisant les courses pour préparer le diner de Noel.
Sauf qu’Ardyn était un homme de parole. Il avait promis son plus beau Noel à Rosa, et Rosa allait avoir tout ce qu’elle voulait pour Noel, y compris une peluche licorne littéralement impossible à trouver sans faire chaque supermarché de la ville, en particulier aussi prêt des fêtes.

Quand il s’était envellopé dans une épaisse écharpe rouge après un meeting et qu’il avait déclaré aller faire les courses de Noel, ses collègues l’avaient regardé comme si il avait annoncé se jeter droit dans les griffes du loup. Et ils étaient des MILITAIRES. Ils savaient ce que c’était le vrai danger.
Il faut savoir que Ardyn venait tout droit d’Edinburgh, et que les britanniques étaient parfois douloureusement polis, même la veille des fêtes, quand les stocks de dinde ne cessaient de s’amenuir et que certaines familles n’avaient pas le temps d’aller faire le plein avant le grand soir.

Il n’était pas prêt au champ de bataille qu’était les supermarchés coréen en plein Black Friday. Quand une mamie manqua de l’envoyer droit dans un rayon plein de calendrier de l’avent, il réalisa que ses collègues avaient peut être raison de s’inquiéter pour lui.
Mais ca lui permit de mettre la main sur un adorable calendrier de l’avant à l’effigie d’Hello Kitty, aussi il ne s’en plaignit pas.
Après une demie heure de recherche infructueuse, Ardyn craint faire choux blanc, dans ce supermarché aussi.

C’est alors qu’il la vit. Perchée sur un rayon, dans toute sa gloire colorée se trouvait...la licorne de Rosa.
Mignon. Elle a vraiment bon goût
Dans une histoire avec plus de budget, une musique épique aurait suivi ses derniers pas jusqu’à la peluche, alors qu’il plissait ses yeux étranges, pressait ses lèvres pleines et étendait son bras juste assez long pour attraper cette peluche qu’il cherchait depuis des jours.
Il poussa un cri joyeux en sentant la peluche sous ses doigts.

“Enfin !”


Sauf que ce n’était pas si facile. Rien n’était aussi facile dans la vie de Kang Ardyn. Quelqu’un tenait la peluche à son autre extrémité. Le regard du profiler se leva lentement, remontant un main masculine, et un bras finement musclé, jusqu’à une mâchoire sur laquelle il aurait facilement pu couper du beurre, une fossette EXTREMEMENT frustrante et attractive et une paire d’yeux définitivement trop doux et un intelligent pour quelqu’un qu’il aurait du considérer comme sa nemesis.

Quand il se rendit compte qu’il avait la bouche ouverte, le jeune homme la ferma rapidement et fit la moue.

“Sorry, mais j’ai vu cette peluche en premier !”
déclara t’il, sa voix bien trop douce pour quelque chose qui aurait du paraitre dangereux et menacant.
© YOU_COMPLETE_MESS
Revenir en haut Aller en bas
avatar
krowKim Nam Joon//03/12/20172610 rp

pseudo : krow
feat : Kim Nam Joon
crédits : //
date d'inscription : 03/12/2017
Messages : 261
disponibilité rp : 0 rp

http://seoul95.forumactif.com/t59-lim-sully#175 http://seoul95.forumactif.com/t75-lim-sully http://seoul95.forumactif.com/t314-lim-sully-be-a-part-of-my-past-present-future
défenseur
MessageSujet: Re: the unicorn conundrum + lim sully    Mer 6 Déc - 17:30


Ce n’était pas la première fois que Sully était de corvée. Bien sûr, Noël était une occasion rêvée pour avoir de bons petits plats concoctés par la cadette, mais il devait se sacrifier toute l’année, lui, pour éduquer ses deux têtes brûlées préférées. Il râlait plus parce qu’il n’aimait pas faire les courses que pour le reste, ça ne le dérangeait pas vraiment et il fallait dire qu’il avait hâte de voir sa sœur s’activer derrière les fourneaux. Il en salivait d’avance. Le jeune professeur était une calamité lorsqu’il s’agissait de cuisine et Merry ? Il ne voulait même pas le voir franchir le seuil de cette pièce. Pourtant, plein de bonne volonté il s’y était essayé aussi bien lui que le danseur, mais rien à faire, ce serait presque catastrophique de les laisser faire mijoter un plat de pâtes ! Il sourit à cette pensée, non sans passer une main dans sa tignasse en traînant son caddie, ce qui était impossible à faire dans les rayons. Comme la plupart de ses congénères, le professeur l’abandonna dans un coin caché à la vue de tous au possible pour partir à la recherche de ses ingrédients, remplissant des sacs en suivant scrupuleusement la liste émise par Molly. Quand elle voulait ou avait besoin de quelque chose, elle savait très bien qu’elle pouvait compter sur eux.

Flânant entre deux soupires, il essayait de concentrer son esprit autrement, pour ne pas se laisser prendre au jeu d’un brouhaha infernal fait de pleurs, de cris et de roulettes ornées de conteneurs métalliques, il n’en pouvait plus et ce n’était que le début. Les femmes avaient l’air plus malignes, toujours dans ces situations et beaucoup plus carnassières que lui. Telles des vautours elles rodaient et se disputaient les derniers articles en rayon que la majorité convoitait qui étaient sortis en bien trop peu d’exemplaires. Il s’en éloigna aussi vite que possible, essayant d’éviter les coups au passage et se vit projeté dans un rayon plus calme étrangement et dévasté. Il y avait des peluches en veux-tu en voilà, des poupées et parfois même des produits à même le sol, les rayons ayant été comme dévalisés. C’était horrible pour lui. Il avait perdu ses parents de cette façon, bien sûr noël aurait été plus tragique, mais dans ces périodes de fêtes, c’était pour lui quelque chose de pénible et de très angoissant de se rendre au super marché. Voilà donc la raison pour laquelle il n’aimait pas s’y attarder autant qu’il prenait ce rôle très à cœur pour éviter à Molly de pleurer toutes les larmes de son corps ainsi que la crise de panique. Ses mains se serrèrent sur la lanière et il se rassura comme il le pouvait, observant par ailleurs une peluche en particulier qui était plus qu’adorable et qui le fit rire tant sa sœur n’avait rien du petit monstre docile qui aimait les poney. Le prix n’était pas excessif, il pouvait se permettre de le lui offrir, juste pour rire en lui expliquant qu’un jour elle aurait des enfants et elle achèterait ce genre de chose tout comme il l’avait fait pour elle plus jeune et comme les parents auraient souhaités être là pour le faire.

Sa nostalgie s’évapora lorsqu’il sentit une pression sur la peluche et qu’il releva le nez pour observer un homme, grand, d’une couleur d’yeux unique du moins qu’il n’avait jamais vu auparavant par ici et une écharpe qui mettait parfaitement en valeur le contraste entre le foncé de ses vêtements et de ses cheveux et la pâleur de sa peau. Un instant il arqua un sourcil, puis mis un certain temps à réaliser ce qui venait de sortir de cette… bouche. Oui, cette bouche pulpeuse et pourtant qui ne laissait aucun doute, c’était bien un homme à en juger par la largeur de ses épaules, sa taille et ses cheveux courts. Ne nous leurrons pas, il savait parfaitement que les femmes pouvaient arborer elles aussi des coupes plutôt osées, mais elles étaient rares et… cette voix n’avait rien de féminin autant que le torse auquel il n’avait pas accès mais qui ne présentait malgré les couches de vêtements, aucune poitrine, il en était sûr. Quand à cet accent… il s’en racla la gorge, observant de nouveau la peluche pour reposer ses orbes noires et les verrouiller dans celles du jeune homme. « Et bien… j’aurais bien aimé l’avoir aussi je suis désolé. Nous pourrions trouver une autre peluche qui me ferait changer d'avis,
voulez-vous ?
» En attendant, il ne comptait pas lâcher la jolie peluche rose… intrigué par le fait qu’un autre homme prenne soin d’une fille. Une petite amie ? Non, plus jeune sans doute, quoi qu’il en soit, il se mit à sourire. Si la peluche n’avait pas grand intérêt que de faire naître une moue râleuse chez Molly, elle en avait gagné un supplémentaire : entretenir un contact avec un homme qui venait de lui taper dans l’œil et de foudroyer la moitié de ses sens sur place. Avait-il évoquer cette odeur à la fois mentholée néanmoins florale ? Ah oui, il voulait définitivement faire connaissance et Sully n’était pas un grand timide malgré son apparence des plus tendre. « Vous êtes anglais ? » Il le parlait, plus grâce à sa curiosité personnelle que par la matière enseignée durant sa scolarité. Ce n’était pas que les institutions coréennes étaient mauvaises, mais il avait toujours été difficile d’intégrer un langage dont la grammaire et l’alphabet n’avaient absolument rien à voir, qui sait, peut-être qu’un beau jour ce serait chose aisée, en attendant, rares étaient les quelques anglophones et amateurs de langues étrangères. En parlant de langue… il se permit de tirer la sienne… au secours, nous venons de perdre l’aînée de la famille Lim qui tente des plaisanteries bidon avec un parfait inconnus. Il s’en mord déjà les doigts pinçant ses propres lèvres en faisant apparaître de ce fait une fossette bien plus creusée.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
ici !!Kim SeokjinLorem05/12/2017873 rp

pseudo : ici !!
feat : Kim Seokjin
crédits : Lorem
date d'inscription : 05/12/2017
Messages : 87
disponibilité rp : 3 rp

http://seoul95.forumactif.com http://seoul95.forumactif.com
Innovateur
MessageSujet: Re: the unicorn conundrum + lim sully    Mer 6 Déc - 19:25

The unicorn conundrumArdyn & SullyC’était le premier Noël de Rosa chez lui. Le premier Noël qu’elle allait passer loin de cet homme qui l’avait enlevée et tué ses parents, loin de l’homme qui lui avait fait tant de mal que longtemps, elle avait refusé de parler, ni même de le toucher.
Neuf mois après, la petite fille avait appris de son père le langage des signes, mais faisait énormément de progrès dans le langage parlé, ce que bien des médecins et experts n’avaient pas cru possible.
Simplement avec de l’amour et la présence d’un père aussi normal que possible. Il ne pourrait jamais lui offrir la vie paisible qu’elle méritait, il le savait parfaitement, mais son sourire quand il revenait d’une longue journée de travail était largement suffisant.

Le jeune homme était bien décidé à faire de ce Noël le Meilleur Noël qui soit et ceux même si il devait se battre avec des ahjummas enragées entre des choux chinois et des plateaux de viande à faire griller au barbecue ou avec un adorable intello, qui pour une raison inconnue, voulait absolument mettre la main sur la même peluche que lui quelques jours avant Noêl. Alors cet inconnu pourrait avoir un sourire à croquer ou des yeux bruns caramel, il n’allait certainement pas se faire avoir, pas cette fois ! Il se devait de se battre pour Rosa !

Il plissa légèrement ses yeux en amande, fixant le nouveau venu en essayant de prétendre que les rougeurs sur ses joues étaient du au froid et non pas au fait que cet homme était franchement très attirant.
Au lieu de cela, il resserra sa prise sur la peluche.
« Et bien… j’aurais bien aimé l’avoir aussi je suis désolé. Nous pourrions trouver une autre peluche qui me ferait changer d'avis, voulez-vous ? » De toute évidence, le jeune homme était joueur, très bien. Très bien, Ardyn allait jouer donc, il était plus qu’évident qu’aucune des peluches qu’il lui présenteront ne trouveraient grâce à ses yeux. Ses grands yeux s’écarquillèrent innocemment et il plissa les lèvres dans une moue adorable, battant légèrement des cils. “Et cette peluche la bas ? Elle est mignonne, non ?” Il lui désigna une peluche à l’air particulièrement… “fluffy”. Un alpaca portant un survêtement. On fait difficilement plus mignon.

Il se mordit la lèvre, et décocha son plus beau sourire à l’inconnu. “Alors ?”
« Vous êtes anglais ? » Il haussa les sourcils, surpris par la question. Il se gifla mentalement. Focus, Ardyn. C’est sûrement une ruse. Un petit sourire plaisant s’étira sur son doux visage.
“Vous avez l’oeil, et l’oreille. Bravo.” Il n’était pas dupe, son accent était encore très présent dans son parfait coréen. Il n’avait jamais vraiment ressenti le besoin de s’en débarasser, et peu étaient capable de le reconnaître. “Je m’appelle Ardyn. Je viens de Londres.”
Tout en lui respirait sa ville natale. Il vivait encore et toujours sur l’heure londonienne. Et il était justement presque l’heure du thé. Il huffa légèrement avant de se rapprocher de son adversaire.

“Ma fille, Rosa. Elle veut cette peluche depuis une éternité et j’ai fait tous les magasins de la ville pour la trouver.”
Une nouvelle moue juvénile, encore une fois. Ardyn usait de ses charmes. Aucun remords. “En plus, j’ai promis de rentrer faire des scones pour l’heure du thé. Qu’est ce que vous en dites ? Des scones et du thé contre cette peluche ?”
© YOU_COMPLETE_MESS
Revenir en haut Aller en bas
avatar
krowKim Nam Joon//03/12/20172610 rp

pseudo : krow
feat : Kim Nam Joon
crédits : //
date d'inscription : 03/12/2017
Messages : 261
disponibilité rp : 0 rp

http://seoul95.forumactif.com/t59-lim-sully#175 http://seoul95.forumactif.com/t75-lim-sully http://seoul95.forumactif.com/t314-lim-sully-be-a-part-of-my-past-present-future
défenseur
MessageSujet: Re: the unicorn conundrum + lim sully    Jeu 7 Déc - 23:57

Si Sully avait été hétérosexuel, les charmes de l’inconnu n’auraient eu aucun effet sur lui. Malheureusement pour lui et pour son petit cœur, il avait une irrépressible envie de garder cette peluche et d’éterniser le moment, succombant totalement à ce joli minois sorti de nulle part. La peluche désignée pour remplacer celle-ci était des plus adorable, certes, mais ce n’était en rien une licorne et pour aller dans le cliché, un lama ne conviendrait pas à sa sœur. Avait-il vraiment envie de gâcher le noël d’une autre personne par égoïsme et surtout sur un coup de tête ? Bien sûr que non. Il s’attardait sur les détails, écoutant cet accent plus que charmant et extirpa au jeune homme un sourire, enfin. La tonalité qu’empruntaient ses mots n’était ni positif ni négatif, mais il sentait poindre l’agacement de la part de l’autre homme, quand lui ne faisait que jouer.

Finalement un prénom prononcé, le coupant dans cette hésitation à remettre l’objet si convoité. Il se mordit la lèvre et inclina sa tête « Enchanté, Lim Sully » dit-il, se présentant à la coréenne en donnant en premier lieu son nom, mais n’étant contre celle de joindre son prénom, certes, donnant une dimension plus intime pour son plus grand désarroi. Une proposition fut lancée tout en réduisant la distance entre eux pour couvrir la voix d’une foule excitée par la période de fêtes. De nouveau, ses fossettes ressortaient pour mieux afficher ses faiblesses. Il n’avait plus vraiment de choix à faire, mais le petit jeu instauré naturellement lui plaisait bien. C’était plutôt risqué de mettre en péril l’équilibre déjà précaire de ce début de relation. Il fit mine de réfléchir, observant les peluches alentour pour en repérer une autre, toute aussi mignonne sortie d’un film d’animation qui avait marqué son esprit. C’est en 88, soit un peu moins d’une dizaine d’années que le voisin totoro avait vu le jour et son succès avait été tel que le jeune professeur illustrait cela comme du grand art, se permettant ainsi d’acquiescer et en récupérant la peluche à l’effigie de la créature grise et blanche. « Marché conclus, je ne me vois pas priver une petite fille de sa licorne rose » dit-il, ne révélant en rien les raisons qui l’avaient poussé à vouloir si ardemment le pauvre petit poney. Il mentirait à coup sûr, prétextant qu’il cherchait pour un enfant, mais dire qu’il s’agissait d’une grande de 19 ans, ce serait admettre avoir fait du zèle et ça, il en était hors de questions.

Son propre bien entre ses doigts, il consulta la liste de course, parcourant les lignes barrées d’un simple trait, il ne restait que les commandes spéciales, à savoir les plus gênantes. Devait-il attendre ? Ce n’était pas lui qu’il mettrait dans l’embarras mais sa petite sœur, qu’importe. « Et bien, Ardyn, ce fut un plaisir et je vous propose que l’on se retrouve à la caisse si vous souhaitez honorer votre part du marché ? » C’était osé, rien ne l’y obligeait maintenant qu’il possédait la peluche entièrement, mais il espérait secrètement, se contentant de sourire. « Bien entendu, je me charge du thé » après tout, si les anglais étaient fin gourmet en la matière, les coréens aussi, il devait connaître cet art ancestral, étant asiatique pour ce qu’il en voyait, poursuivit simplement son chemin pour terminer ses courses et faire cette queue interminable, il l’espérait, en bonne compagnie.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
ici !!Kim SeokjinLorem05/12/2017873 rp

pseudo : ici !!
feat : Kim Seokjin
crédits : Lorem
date d'inscription : 05/12/2017
Messages : 87
disponibilité rp : 3 rp

http://seoul95.forumactif.com http://seoul95.forumactif.com
Innovateur
MessageSujet: Re: the unicorn conundrum + lim sully    Ven 8 Déc - 9:39

The unicorn conundrumArdyn & SullyArdyn n’était pas dupe. Certains choses lui avaient été offertes à sa naissance. Il n’était pas beaucoup plus beau qu’un autre, mais très tôt, avait su faire en sorte que ses qualités physiques lui servent dans toutes les circonstances si il jouait bien ses cartes. Et si il y avait quelque chose que Ardyn savait faire, c’était jouer au poker. Il allait avoir cette peluche même si il devait épuiser tout son charme sur cet homme. Et le bon côté de la chose, c’est que celui ci n’était pas un horrible pervers ou un criminel recherché, mais un adorable intello qui avait apparemment les mêmes goûts que sa fille et lui en matière de peluches. Oui, il aurait pu faire bien pire que de se rendre compte que son charme marchait plus que bien sur cet adorable être humain.
Adorable, oui. Il l’aurait été encore plus si il avait lâché cette licorne.
« Enchanté, Lim Sully »

Un sourire, pour la première fois sincère, bien qu’un peu amusé, naît sur le visage d’Ardyn, ses yeux brillant légèrement de malice.
“Prénom plutôt exotique pour un coréen, monsieur Sully.”
Le prénom roulait délicieusement sur la langue, et le jeune homme décida qu’il était satisfait, avant de revenir à sa mission actuelle : à savoir arriver à ramener cette peluche de malheur chez lui avant l’heure du thé et le retour de sa fille.
Situations critiques appellent aux mesures critiques. Ardyn se décida à sortir sa carte ultime : le thé et les scones. Évidemment, inviter un inconnu chez lui était déconseillé dans sa ligne de travail, mais le jeune homme était justement employé pour reconnaître les criminels et quelque chose dans ces yeux et ces fossettes lui disait que Sully était à peu près aussi dangereux que la peluche licorne qu’il tenait dans ses bras.

L’homme sembla tourner et retourner la proposition dans sa tête, avant de finalement tendre la main vers une autre peluche, que Ardyn n’avait pas remarqué. En tant que grand fan du travail de Miyazaki, c’était une honte. Mais il n’était pas la pour lui. Il était la pour Rosa.
« Marché conclus, je ne me vois pas priver une petite fille de sa licorne rose »
Alors que les doigts de Sully se relaxaient sur la peluche, l’expression du plus vieux, elle, changea du tout au tout, passant du charme carnassier à de la surprise, pour quelque chose comme de la joie pure et simple. “Ooh ! Sweet !” Il effectua un petit saut et serra la licorne contre lui avant de la déposer dans son cadis, son sourire révéla une lignée de dents blanc perle.
Quand il se rendit compte de son changement instinctif de comportement, il rosit, toussa légèrement, et tenta de reprendre un visage plus sérieux, sans grand succès. “Merci… Rosa sera très heureuse.” Et c’était bien tout ce qui comptait, que Rosa soit heureuse. Après tout, il ne devrait pas se sentir redevable de quoi que ce soit...Mais il comptait bien honorer son invitation jusqu’au bout, comme un véritable gentleman (et aussi parce qu’il n’avait pas envie de laisser partir Sully aussi facilement).

Il observa le jeune homme consulter sa liste. Lui même avait besoin de quelques ingrédients en plus pour ses scones. « Et bien, Ardyn, ce fut un plaisir et je vous propose que l’on se retrouve à la caisse si vous souhaitez honorer votre part du marché ? » Ardyn sourit légèrement, puis après quelques secondes de fausse hésitation, hocha la tête. “Mais si on doit partager le thé, Sully, j’aimerais qu’on se tutoie.” C’était risqué pour lui, aussi. Les coréens n’étaient pas des grands fans de la familiarité. Mais vu comment leur rencontre s’était déroulée, il supposait que le jeune homme ne lui en voudrait pas de faire les choses à sa manière… Ce n’était pas un grand fan de courbettes, après tout. Les anglais étaient polis mais certainement pas mielleux.

« Bien entendu, je me charge du thé » Ardyn leva un sourcil, mais décida de laisser Sully choisir le thé, puisqu’il avait l’air aussi ravi à cette perspective. Un léger rire s’échappa de ses lèvres en le regardant s’éloigner, et se dirigea vers l’aile de patisserie, ou il ramassa un paquet de farine de levain, un peau de confiture et quoi préparer sa clotted cream. Une fois satisfait; il se dirigea vers les caisses, cherchant du regard un grand coréen doté d’une impressionnante fossette.
Heureusement, il ne tarda pas à l’apercevoir et se glissa derrière lui dans la fille avant de s’amuser.
“Tu pensais que je n’allais pas tenir ma promesse ?”

© YOU_COMPLETE_MESS
Revenir en haut Aller en bas
avatar
krowKim Nam Joon//03/12/20172610 rp

pseudo : krow
feat : Kim Nam Joon
crédits : //
date d'inscription : 03/12/2017
Messages : 261
disponibilité rp : 0 rp

http://seoul95.forumactif.com/t59-lim-sully#175 http://seoul95.forumactif.com/t75-lim-sully http://seoul95.forumactif.com/t314-lim-sully-be-a-part-of-my-past-present-future
défenseur
MessageSujet: Re: the unicorn conundrum + lim sully    Ven 8 Déc - 18:53

Il était vrai que cette rencontre était particulière. Lui qui n’était qu’un simple coréen venait de croiser un métissage plutôt plaisant et rare. Il savait la génétique assez mystérieuse pour laisser une paire d’yeux bleus poindre sur le doux visage d’un asiatique d’apparence, dénotant complètement avec la forte caractéristique des yeux sombres qu’on généralement les leurs. Et deuxième remarque qui ne le laissa pas indifférent, rappelant cette nostalgie d’une mère qui tentait vainement de justifier ses choix en matière de prénom, Sully répondit simplement « Que voulez-vous, il y a des cas d’exceptions faits pour se rencontrer on dirait » En sommes, il exprimait sa joie de ne pas être solitaire dans ce monde à être particulier de prénom, ou d’autre chose. Il avait bien ses cadets, néanmoins, la famille comptait-elle ? Il haussa les épaules et maintint cette peluche malgré lui, profitant pour observer le grand brun tout droit sorti d’un de ces films pour midinettes, absolument délicieux pour sa part et qui avait bercé son enfance. Oui, i Sully ne l’avouait pas, il avait un faible pour les romans d’amour adaptées au cinéma. Il n’avait pas le temps ni l’argent pour y aller aussi régulièrement qu’il l’aurait voulu, mais mettre un peu d’argent leur permettait à Merry, Molly et lui de s’aérer de temps en temps.

Aussi, il accepta, revenant rapidement sur terre, la proposition qui lui avait été faite, serrant la main qui lui avait été tendu dans un sourire et une exclamation particulièrement joyeux, chose qui fit grandir son sourire. Il avait ses courses à finir et promis de ramener un thé qu’il s’était empressé d’aller chercher après s’être assuré d’avoir tous les ingrédients et autres mots confectionnant sa petite liste. Il l’avait suivi à la lettre et s’était trouvé un peu trop observer à récupérer des serviettes hygiéniques, des montagnes de rouleaux et d’autres éléments essentiels à la santé de leur foyer. Qu’il s’agisse des plus gênantes ou non, il ne refusait jamais les requêtes de sa sœur qui savait bien faire le compte de ce qui leur manquait ou était sur le point de soulever une révolte au sein des Lim. Ce n’était pour lui pas réellement embarrassant, tant il était habitué. Ce qui était surprenant à son sens, c’est que d’autres hommes hésitaient à suivre cette voie d’assumer leurs courses. La virilité n’était pas forcément un machisme latent et c’était déplaisant aux yeux du professeur de savoir que la plupart de ces gens éduquaient leurs enfants comme si tout était normal.

Une fois à la caisse, il sentit derrière lui la présence de ce parfum enivrant, souriant en se tournant assez pour rire légèrement. Il n’était pas encore habitué au tutoiement qu’il avait pourtant accepté, mais acquiesçant sans gêne. « J’en doutais oui, je suis bien heureux de constater que je n’ai pas laissé parler mon estomac un peu trop vite » Une façon comme une autre de laisser entendre que personne n’accepte en général de faire confiance à un humour aussi pathétique que le sien, mais il ne s’en plaint pas, au contraire, avançant doucement mais surement face au nombre de clients qui comme lui attendent leurs tours. C’était extrêmement long et pénible, néanmoins il était en bonne compagnie, tenant son coude sur sa main barrant sa taille, il grattait son menton avant de récupérer la boite de thé qu’il avait récupéré pour la montrer à son hôte. « J’espère que celui-ci vous conviendra, si vous n’y avez pas goûté sachez que c’est un crime par ici » Fort heureusement,
il pouvait compter sur l'enseignant pour le sauver ~
Revenir en haut Aller en bas
avatar
ici !!Kim SeokjinLorem05/12/2017873 rp

pseudo : ici !!
feat : Kim Seokjin
crédits : Lorem
date d'inscription : 05/12/2017
Messages : 87
disponibilité rp : 3 rp

http://seoul95.forumactif.com http://seoul95.forumactif.com
Innovateur
MessageSujet: Re: the unicorn conundrum + lim sully    Lun 11 Déc - 8:51

The unicorn conundrumArdyn & SullySully (c’était son nom, aussi étonnant que ce soit), n’avait rien d’un monstre bleu de dessin animé. Malgré la presque esclandre qu’ils avaient eu, il semblait particulièrement doux comme un agneau, et malheureusement, Ardyn avait toujours eu une terrible faisable pour les choses mignonnes. Une malédiction, l’empêchant parfois de se faire respecter par Rosa, qui était bien assez intelligente pour reconnaitre ses faiblesses. Aujourd’hui, voila qu’il invitait un inconnu à manger chez lui ? Et il n’avait pas bafouillé une seule fois ? C’était étrange. Magique.
Etait ce l’un de ces “miracles de noël” dont parlaient tous ces films à l’eau de rose à la télévision ?
« Que voulez-vous, il y a des cas d’exceptions faits pour se rencontrer on dirait »
L’implication qu’ils pourraient avoir été destinés à se rencontrer le fit sincèrement sourire. Pour lui, il voulait bien croire en ce genre de choses. Au moins une fois.

Il promit à Sully de le rencontrer rapidement aux caisses, et continua son bonhomme de chemin, en jurant intérieurement sur les prix pratiqués par les coréens sur des produits aussi basiques que de la confiture. Etait t’il le seul de cette ville à en manger ? Si c’était le cas, ils ne savaient clairement pas ce qu’ils manquaient.
Il ne tarda pas à apercevoir son compagnon d’infortune aux caisses, et se glissa d’un mouvement qu’il espéra gracieux derrière lui.

L’expression de surprise et de contentement sur le visage du professeur auraient été apparente pour n’importe qui. Même quelqu’un qui n’était pas expert en comportement humain. Sully avait l’air d’être un livre ouvert. Et ce genre de personne… c’était celles que Ardyn préférait sans aucun doute.
« J’en doutais oui, je suis bien heureux de constater que je n’ai pas laissé parler mon estomac un peu trop vite » Ardyn rit doucement. Parce qu’Ardyn n’avait pas un humour beaucoup plus raffiné que celui de Sully, et qu’ils pourraient actuellement très bien s’entendre. “Je tiens toujours mes promesses, Sully.” finit t’il par lui murmurer au creu de l’oreille, amusé par ses réactions. Ses réactions si vives, si maladroites et sincères. Décidément, ce garçon lui plaisait énormément.

Le jeune homme lui tendit alors un sachet de thé, comme convenu. L’anglais loucha un peu sur le nom du thé, qui était écrit en chinois ancien, mais finit par sentir l’odeur filtrant hors du paquet. Il fronça les sourcils, ne sachant pas si c’était un arome qu’il appréciait ou non. “Ca sent la terre…” Ce n’était pas forcément une mauvaise chose. D’ailleurs il sourit, murmurant un merci. « J’espère que celui-ci vous conviendra, si vous n’y avez pas goûté sachez que c’est un crime par ici »
Ardyn éclata d’un rire animé, ressemblant étrangement au bruit d’un essuie glace un jour de pluie. “Non...non je n’y avais jamais gouté, mais avant de me mettre les menottes, inspecteur, laissez moi vous faire des scones. Vous avez déjà gouté des scones, Sully ? Parce qu’en Angleterre, ne pas connaitre les scones… c’est un véritable affront.”

Il fit mine de désapprouver fièrement, alors qu’ils chargeaient leurs provisions. Alors, le jeune homme ne put s’empêcher de remarquer les produits de serviettes hygiéniques dans le caddie. Il ne put s’empêcher de se sentir un peu décu. Bien sur, le jeune homme avait sans aucun doute une petite amie, même si penser que Sully aie pu vouloir la peluche licorne pour lui était plus amusant.
Il se mordit la lèvre, sa curiosité prenant le pas sur sa fierté.

“Enfin...je ne voudrais pas vous retarder.”
Il leva les yeux au ciel, comme pour éviter le regard de son compagnon. “Vous avez peut être quelqu’un qui t’attend à la maison… une petite amie, surement ? Est ce qu’elle appréciera que vous rentriez plus tard de vos courses, et sans la peluche ?”

© YOU_COMPLETE_MESS
Revenir en haut Aller en bas
avatar
krowKim Nam Joon//03/12/20172610 rp

pseudo : krow
feat : Kim Nam Joon
crédits : //
date d'inscription : 03/12/2017
Messages : 261
disponibilité rp : 0 rp

http://seoul95.forumactif.com/t59-lim-sully#175 http://seoul95.forumactif.com/t75-lim-sully http://seoul95.forumactif.com/t314-lim-sully-be-a-part-of-my-past-present-future
défenseur
MessageSujet: Re: the unicorn conundrum + lim sully    Mar 12 Déc - 20:02


L’histoire de son prénom restait un mystère pour les Lim qui avaient tous trois hérité de cette particularité. Sully ne s’en plaignait pas, ayant appris qu’à juger les gens pour des futilités on en perdait de vue l’essentiel. Il était plutôt fier de ne pas être dans ce cas et d’avoir une curiosité avenante plutôt qu’une peur de l’inconnu. Il n’hésita pas à le faire savoir, deux victimes d’une originalité si précieuse à ses yeux qu’ils ne passaient ni l’un ni l’autres inaperçus, si tenté que pour le jeune professeur, ne pas révéler son prénom suffit à évincer les doutes. Mais le vrai visage des gens se dévoilent à mesure de dialogues. Il ne s’attendait à rien de la part d’un étranger, ne l’avait regardé que par simple attrait physique et cette façon très particulière d’affirmer que tout lui était dû révélait en soit une personnalité comme il les aimait : à la fois explosive et pourtant très pétillante, une fraîcheur qu’il avait envie de percer pour toujours en apprendre plus.

C’est en souriant qu’il se dirigea vers les rayons généralement fréquentés par la gente féminine, puis termina ses courses en espérant recroiser le bellâtre qui avait chamboulé son univers en moins d’une seconde. Les minutes passaient, les bips des caisses et le froissement du métal au contact des paquets résonnaient comme une musique un peu trop agaçante pour son ouïe. Il fut soulagé que la douce voix de l’Anglais lui parvienne pour le distraire autrement. Son sourire s’agrandit tandis qu’il confia avoir fait confiance à son estomac, couvrant le fait que son instinct l’avait poussé droit dans les bras du jeune homme. Il aurait pu mal tomber, ça n’avait pas été le cas. L’enseignant acquiesça, rassurant d’un regard l’autre jeune homme. « Je ne m’aviserais plus de remettre votre parole en doute »

Le tutoiement n’était pas chose aisée, ainsi tous deux avaient repris naturellement cette forme de politesse. Sully ne s’en aperçu qu’en parlant du thé qu’il présenta à son nouvel ami. Quant aux Scones, il rit doucement secouant la tête négativement. « Je n’en connaissais que le nom, comme la plupart des coréens je dois dire. C’est un échange plus qu’équitable de découvrir chacun un bout de la culture de l’autre » dit-il, s’emballa à peine sur les mélanges de cultures et leurs biens faits.

Le brun observa le comportement de l’anglais changer à mesure que son caddie lui était dévoiler, laissant une nouvelle facette de la personnalité du professeur se joindre à la partie, offrant une espièglerie sans nom et une lueur d’excitation dans les yeux. Cet engouement qu’il avait ressenti à l’égard du jeune homme était visiblement partagée et par trois fois il le lui avait prouvé. L’invitant en premier lieu, le rejoignant aux caisses et finalement affichant cet air contrarié à peine perceptible à la vue d’un contenu plutôt féminin pour une toute petite partie de ses provisions. Il pencha la tête. « Je n’aurais pas accepté si cela avait été le cas, rassurez-vous » Tandis que la file avançait enfin, se retrouvant sur le comptoir pour y déposer ses articles, le brun entretint le mystère quelques secondes, avant d’y déposer les objets compromettant, puis, terminant par la peluche qu’il gardait entre ses bras. « Ma petite sœur est la seule femme de ma vie » pour l’instant, avait-il envie de poursuivre. Mais il ne s’en donna pas la peine, bloqué par ces mots qui ne voulaient pas franchir le seuil de ses lèvres comme s’il était en train de se jouer sous ses yeux une scène d’une importance capitale pour son avenir. Etait-ce le cas ? Il ne sut répondre, se contentant de sourire et de renvoyer la pareille. « Il n’y a pas de dame hormis la jeune demoiselle que je connais sous le doux prénom de Rosa ? Je serais navré de gêner par ma présence » mais tous deux savaient qu’il n’en était rien. C’était dangereux, pourtant si plaisant, l’instant si doux parmi la foule qui elle était à cran, il ne put que s’accrocher à ce doux rêve d’un monde où la sensation de flottement serait permanente. Sully dut redescendre sur terre pour faire face à ses responsabilités, déglutissant en ne sachant de prime abord pas répondre. Cette peluche n’avait jamais été nécessaire. Il regarda la fourrure rembourrée qu’il avait entre les bras et releva le nez. « Quant à la peluche, c’était un cadeau dont elle n’avait même pas idée, il n’y a donc pas lieu de s’inquiéter » tout était bien qui finissait bien finalement, en espérant que Rosa ne soit pas trop contrariée par la présence d’un inconnu, pensa-t-il.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
ici !!Kim SeokjinLorem05/12/2017873 rp

pseudo : ici !!
feat : Kim Seokjin
crédits : Lorem
date d'inscription : 05/12/2017
Messages : 87
disponibilité rp : 3 rp

http://seoul95.forumactif.com http://seoul95.forumactif.com
Innovateur
MessageSujet: Re: the unicorn conundrum + lim sully    Jeu 14 Déc - 8:52

The unicorn conundrumArdyn & SullyDepuis sa plus tendre enfance, Ardyn avait eu un caractère bien trempé. Une qualité autant appréciée par sa mère qu’elle énervait son posh de père. Les anglais étaient connus pour leur politesse douloureuse, alors qu’Ardyn, bien qu’il soit extrêmement poli, n’hésitait pas une seule seconde à dire ce qu’il voulait dire. C’était physiquement impossible pour lui de se retenir, ce qui lui avait valu pas mal de regards horrifiés ou étonnés. Heureusement, Sully semblait aussi ouvert d’esprit que son prénom était étrange. Ce jeune homme lui avait simplement souri. Il n’avait pas froncé les sourcils en voyant son oeil bleu, ou écarquillé les yeux en entendant son accent, le complimentant faussement sur sa connaissance de la langue coréenne…
C’était la première fois qu’un inconnu se comportait actuellement comme un humain normal avec lui, et si Ardyn était totalement honnête avec lui même, il n’avait aucune envie de laisser ce bel inconnu aux faussettes s’évaporer dans la nature.

Heureusement, Sully avait lui aussi tenu sa promesse, celle de se retrouver devant les caisses.

« Je ne m’aviserais plus de remettre votre parole en doute »

Le tutoiement serait pour plus tard. Très bien, le jeune homme pouvait travailler avec ça. Il ferait de si bons scones que Sully n’arriverait plus à le vouvoyer, par la suite. « Je n’en connaissais que le nom, comme la plupart des coréens je dois dire. C’est un échange plus qu’équitable de découvrir chacun un bout de la culture de l’autre » Ardyn ne put s’empêcher de sourire en remarquant que les yeux du jeune homme brillaient d’excitation. Il avait un sourire communicatif, et l’anglais aimait les hommes qui se cultivaient.
Décidément, ca faisait beaucoup de bons points pour Lim Sully. “Ca semble bien, en effet.” souffle t’il.

Ils finissent par décharger leurs caddys dans un silence agréable. Le caddy de Ardyn était rempli de fruits, de sachets de thé, de produits pour les scones, et d’un poulet entier qui pourrait lui tenir la semaine, si il se débrouillait bien. Rosa n’était pas celle qui demandait le plus de nourriture dans cette maison. Ardyn avait toujours aimé manger… ca n’avait jamais changé depuis ses années à l’université. Son regard ne put s’empêcher de se poser sur les articles de Sully, qui se trouvaient devant les siens. C’était avant tout des choses parfaites éclectiques...Mais le psychologue ne put s’empêcher de remarquer les produits d’hygiène féminine. Alors...Soit Sully cachait bien son jeu, soit il y avait une femme dans sa vie.

Honnêtement, il ne savait pas pourquoi il se sentait aussi déçu mais… « Je n’aurais pas accepté si cela avait été le cas, rassurez-vous » Ardyn fait la moue devant l’air mystérieux du jeune homme. Il a bien envie de lâcher un juron bien senti, mais il supposait qu’ils n’étaient pas encore assez proches pour ça. «Ma petite sœur est la seule femme de ma vie » Sa petite soeur, évidemment. Comment est ce qu’il n’y avait pas pensé ? Bien sur qu’il pouvait acheter des produits pour sa soeur, si ils vivaient ensemble. Il ne put s’empêcher de sourire un peu trop large, et toussa légèrement pour le cacher. “Oooh.” Très intelligent. Pensa t’il en rosissant. Étonnant que cet homme ne soit pas déjà parti en courant. « Il n’y a pas de dame hormis la jeune demoiselle que je connais sous le doux prénom de Rosa ? Je serais navré de gêner par ma présence » Ardyn souffle légèrement un rire… si Sully savait que Ardyn était plus gay qu’un phoque, peut être qu’il n’accepterait pas aussi facilement de venir chez lui. Et en même temps, qu’il soit hétérosexuel ou non, il n’avait pas eu le temps pour une quelconque relation durable ces derniers temps. Rosa passait évidemment en premier, à présent. “Non...non, il n’y a personne d’autre que Rosa.” Il rit doucement, sachant que Rosa avait à elle seule l’énergie de remplir une vie entière. Il sourit, sentant son inquiétude étrangement bien. “Elle adore rencontrer de nouvelles personnes. Surtout à l’heure du thé.” « Quant à la peluche, c’était un cadeau dont elle n’avait même pas idée, il n’y a donc pas lieu de s’inquiéter » Ardyn acquiesca, soulagé. Il prit ses dernières affaires, et finit par payer son caddie. “Et bien...on devrait y aller ?” demanda t’il une fois qu’il eut poliment payé ses respects à la caissière. “Vous avez une voiture ? Ou je vous offre une course ?” Il pousse tranquillement son caddie vers la sortie, se détendant visiblement à chaque pas fait plus près de la sortie.
“God, je déteste les centre commerciaux à la période de Noel.” souffle t’il, l’air traumatisé. “Je crois que c’est universel… Une fois le 20 décembre passé… ils deviennent totalement fous !”

© YOU_COMPLETE_MESS
Revenir en haut Aller en bas
avatar
krowKim Nam Joon//03/12/20172610 rp

pseudo : krow
feat : Kim Nam Joon
crédits : //
date d'inscription : 03/12/2017
Messages : 261
disponibilité rp : 0 rp

http://seoul95.forumactif.com/t59-lim-sully#175 http://seoul95.forumactif.com/t75-lim-sully http://seoul95.forumactif.com/t314-lim-sully-be-a-part-of-my-past-present-future
défenseur
MessageSujet: Re: the unicorn conundrum + lim sully    Sam 16 Déc - 2:46


Il avait décidément du mal à le tutoyer et son sourire ne se ternie pour autant pas, satisfait d’avoir retrouvé l’Anglais et de pouvoir ainsi en savoir un peu plus sur cette culture assez éloignée de la sienne. Pourtant, il ne donnait pas l’impression d’être hermétique, à vrai dire, Sully ne l’avait jamais été, il aimait en apprendre plus et découvrir des traditions qui le chamboulaient un peu. Ardyn restait pourtant dans cette norme, adaptant son comportement au tempérament particulier et au caractère bien trempé à une société ou le culot peut engendrer une déferlante de susceptibilité en un rien de temps. C’était tout de même assez charmant pour qu’il soit pardonné, au sens du jeune professeur qui était un peu du même bois.

Au fil du temps, les caddies sont déposés sur les tapis roulants et le regard curieux du nouvel ami fit un peu trop plaisir au coréen, profitant de cette situation et de cette question pour le moins gênante à son sens pour mettre un peu de suspens sans dénoter avec sa justesse néanmoins. Il dévoilait ainsi être fidèle, puis rajouta qu’il n’avait aucune femme dans sa vie à part cette petite sœur qui le menait souvent par le bout du nez, pour son plus grand malheur. Quant à la réaction du jeune homme, il constata que ses goûts étaient partagés. Si ce n’était pas sur le front d’un homme que l’on lisait ses intentions et ses désirs, ils pouvaient être perceptibles par bien des façons. Et il était vrai, selon sa sœur en tout cas, que bon nombre interprétaient des signes là où il n’y en avait pas. Etait-ce son cas ? Il préféra ne rien dire à part retourner la question. Mais avec une enfant, il était pourtant évident que cet homme avait fait sa vie et devrait annoncer la présence de l’intrus qu’il était. C’est donc surpris qu’il constata la réponse et ne sut simplement que répondre. « Une charmante demoiselle alors » dit-il. Il n’y avait qu’une seule peluche sur la liste de ses articles, pourtant, l’enseignant avait jugé bon d’aller récupérer un parfum sans alcool spécialisé pour les enfants. Les produits coréens étaient coquets, voire parfois un peu trop pour l’âge de certaines demoiselles. Mais la sécurité comptant aussi, aucun produit toxique ou nocif pour les bambins n’étaient présents dans les gammes destinées. Il s’était permis un parfum à la cerise, il n’y avait rien de plus doux à son sens et il l’offrirait à cette Rosa, petite femme en devenir dont il fallait prendre grand soin.

Une fois dehors, les deux hommes se retrouvèrent un peu idiots, car en ce qui concernait l’homme à la fossette il était un peu trop fauché pour l’instant pour posséder quoi que ce soit hormis de petits gadgets. « Malheureusement non » ce qui expliquait son caddie à roulette expressément recommandé et pourtant, ses cadets refusaient de faire les courses ou même de sortir avec lui quand il se trimballait cette « dégaine de grand-père gâteux » Il se mordit la lèvre et ne put s’empêcher de retenir un léger rire, acquiesçant. « Vous n’imaginez-pas lorsque c’est le nouvel an chinois alors. Noël n’est pas une fête de chez nous, mais nous le fêtons quand même en guise d’amitié avec nos pairs chrétiens, ainsi que pour les commerces, évidemment » Il étalait un peu de sa culture, certes, mais n’était-il pas professeur après tout ? Il sourit, massant sa nuque et repris. « Mais je confirme que durant les fêtes, la foule se fait plus agressive et oublie tout bon sens et toute notion de politesse. Je suppose que c’est comme ça partout, n’est-ce pas ? » Son sourire en disait long. Il jugea le moment propice pour rappeler son cadeau à son hôte, sortant de son caddie le petit flacon qu’il présenta ainsi. « Je n’ai pas pu m’en empêcher. J’ai horreur de venir les mains vides et puisque nous ne nous connaissons que peu, j’ai jugé bon d’offrir un petit quelque chose à Rosa si bien sûr vous me le permettez et si vous approuvez, en quel cas, ce sera une occasion pour nous revoir » car il ne comptait pas le laisser s’échapper de la sorte. Et quand bien même il refuserait par politesse, trop tard, l’achat avait été effectué.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
ici !!Kim SeokjinLorem05/12/2017873 rp

pseudo : ici !!
feat : Kim Seokjin
crédits : Lorem
date d'inscription : 05/12/2017
Messages : 87
disponibilité rp : 3 rp

http://seoul95.forumactif.com http://seoul95.forumactif.com
Innovateur
MessageSujet: Re: the unicorn conundrum + lim sully    Lun 18 Déc - 22:41

The unicorn conundrumArdyn & SullyArdyn ne pouvait que le dire : il était content de savoir que les produits féminins achetés n’étaient pas pour une quelconque épouse/fiancée, mais pour la soeur de Sully. Bien évidemment, le jeune homme aurait pu lui mentir totalement effrontément, mais c’était le travail du plus vieux de savoir décripter le comportement et les expression d’autrui. Avec quelqu’un d’aussi ouvert que Sully, cela se serait vu immédiatement sur son visage.
Il ne savait évidemment pas pourquoi est ce que c’était aussi satisfaisant pour lui d’entendre une telle information, ou ce qu’il allait bien pouvoir en faire. Toujours est t’il qu’il en oublia totalement sa fatigue et son stress.

La question de Sully à propos de Rosa lui sembla tout aussi ridicule qu’une telle prévenance le charma. Rosa était sans aucun doute l’une des petites filles les plus sociables qui soit...malgré tout ce qu’elle avait vécu des mois auparavant, celle ci était toujours éveillée et ouverte aux rencontres. Rencontrer Sully la ravirait. Ardyn avait rarement rencontré quelqu’un de si grand, ayant l’air AUSSI innofensif. C’était assez fascinant.


« Une charmante demoiselle alors » Ardyn acquiesca, fier. Il n’aurait jamais cru faire un bon père, avant ce mois passé dans les bois avec ce kidnappeur d’enfants. Il n’aurait jamais cru pouvoir s’occuper correctement d’une petite vie aussi fragile, et pourtant...pourtant, il avait tué pour elle.
Quand il était revenu, il avait compris que Rosa allait devoir être envoyée dans le réseau bouché de l’adoption en Corée, certainement envoyée dans un pays qu’elle ne connaissait pas, baladée de foyers en foyers et considérée déjà trop vieille pour intéresser d’éventuels parents.

Il n’avait pas su s’y résoudre.

Et le voila, quelques mois après, à faire des courses pour organiser un Noel inoubliable. Il avait même décoré sa maison de toutes les guirlandes possibles et inimaginables pour faire plaisir à la petite fille, tout en sachant qu’il le regretterait en recevant sa facture d’électricité.

« Malheureusement non » Ardyn rit doucement. Bon, effectivement, il aurait du s’en douter. Il fit signe au jeune homme de le suivre. Ardyn lui même avait toujours été bien chanceux, par rapport à ses paires. Ses parents, malgré leurs relations houleuses avec leur fils, ne l’avait jamais laissé dans le besoin. Aujourd’hui, il était bien plus payé qu’il n’en avait besoin et avait donc pu s’offrir une Audi discrète mais flambant neuve. “Le carosse est avancé.” Il débarrassa son propre chariot dans son coffre et offrit au jeune homme une place pour y déposer son caddie.
. « Vous n’imaginez-pas lorsque c’est le nouvel an chinois alors. Noël n’est pas une fête de chez nous, mais nous le fêtons quand même en guise d’amitié avec nos pairs chrétiens, ainsi que pour les commerces, évidemment » Ardyn haussa les sourcils et sourit. Il savait effectivement que les coréens ne s’étaient qu’approrié la fête de Noël quelques dizaines d’années auparavant. La façon dont le jeune homme en parlait, cependant… Quelque chose lui disait qu’il aurait pu lui réciter toutes les étapes d’appropriation culturelle.
« Mais je confirme que durant les fêtes, la foule se fait plus agressive et oublie tout bon sens et toute notion de politesse. Je suppose que c’est comme ça partout, n’est-ce pas ? » Ardyn hocha la tête. “Même en Angleterre. Je veux dire...les gens se jettent pratiquement sur vous et s’excusent ensuite par habitude.” Il rit légèrement. Son pays lui manquait : les étendues d’herbes vertes, les rues pavées d’Edimburgh… même Londres et son temps nuageux était cher à son coeur. Parfois, il se demandait si il pourrait y retourner, un jour.
Le jeune homme fut rapidement rappelé à la réalité par un flacon se balançant légèrement devant son visage.
« Je n’ai pas pu m’en empêcher. J’ai horreur de venir les mains vides et puisque nous ne nous connaissons que peu, j’ai jugé bon d’offrir un petit quelque chose à Rosa si bien sûr vous me le permettez et si vous approuvez, en quel cas, ce sera une occasion pour nous revoir »

Franchement, il aurait pu embrasser ce jeune homme bien trop prévenant. Qui faisait ça, sérieusement ? Qui prenait le temps d’acheter un cadeau pour la fille d’un homme qu’il connaissait depuis cinq ou dix minutes ?
Il déboucha le parfum et le sentit. “Cerise...Sully, je ne sais pas quoi dire, vous...tu… tu as bien choisi, elle sera ravie.” Cela semblait être la dernière barrière tombée. Il passa une main dans ses cheveux et tendit le parfum au jeune homme. “Il faudra lui offrir toi même !” dit t’il en fermant son coffre. “Allons y ?”

Sortir du parking du centre commercial s’avéra encore plus long qu’Ardyn aurait imaginé. Mais une fois sorti et bien installé sur la route, les quartiers défilèrent lentement mais sûrement jusqu’à celui abritant son duplex. “Il faut que...j’aille chercher Rosa, avant toute chose. Si ca ne te dérange pas.” dans l’intimité de sa voiture, la situation lui semblait au moins deux fois plus folle et trois fois plus gênant, et il sembla se réduire à une pile de douceur bien trop timide.  
Bravement, il commença la conversation. “Donc euh...Sully ? Qu’est ce que tu fais dans la vie ?”

© YOU_COMPLETE_MESS
Revenir en haut Aller en bas
avatar
krowKim Nam Joon//03/12/20172610 rp

pseudo : krow
feat : Kim Nam Joon
crédits : //
date d'inscription : 03/12/2017
Messages : 261
disponibilité rp : 0 rp

http://seoul95.forumactif.com/t59-lim-sully#175 http://seoul95.forumactif.com/t75-lim-sully http://seoul95.forumactif.com/t314-lim-sully-be-a-part-of-my-past-present-future
défenseur
MessageSujet: Re: the unicorn conundrum + lim sully    Mer 27 Déc - 15:40


Sully n’avait pas pu s’empêcher d’arborer ce regard vague, un peu distant et compréhensif à l’égard d’Ardyn. L’évocation d’une madame Lim à ses côtés n’était pas à exclure, mais il prenait conscience de ce qu’il sacrifiait un peu à ses cadets, sans bien sûr s’en plaindre, car pour lui il n’y avait rien de plus beau et de plus précieux que sa famille. Néanmoins, il touchait du doigt ce rêve d’un jour peut-être connaître ce sursaut qui le rendrait un peu plus fou qu’il ne l’est déjà. Plus encore, il avait chassé cette idée très rapidement, se concentrant sur la dame qui était la mère d’une petite fille et apparemment non présente. Un silence qui avait embarrassé le professeur pour avoir compris que la pauvre femme était surement morte ou dans l’incapacité de vivre avec sa fille, un drame quand on sait la place d’une mère pour une si jeune fille. Sully fit tout de même un compliment à cette charmante petite qui devait-être aussi forte que son père. Il sourit, poursuivant son chemin avant de laisser entendre qu’il n’avait pas de voiture. Mais apparemment, Ardyn avait prévu le coup. C’est donc en se faisant passer pour le prince charmant qu’il le lui signala, provoquant un sourire chez l’enseignant avant d’entamer une discussion, un peu plus stable en vue de l’absence de monde.

Les oreilles indiscrètes étaient présentes partout, certes, mais plus encore lorsque les tensions étaient palpables dans ces foules énervées. Il suffisait d’une allumette pour mettre le feu inutilement et voir d’autres incendies éclater pour ne faire qu’un brasier de tous ces corps d’ordinaires de marbres. Il fut rassuré de constater que c’était partout ailleurs la même chose, riant bien volontiers en secouant la tête, ahurit, lui qui était d’un calme imperturbable ne pouvait comprendre. Finalement, ce fut le bon moment pour présenter le flacon de parfum parfaitement dissimulé. Ardyn était sur le point d’éclater et fort heureusement ce fut dans le bon sens du terme. Il lui rendit la petite bouteille pour que lui-même l’offre à Rosa, de quoi le faire acquiescer avant qu’il ne rejoigne le concerné dans la voiture. Il avait bien vue sa main passer dans ses propres cheveux, suivant surtout le regard enchanté du père de famille qu’il dévorait tellement des yeux. Heureusement qu’ils prirent des chemins différents pour grimper dans le bolide, coupant le contact ainsi.

Le coréen observait de l’habitacle. C’était grand, propre et surtout, il n’y avait aucun bruit pour venir perturber ses sens, c’était reposant. La moue de l’anglais se profila enfin et il attacha sa ceinture avant d’accepter. « L’école je suppose ? Il n’y a pas de souci, j’espère qu’elle ne sera pas trop surprise » après tout, la fatigue pourrait très bien rendre Rosa timide, même s’il n’avait pas l’impression que cette dernière le soit en vue de son paternel. Il se mit à rire légèrement en imaginant cela et pencha la tête. « Oh e bien, je suis Professeur de lycée, j’exerce dans les deux lycées de la ville, et vous ? » Une question anodine et pourtant, elle en disait assez long sur le genre de personne qu’ils pouvaient être, c’était indéniable. En espérant bien sûr qu’il ne regrette pas ses choix. Ardyn était intelligent, il le savait pertinemment sans avoir forcément à le connaître plus et il imaginait sans peine qu’un père de famille puisse faire le choix de prioriser ses enfants à son travail. « Et toi… je… c’est un mauvais réflexe » dit-il en s’apercevant que le tutoiement était venu assez rapidement pour l’étranger, ce qui n’était pas son cas. L’ancien étudiant soupira, embarrassé avant de reprendre. « Par ailleurs, je voulais savoir… quel âge as-tu ? Il me semble que tu es assez jeune, ou tout autant que moi » il marqua une courte pause avant de reprendre. « Que je sache si je dois t’appeler Hyung ou non » ou inversement, mais il en doutait légèrement, attentif au garçon dont les traits étaient si parfaits qu’il ne pouvait s’en détacher si ce n’est en occupant son esprit à détailler autre chose. Il allait connaître parcoeur l’habitacle, vraiment.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
ici !!Kim SeokjinLorem05/12/2017873 rp

pseudo : ici !!
feat : Kim Seokjin
crédits : Lorem
date d'inscription : 05/12/2017
Messages : 87
disponibilité rp : 3 rp

http://seoul95.forumactif.com http://seoul95.forumactif.com
Innovateur
MessageSujet: Re: the unicorn conundrum + lim sully    Mer 3 Jan - 10:01

The unicorn conundrumArdyn & SullySully était de toute évidence quelqu’un de bien, et Ardyn était heureux d’avoir suivi sa première impression, qui l’avait poussé à lui proposer de venir prendre le thé chez lui. Quel genre de personnes prenait le temps d’acheter du parfum pour la fille d’un garçon qu’il venait simplement de rencontrer ? Quelqu’un d’aussi pur que cet homme. Voila qui. C’était littéralement un crime de savoir que ce garçon aux yeux intelligents et allant faire des courses pour ses frères et soeurs soit encore célibataire.
Et pourquoi est ce que ça le rendait aussi joyeux, lui ? Oh non, Kang Ardyn, il ne fallait certainement pas que tu commences à penser comme ça ! Il n’avait certainement pas le temps ni la vie en général lui permettant de tomber sous le charme d’un adorable inconnu qu’il avait rencontré dans un magasin à Noël.
Même lui pouvait voir que ce genre de rencontre avait tout d’inespéré et de magique.  « L’école je suppose ? Il n’y a pas de souci, j’espère qu’elle ne sera pas trop surprise »

Le jeune homme ne s'inquiétait pas réellement de la réaction de Rosa. Il s’en était inquiété, des mois auparavant, quand il avait dû déposer la jeune fille à la garderie pour la première fois. Il avait immédiatement compris qu’il avait eu tort de s'inquiéter à l’instant où la petite fille s’était détachée de lui et s'était mêlée aux autres sans aucun problème malgré ses difficultés d’expression.  “Oh et bien, je suis Professeur de lycée, j’exerce dans les deux lycées de la ville, et vous ?” Étrangement, le travail de professeur allait si bien au jeune homme qu’il ne put s'empêcher de rire, ne lui tenant évidemment pas compte de son dérapage. “Laisses moi deviner ! Philosophie ! Hum… Littérature ? Anglais ? Personnellement, je suis professeur de Psychologie à la SNU... spécialité criminologie” Répond t'il, officiellement en tout cas.

« Et toi… je… c’est un mauvais réflexe » Il hoche la tête. “Ça va, ne t’inquiète pas.” Il rit doucement. “J’ai bien conscience que ce n’est pas facile pour les coréens. Toute...cette familiarité.” Son sourire a quelque chose de malicieux quand il reprend. “Chez moi, on s’embrasse pour se dire bonjour. Comme ça.” Il se penche furtivement vers lui a un feu rouge et lui dépose un baiser sur la joue. Il se redresse aussi rapidement qu’il s’était penché, le teint rosi mais l’air fier. Il roule dans Itaewon ou se trouve la crèche internationale de sa fille. “Par ailleurs, je voulais savoir… quel âge as-tu ? Il me semble que tu es assez jeune, ou tout autant que moi” Le jeune homme lève les yeux vers son interlocuteur, qui reprend finalement. « Que je sache si je dois t’appeler Hyung ou non »
Le jeune homme rit doucement alors qu’il cherche une place pour se glisser devant l’immeuble arborant des dessins d’enfant sur ses vitres.

“J’ai 27 ans.” Murmure t’il finalement. “Alors ? Est ce que je suis ton Hyung ?” Demande t’il agréablement. Il finit par se garer devant la crèche. “Attends moi la, je reviens, d’accord ?”
Et exactement comme il l’avait promis, Ardyn ne disparait que l’espace de quelques minutes. Il revient quelques instants plus tard en courant après une petite boule de cheveux bruns. La petite fille est vêtue d’un adorable manteau rouge et porte un bandeau serti de grelots dans ses cheveux. Elle éclate de rire quand Ardyn manque de glisser sur une plaque de verglas.
Il la pousse doucement à l’intérieur de la  voiture et fait le tour pour se hisser sur le siège conducteur. Il se tourne vers Rosa et commence à signer doucement tout en parlant lentement.

“Rosa, ma puce. Voici Sully. C’est...un ami. Il va venir prendre le thé avec nous.”
La petite fille rit joyeusement et signe si rapidement que le jeune homme a du mal à suivre. “Elle est contente de te rencontrer. Et elle demande si tu aimes ses grelots.”

© YOU_COMPLETE_MESS
Revenir en haut Aller en bas
avatar
krowKim Nam Joon//03/12/20172610 rp

pseudo : krow
feat : Kim Nam Joon
crédits : //
date d'inscription : 03/12/2017
Messages : 261
disponibilité rp : 0 rp

http://seoul95.forumactif.com/t59-lim-sully#175 http://seoul95.forumactif.com/t75-lim-sully http://seoul95.forumactif.com/t314-lim-sully-be-a-part-of-my-past-present-future
défenseur
MessageSujet: Re: the unicorn conundrum + lim sully    Dim 14 Jan - 17:22


Le jeune professeur n’eut pas de réponse, apparemment la demoiselle était assez sociable et dans le cas contraire, Sully était si adorable qu’il lui était difficile de résister ou d’être considéré comme trop impressionnant pour un enfant. C’était d’ailleurs plutôt amusant de constater qu’il avait une aura rassurante malgré les apparences. Rien ne laisser suggérer qu’il était aussi passif, bien que cela ne soit pas un défaut en soi selon lui. Il répondit à la question qui lui était posé sur le métier qu’il exerçait, ayant du mal à tutoyer son nouvel ami pourtant en se trouvant dans sa voiture. Le paysage défilait pour son plus grand plaisir et il sourit, se demandant s’il était si prévisible que cela en observant Ardyn. Visiblement, lui aussi professeur d’après ses dires, ce qui était plus qu’étonnant que les deux se soient croisés et pourtant fort appréciable. Il aurait dû parier. « Littérature, en effet, mais je lorgne sur la Philosophie également. Nos domaines de prédilections sont liés à ce que je vois » dit-il en laissant son sourire creuser sa fossette. Il fut embarrassé de constater qu’il avait encore vouvoyé son hôte, mais cela ne dérangeait pas l’autre professeur. « Je suis d’accord, mais la moindre des choses c’est que je fasses des efforts » son maître-mot était la persévérance et il devait bien cela au jeune père de famille.

L’enseignant ne s’était pas attendu à ce qu’on lui fasse une démonstration d’un bonjour typiquement européen. Il se laissa faire, frissonnant et ressentant des picotements significatifs au niveau de ses joues, observant un Ardyn fier qui arborait un léger sourire. « Oh, c’est plutôt intime. On embrasse les gens que l’on connait et apprécie ou même les connaissances ? » dit-il, bien qu’une seconde après, se rendant bien compte n’être pas un proche « Question stupide »

Le Coréen rit légèrement avant que le bâtiment qui semblait être un terrain de jeu pour enfants de par le nombre de dessins affichés ne se profile. Il avait demandé, par coutume s’il devait l’appeler Hyung et visiblement oui. Il acquiesça simplement, attendant qu’Ardyn revienne avec la petite Rosa. Il attendit, observant le tableau de bord sans vraiment y prêter attention, puis tourna la tête quand la portière s’ouvrit de nouveau.

Une adorable petite poupée se met à sourire et son cœur fond littéralement. Il fut surpris de voir la demoiselle signer, néanmoins se sentit plus gêné de n’avoir jamais penser à apprendre cette langue qu’autre chose. Il acquiesça vivement « Oh oui, enchanté Rosa, tu es très mignonne et ce serre-tête te va à merveille » il eut l’espace d’une seconde envie de dire qu’elle était aussi belle que son parent, mais ils ne se ressemblaient pas. Bien que cela n’ait sans doute aucun rapport, le professeur le nota dans un coin de sa tête sans forcément poser de questions à ce sujet. Il se contente de sourire et de reporter son attention sur le conducteur. Il offrirait sans doute le parfum une fois arrivés à destination, pour le moment, la seule chose qu’il fit, par déformation professionnelle sans doute, fut de demander si « La journée de mademoiselle s’est-elle bien passée ? » comme il l’aurait fait avec l’un de ses cadets.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
ici !!Kim SeokjinLorem05/12/2017873 rp

pseudo : ici !!
feat : Kim Seokjin
crédits : Lorem
date d'inscription : 05/12/2017
Messages : 87
disponibilité rp : 3 rp

http://seoul95.forumactif.com http://seoul95.forumactif.com
Innovateur
MessageSujet: Re: the unicorn conundrum + lim sully    Jeu 18 Jan - 9:29

The unicorn conundrumArdyn & SullyArdyn n’était évidemment pas un professeur comme les autres. Ce n’était pas un réel mensonge de dire qu’il l’était, évidemment. Il faisait encore quelques séminaires à la Séoul University. Il avait son propre bureau, sa plaque et figurait dans les archives en tant que titulaire en course pour une chaire. Ce n’était donc pas un mensonge, c’était simplement la réalité manipulée allégrement pour faire en sorte de coller aux ambitions de ses patrons. Il était évident que personne ne pouvait savoir ce qu’il faisait réellement de sa vie. Pas même un adorable professeur de littérature à fossettes.
Il n’était même pas sur qu’il le croirait.
« Littérature, en effet, mais je lorgne sur la Philosophie également. Nos domaines de prédilections sont liés à ce que je vois » Le jeune homme rit doucement. Bien sur, la littérature et la philosophie n’étaient pas exactement dans la même branche que la psychologie, mais chaque domaine complètait un autre à sa manière. “Quel est le domaine de recherche qui t’intéresse ?” sourit le jeune homme. “La linguistique, l’écriture créative ?” demande t’il.
« Je suis d’accord, mais la moindre des choses c’est que je fasses des efforts » Ardyn sourit malicieusement et hocha la tête d’un air très sérieux, avant de décider de partager de lui même ses connaissances. Evidemment, Ardyn ne donnait pas se privilège à n’importe qui, mais il était aussi le genre de personnes qui savaient ce qu’ils voulaient, et n’avaient pas peur de faire passer le message.
Quel genre de personne réagissait comme Sully dans ce pays ou tout n’était que prise de distances et apparence ? « Oh, c’est plutôt intime. On embrasse les gens que l’on connait et apprécie ou même les connaissances ? » Ardyn l’observa avec des grands yeux. « Question stupide »
N’avait t’il pas compris qu’il flirtait avec lui ?
Rosa avait rapidement pris les traits de caractères de son père. Pleine de vie et souriante, elle était surtout très ouverte aux nouvelles rencontres. Elle savait évidemment qu’elle ne craignait rien alors que son père était littéralement assis à coté de cette nouvelle personne, lui traduisant son propre langage.
« Oh oui, enchanté Rosa, tu es très mignonne et ce serre-tête te va à merveille »
Ardyn sourit et se mit à signer, se demandant si il n’était pas tombé dans un ridicule film de Noel ou il avait rencontré son âme soeur au supermarché. Le visage de sa fille s’illumine et elle rougit de plaisir, ses petites mains se posant sur son serre tête coccinelle. Elle finit par signer quelque chose d’autre.
“Elle te dit merci.” dit t’il avec douceur.
Il échange un sourire malicieux avec sa fille.
« La journée de mademoiselle s’est-elle bien passée ? » Ardyn traduit immédiatement la question de son compagnon, ce qui est suivi d’une longue série de signe que même Ardyn eut du mal à comprendre. Quand elle était surexcitée par quelque chose, elle faisait toujours ça.
“Elle...Ils ont fait un gâteau...un gâteau à la fraise qu’ils ont pu goûter et...elle a eu la meilleure note de la classe en écriture. Merveilleux, Rosa, mon ange. Ca mérite une double portion de gateau.”
Ce qui lui valut un petit cri de joie de la part de la petite fille. Il fit un clin d’oeil au plus jeune, et démarre sa voiture, direction son complexe d’appartement, une ancienne usine rénovée par différents artistes. L’endroit était une explosion de couleurs et de différents styles graphiques.
L’appartement de Ardyn, lui, est décoré plus sobrement, dans les tons beiges et blancs et qui allaient parfaitement bien avec le bois sombre de sa bibliothèque.

© YOU_COMPLETE_MESS
Revenir en haut Aller en bas
avatar
krowKim Nam Joon//03/12/20172610 rp

pseudo : krow
feat : Kim Nam Joon
crédits : //
date d'inscription : 03/12/2017
Messages : 261
disponibilité rp : 0 rp

http://seoul95.forumactif.com/t59-lim-sully#175 http://seoul95.forumactif.com/t75-lim-sully http://seoul95.forumactif.com/t314-lim-sully-be-a-part-of-my-past-present-future
défenseur
MessageSujet: Re: the unicorn conundrum + lim sully    Lun 22 Jan - 22:36


Cette voix, ce rire le tuait littéralement, mais il le gardait bien pour lui, souriant simplement. La criminologie était assez vaste comme domaine, mais si intéressante que le professeur de lycée se mordit la lèvre, préférant taire toutes les questions qui se bousculaient dans sa tête. Il répondit cependant avec enthousiasme. « Je dirais que je n’ai pas de limite à ce qui me passionne, mais j’ai tendance à préférer l’analyse et le sens, la linguistique oui. C’est assez terre à terre et pourtant, mes élèves ne s’en plaigne pas » Il fallait dire qu’il avait sa propre méthode pour exécuter ses cours, à savoir que ça n’avait rien de banal et qu’il en riait discrètement rien qu’en y pensant. Il devait être un sacré veinard pour motiver autant les troupes.

Un baiser était survenu, le troublant énormément par la proximité, le geste plutôt intime chez les coréens comme lui, mais il accepta sans problème, surement parce qu’Ardyn avait ce quelque chose qui lui plaisait énormément. Si ce n’était qu’un geste anodin, il devait le prendre comme tel et pourtant la culpabilité d’avoir apprécié cela comme étant un rapprochement plus significatif qu’un bonjour était telle qu’il en étouffait presque. Il déglutit, sauvé par la petite princesse, fier de son serre-tête qu’il ne manqua pas de complimenter. Visiblement aussi enjouée que son père, elle se mit à parler plus vite que ce qu’Ardyn pouvait déchiffrer, faisant d’autant plus sourire l’étranger à cette famille qu’il était. Sully applaudit pour toute réponse. « C’est très bien tout ça, j’espère un jour t’avoir dans ma classe » dit-il, signalant ainsi qu’il était professeur et que l’élève était studieuse et appréciable. « On dirait que mon cadeau tombe à pic ! » dit-il en montrant la petite bouteille. « Je te la donnerais quand nous arriverons, histoire qu’elle ne se perde pas dans la voiture » peut-être que parler aussi formellement n’était pas une bonne idée, mais c’était ainsi que faisait Sully avec ses frères et sœurs lorsqu’il avait commencé ses études et même avant, de sorte à ne pas les infantiliser et les coincer dans ce schéma d’enfant. Il y avait bien sûr une part d’innocence à conserver, mais cela n’empêchait pas d’avoir un langage correct.

Lorsqu’il découvrit l’appartement, luxueux et magnifique, sa seule envie fut d’y loger, se disant qu’il pourrait respirer un peu et que chacun aurait un grand espace à soi, mais la seconde d’après, il sourit en se disant que leur nid douillet n’était pas non plus si inconfortable et que cela finirait par lui manquer. Comme promis, le cadeau fut remis à la jeune demoiselle avant qu’il ne suive son hôte, levant les yeux partout où il était possible de trouver des trésors, qui pour lui se résumaient aux livres. La quête du savoir était interminable et l’une des plus belle qui était pour Sully. Il ne fit aucune remarque, abasourdi, il avait encore du chemin en tant que décorateur, c’était certain. Sa boîte de thé en main, il ne manqua pas d’en caresser les motifs sur le métal avant de se réveiller, voyant qu’on l’attendait « Oh pardon » dit-il « Je rêvassais »
Revenir en haut Aller en bas
avatar
ici !!Kim SeokjinLorem05/12/2017873 rp

pseudo : ici !!
feat : Kim Seokjin
crédits : Lorem
date d'inscription : 05/12/2017
Messages : 87
disponibilité rp : 3 rp

http://seoul95.forumactif.com http://seoul95.forumactif.com
Innovateur
MessageSujet: Re: the unicorn conundrum + lim sully    Mar 30 Jan - 10:06

The unicorn conundrumArdyn & SullyArdyn rencontrait très rarement des personnes avec un parcours aussi proche du sien. Bien évidemment, il n’était pas snob, mais tous les hommes qu’il semblait rencontrer en ce moment ne semblaient même pas capable de tenir une conversation décente.
Quand Ardyn s’était fait la réflexion qu’un criminel notoire et un serial killer étaient plus intéressant que le dernier homme avec qui il avait eu une relation, il avait commencé à sérieusement s’inquiéter et se remettre en question. Mais de toute évidence, le monde n’était pas complétement fichu.
« Je dirais que je n’ai pas de limite à ce qui me passionne, mais j’ai tendance à préférer l’analyse et le sens, la linguistique oui. C’est assez terre à terre et pourtant, mes élèves ne s’en plaigne pas » Le jeune homme rit doucement, amusé. “Je n’en doutes pas. Si j’avais eu un professeur de lettres aussi charmant, j’y aurais peut être prêté bien plus attention.” Si la, Sully ne comprenait pas que Ardyn le draguait ouvertement, il ne savait vraiment plus quoi faire.

Et comme si l’homme qu’il avait rencontré avait encore besoin de faire ses preuves envers lui, le voilà faisant connaissance avec sa fille, qui s’épanouissait comme une fleur sous les compliments et la chaleur du nouveau venu. Quelque chose qu’elle avait prit de lui, le jeune homme devait l’avouer. En tout cas, Sully savait y faire. Ou quelque chose dans son apparence le faisait ressembler à un ours en peluche géant. Mais Rosa ne sembla pas le moins du monde troublée par sa présence. « C’est très bien tout ça, j’espère un jour t’avoir dans ma classe » Jin expliqua rapidement à sa fille que Sully était professeur pour les grands, et qu’elle serait peut être un jour étudiante dans sa classe, si elle travaillait bien à l’école. Elle sembla ravie à cette idée, ce qui était bon signe. « On dirait que mon cadeau tombe à pic ! » La jeune fille écarquilla de grands yeux bruns en voyant la bouteille, et tourna la tête vers son père, qui acquiesça en riant. “Oui, c’est pour toi mon ange.”

« Je te la donnerais quand nous arriverons, histoire qu’elle ne se perde pas dans la voiture » La petite fille sembla comprendre elle même ce que baragouinait le jeune homme et sourit, s’asseyant sagement dans son siège.
Le chemin vers le duplex d’Ardyn n’était pas si long, étant un chemin qu’ils empruntaient à pied dans d’autres circonstances. Il laissa Rosa se débarrasser de ses vêtements et courir dans le salon pour allumer la télévision, le bruit de ses petits pieds résonnant sur le parquet.
Le salon était déjà complètement décoré pour Noël, un sapin artificiel richement décoré trônant dans un coin de la pièce, et différentes guirlandes pendant aux quatres coins de la pièce.
Un de ses phalangers volants couina joyeusement dans sa cage en le voyant passer, et le jeune homme glissa l’un des adorables rongeurs dans la poche de sa chemise, donnant le deuxième à sa fille.
Alors seulement il se rendit compte que le jeune homme qui l’accompagnait était resté figé dans l'entrée.

Il pencha doucement la tête et sourit. “Tout va bien, Sully ?” Cela sembla suffisant pour tirer le jeune homme de ses pensées et Ardyn rit légèrement. « Oh pardon » dit-il « Je rêvassais ». Il s’approcha et l’aida à se débarrasser de sa veste. “Je sais que j’ai de très bons goûts, mais cette décoration est là pour servir, tu sais.” Il accrocha son manteau avec le sien et celui de sa fille et se glissa dans des chaussons roses bonbons.
“Mets toi à l’aise !” Dit t’il en se dirigeant dans la cuisine, le petit museau de son rongeur et deux grands yeux dépassant de sa poche. “Tu veux boire quelque chose, en attendant que je fasse cuire les scones ?”


© YOU_COMPLETE_MESS
Revenir en haut Aller en bas
avatar
krowKim Nam Joon//03/12/20172610 rp

pseudo : krow
feat : Kim Nam Joon
crédits : //
date d'inscription : 03/12/2017
Messages : 261
disponibilité rp : 0 rp

http://seoul95.forumactif.com/t59-lim-sully#175 http://seoul95.forumactif.com/t75-lim-sully http://seoul95.forumactif.com/t314-lim-sully-be-a-part-of-my-past-present-future
défenseur
MessageSujet: Re: the unicorn conundrum + lim sully    Jeu 8 Fév - 17:33


Parler de sa profession sur un ton aussi professionnel était agréable, il était vrai que Sully était un peu isolé par son jeune âge, bien qu’il ne soit pas le seul débutant dans ce domaine, il avait du mal à trouver d’autres collègues. Mais il se surprit à déglutir à l’entente des mots d’Ardyn, complètement bouleversé par la connotation de ses mots. Lui faisait-il passer un message ? C’est en restant la bouche ouverte que le brun laissa finalement poindre un sourire révélant ainsi sa fossette. Il acquiesce « Je ne doute pas de tes compétences en la matière » il semblait en effet bien manier les mots et ceci lui donna légèrement chaud, jamais il ne s’était mis à flirter avec autant d’entrain.

La jeune demoiselle avec laquelle Sully fit connaissance par la suite était toute aussi pétillante que son père. L’ex étudiant se mit à sourire en voyant la scène se dérouler et se dit qu’il devrait peut-être initier ses élèves à la langue des signes, ce qui aurait dû être obligatoire en bas âge, mais qui ne l’est malheureusement pas, faute pour lui de n’avoir pas été sensibilisé durant sa formation d’enseignant. Il regrette que les choses ne progressent pas en faveurs de tous, mais il s’était fait il y a longtemps la promesse que cela avance et il avait de nouvelles idées dans la tête, profitant donc d’une conversation entre le parent et son enfant pour sortir son cahier et annoter son futur projet.

C’est avec autant d’embarras que d’excitation que le groupe atterri bien plus vite qu’il ne fallut de temps au brun pour dire ouf devant le duplex de la famille. Sully était émerveillé, laissant entendre qu’il rêvassait en voyant son compère mettre des chaussons de couleur rose et lui retirer sa veste. Il se laissa faire, souriant discrètement en suivant l’aîné dans la cuisine, ayant pris soin de récupérer sa boîte de thé. Il fit d’ailleurs demi-tour entre temps, restant entre salon et cuisine « Oh, non tout va bien, merci. Je vais venir t’aider avec le thé, mais je ne voulais pas faire attendre Rosa trop longtemps » ne sachant que trop bien comment étaient les enfants lorsqu’on leur promettait une surprise, il approcha de la petite princesse pour lui remettre le parfum, prenant soin qu’elle ne s’asperge pas ni dans les yeux, ni dans le nez, de toute façon, il n’y avait aucun alcool là-dedans, il y avait veillé. « Et voilà mademoiselle, j’espère que tu aimes la cerise » il sourit et explique ensuite qu’il vaut mieux ne pas trop en abuser de sorte à ce qu’elle en ait pour tous les jours. Une fois cela fait, le brun ne tarde pas à revenir vers son aîné, ne sachant où donner de la tête car en effet « Oui, la décoration est vraiment magnifique, je ne m’attendais pas à cela, nous avons énormément de styles chez moi » à commencer par le fait qu’ils vivaient à trois sous le même toit et que chacun devait se sentir chez lui, il valait mieux avoir le cœur bien accroché tant il y avait de choses.

Sully s’activa, demandant plusieurs renseignements non sans s’excuser au préalable pour ne pas connaître les lieux et pour déranger l’hôte toutes les cinq minutes. Il sourit malgré tout, parvenant à faire le thé de la façon qui convenait, laissant entendre par ailleurs ses quelques connaissances en histoire, ou en art, les deux se mêlaient pour lui très bien ensemble. « Quoi qu’il en soit, le thé est dorénavant près, mais il vaut mieux attendre quelques secondes pour ne pas se brûler la langue » Il retint de justesse quelques mots, un peu plus coquins, ne voulant pas se permettre avec un presque inconnu de telles familiarités. Ce n’était pas qu’il n’en avait aucune envie, mais la présence d’Ardyn avait pour effet sur Sully de se sentir assez en confiance et à son aise pour se libérer de toutes les chaînes et codes sociaux et il préférait éviter d’être à l’origine d’une gêne de ce fait. L’odeur de la pâtisserie commençait à faire gronder son ventre qu’il contractait au mieux pour ne pas laisser son estomac parler à sa place. Il ne criait pas famine, pourtant, il l’aurait cru à sentir les torsions de son organe ainsi.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
ici !!Kim SeokjinLorem05/12/2017873 rp

pseudo : ici !!
feat : Kim Seokjin
crédits : Lorem
date d'inscription : 05/12/2017
Messages : 87
disponibilité rp : 3 rp

http://seoul95.forumactif.com http://seoul95.forumactif.com
Innovateur
MessageSujet: Re: the unicorn conundrum + lim sully    Lun 19 Fév - 16:06

The unicorn conundrumArdyn & SullyDe toute évidence, Sully était, comme Ardyn, l’un de ces petits génies que les gens avaient parfois du mal à comprendre. Ardyn avait eu la chance d’être un véritable caméléon, ce qui lui avait permis de s’intégrer sans problèmes pendant ses années à l’université. Mais peu des personnes qui se disaient ses amis le connaissaient réellement. Ils ne savaient sur lui que ce que le jeune homme ne voulait bien laisser voir, au travers d’un savant jeu de masques. Peut être que Sully était le genre de personne à qui il avai envie de montrer toutes ses facettes, allez savoir.
« Je ne doute pas de tes compétences en la matière » Ah, son message semblait avoir finalement atteint la cible. Et à son plus grand plaisir, il semblait qu’à sa manière, le jeune homme voulait essayer de lui rendre la pareil. Il n’y était cependant pas habitué, de toute évidence.

Cute.  

Rosa était une jeune fille extrêmement intelligente. La plupart des professeurs qu’il avait rencontré dans les quelques mois qu’il avait passé à essayer de la faire accepter dans une école avaient été terriblement inquiets de la voir s’exprimer en langue des signes. La plupart n’avaient pas été capable d’accepter qu’elle s’exprimait de cette manière simplement parce que c’était ce qui la rassurait, et pas par un quelconque retard. Combien de fois avait t’il du retirer sa fille d’une école parce qu’elle était terrifiée d’y retourner, parce qu’on l’avait obligée à parler, ou parce que ses camarades étaient méchants avec elle.

Ardyn n’avait pas à se plaindre, il vivait dans un environnement parfait, notamment grâce à l’envie de ses parents de le voir rester assez longtemps à l’autre bout de la planète pour oublier que leur fils gay et opposé à toute idée de travailler dans la finance existait réellement. Ayant une belle somme à mettre dans le projet, il avait tout désigné de ses mains, et il en était plutôt fier, soyons honnêtes.
Il avait beau être souvent en déplacemment, il voulait une “maison” pour Rosa et pour lui. Cet endroit l’était dans tous ses asect.« Oh, non tout va bien, merci. Je vais venir t’aider avec le thé, mais je ne voulais pas faire attendre Rosa trop longtemps » Le jeune homme caresse distraitement petite tête pleine de fourrure de ses phalangers tout en regardant son compagnon aider sa fille à s’asperger légèrement de parfum. Bon sang, pouvait t’il être encore plus attirant ?
« Et voilà mademoiselle, j’espère que tu aimes la cerise » La petite fille semble littéralement briller. Elle se jette dans les bras de ce presque inconnu, serrant ses petits bras autour de son cou. “C’est son parfum préféré, comment as tu deviné ?” demande le jeune homme, sincèrement surpris. Il s’accroupit quand la petite fille s’approche pour lui faire sentir. “Oooh, à croquer !” s’exclame t’il, ce qui semble satisfaire la petite fille, qui éclate de rire.

« Oui, la décoration est vraiment magnifique, je ne m’attendais pas à cela, nous avons énormément de styles chez moi »
Le jeune homme lui montre sa cuisine, une pièce ouverte sur le salon. L’endroit est impeccable, mais l’espace laisse penser le faire qu’il l’utilise énormément. “Vous êtes nombreux ?” demande t’il avec un sourire, avant de lui donner des indications indispensables pour s’y retrouver dans sa cuisine. Le jeune homme était un peu maniaque sur les bords, il devait l’avouer.
« Quoi qu’il en soit, le thé est dorénavant près, mais il vaut mieux attendre quelques secondes pour ne pas se brûler la langue » Le jeune homme sourit malicieusement en refermant le four ou les scones étaient entrain de terminer de cuire. Il se tourne vers Sully, observant Rosa au dessus de son épaule, la jeune fille assise sagement devant ses dessins animés de l’après midi.
Son regard s’adoucit doucement alors qu’il se pose sur Sully, et il sourit, laissant l’un de ses phalangers grimper de sa poche jusqu’à dans son cou.

“Merci...Pour ton cadeau, je veux dire. Pour toi ce n’est peut être pas grand chose, mais pour elle c’est beaucoup.” Il pensa à la licorne attendant sagement dans son coffre et soupire doucement. “Elle n’a pas eu une enfance des plus faciles. J’essaie de rattraper le temps perdu.”
© YOU_COMPLETE_MESS
Revenir en haut Aller en bas
avatar
krowKim Nam Joon//03/12/20172610 rp

pseudo : krow
feat : Kim Nam Joon
crédits : //
date d'inscription : 03/12/2017
Messages : 261
disponibilité rp : 0 rp

http://seoul95.forumactif.com/t59-lim-sully#175 http://seoul95.forumactif.com/t75-lim-sully http://seoul95.forumactif.com/t314-lim-sully-be-a-part-of-my-past-present-future
défenseur
MessageSujet: Re: the unicorn conundrum + lim sully    Dim 25 Fév - 16:00


Il n’en revenait pas de recevoir des avances. Son attitude était telle qu’il laissait paraître toute sa non expérience en la matière. Si calme et attentif, lorsqu’il était pris au dépourvu, Sully n’était plus qu’un agneau, bien qu’il n’avait pas changé du tout au tout, restant d’apparence ce garçon tranquille dont la force était puisée d’une sagesse mystique. Son sourire s’agrandit, forçant sa fossette à apparaître tandis qu’il suivit le père célibataire avec sa fille jusqu’à l’appartement. Rosa ne cessait de l’émerveiller, lui qui avait fait de l’éducation des enfants sa passion ne pouvait qu’approuver ce tempérament sage et particulièrement attachant dès les premiers instants. Il avait averti son nouvel ami qu’il prenait soin d’offrir son cadeau en priorité. Lorsque la petite fille s’est jetée dans ses bras, son réflexe fut de la serrer et de caresser son dos prudemment, la laissant reculer immédiatement lorsqu’elle en exprima le besoin par un geste. Il est d’autant plus ravi, lève le nez vers l’anglais et penche la tête, surpris, mais joue le jeu. Le jeune professeur fait un clin d’œil à la demoiselle. « Qui sait ? Je suis peut-être magicien en fin de compte » il rit, puis se redresse en rejoignant l’aîné, préparant sagement son thé en parlant de sa petite famille d’un air profondément nostalgique.

Son amour pour les siens est inconditionnel, il ose espérer et constate de toute façon qu’il en est de même pour le père et sa fille, secouant la tête doucement de gauche à droite. « Un frère et une sœur, les deux plus jeunes que moi, nous avons des goûts différents et un espace de vie réduit disons » ils avaient trois chambres, tout juste, néanmoins la plupart du temps, les trois veillaient pour x raison dans le salon, ayant besoin de la présence des deux autres pour se sentir complet. C’est du moins ce qu’apprécie Sully qui fait l’impasse sur ce détail, ne voulant pas alarmer son hôte qui plus est n’étant pas des plus attaché aux histoires larmoyantes, surtout quand elles le concernaient.

La présence d’un petit animal, le temps qu’ils déposent le nécessaire sur la table sauta aux yeux du brun qui observa plus attentivement le spécimen, plutôt intrigué et attendri du fait qu’il faille être calme pour pouvoir remplir les conditions de détention de ces petites bêtes. Sully leva le nez une fois encore, écoutant attentivement et se surprenant à vouloir en savoir plus. Il jugea cela mal, mais ne pu s’empêcher de compatir en revanche. « J’imagine, en effet, l’essentiel c’est que l’environnement qu’elle a à présent lui permette de s’épanouir à son rythme et je ne doute pas que ce soit le cas, elle rayonne littéralement » à domicile, c’était déjà un énorme pas en avant, à l’extérieur, il n’en savait rien, mais elle allait devoir à coup sûr encaisser nombre d’échecs et de frustration car les enfants sont cruels, autant que les adultes qui ne sont pas compréhensifs ou compatissant à la différence de cette petite princesse. C’était pour cette raison, que Sully exerçait sa profession : petits ou grands, la jeunesse avait besoins de repère et d’écoute, non de correction distribuées en faisant fi de leurs sentiments. « Je pense que vous…. Tu t’en tires très bien » dit-il, relevant sa main avant de finalement la remettre contre sa jambe, ne préférant pas la poser sur l’épaule du jeune homme de peur de provoquer une réaction chez la créature. « Qu’est-ce que c’est au juste ? Je n’en avais jamais vu »
Revenir en haut Aller en bas
avatar
ici !!Kim SeokjinLorem05/12/2017873 rp

pseudo : ici !!
feat : Kim Seokjin
crédits : Lorem
date d'inscription : 05/12/2017
Messages : 87
disponibilité rp : 3 rp

http://seoul95.forumactif.com http://seoul95.forumactif.com
Innovateur
MessageSujet: Re: the unicorn conundrum + lim sully    Jeu 1 Mar - 21:57

The unicorn conundrumArdyn & SullyArdyn n’avait jamais appris à être subtil, quand il appréciait quelque chose. Dire qu’il voulait le jeune homme était sans aucun doute un peu précipité et présomptueux, mais il reconnaissait clairement ses charmes qui ne cessaient de s’empiler, encore plus quand il commença à se lier naturellement à Rosa. Ardyn devait sans aucun doute ne pas être trop surpris. Si Sully vivait avec ses frères et soeurs, alors il avait de toute évidence l’habitude des enfants, et des adolescents, par son travail.
Et quoi de plus attirant qu’un homme qui sait s’y prendre avec votre enfant ? Ardyn ne connaissait Sully que depuis quelques heures, et pourtant il savait déjà qu’il était fichu. Si il ne se retenait pas, il allait demander à Sully d’aller diner avec lui, et ca n’aurait rien d’amical, cette fois ci.
« Qui sait ? Je suis peut-être magicien en fin de compte » Rosa pousse un cri de surprise et d’amusement, et Ardyn est forcé de rire, lui aussi. Sully était un adorable spéciment, et de toute évidence, il n’avait rien d’un psychopathe.

C’était un changement agréable. « Un frère et une sœur, les deux plus jeunes que moi, nous avons des goûts différents et un espace de vie réduit disons » Ardyn acquiesce doucement. Lui même ne savait pas ce que c’était, de vivre avec des frères et soeurs, puisqu’il était fils unique. Il supposait qu’Hae Yeon était ce qui se rapprochait le plus d’un frère, et il le considérait comme tel, mais sa famille et lui n’avaient jamais été très proches, ce qu’il faisait de son mieux pour ne pas répéter avec sa fille.
“Ca doit être plein de vie.” souffle le jeune avec un sourire amusé.

Les scones au four et le thé entrain d’être préparé, Ardyn en profita pour prendre soin de ses petits phalangers volants, les adorables créatures s’accrochant à lui à chaque fois qu’il rentrait du travail.
A part lui et Hae Yeon, les phalangers étaient tous les deux près craintif, et n’allaient même pas naturellement vers Rosa, qui avec toute son énergie d’enfant de 5 ans, pouvait les rendre nerveux. « J’imagine, en effet, l’essentiel c’est que l’environnement qu’elle a à présent lui permette de s’épanouir à son rythme et je ne doute pas que ce soit le cas, elle rayonne littéralement » Ardyn se sentit sincèrement rougir sous le compliment. Il n’y avait que peu de chose en lesquels le jeune homme ne croyait pas encore totalement en lui, mais son statut de parent en faisait malheureusement partie.
S’entendre dire une telle chose, c’était réconfortant.
« Je pense que vous…. Tu t’en tires très bien » Ardyn sourit en coin, se mordant la lèvre, ayant parfaitement vu son geste. “Merci, Sully.” souffle t’il en lui donnant un petit coup d’épaule, et en laissant ses deux phalangers volant vagabonder dans la cuisine, comme ils en avaient l’habitude. « Qu’est-ce que c’est au juste ? Je n’en avais jamais vu »

“Des phalangers volants !” annonce le jeune homme fièrement en sortant ses scones du four. “Je les ai depuis que je suis à l’université, ce sont une sorte d’écureuils ? Ils sont très calins. C’est une bonne compagnie, même si ils rendaient fou mon colocataire.” rit t’il avec amusement.
Il prend un scone encore fumant entre ses doigts et en prend un morceau, qu’il présente devant la bouche de Sully, penchant la tête sur le coté. “Aaah~~”
© YOU_COMPLETE_MESS
Revenir en haut Aller en bas
avatar
krowKim Nam Joon//03/12/20172610 rp

pseudo : krow
feat : Kim Nam Joon
crédits : //
date d'inscription : 03/12/2017
Messages : 261
disponibilité rp : 0 rp

http://seoul95.forumactif.com/t59-lim-sully#175 http://seoul95.forumactif.com/t75-lim-sully http://seoul95.forumactif.com/t314-lim-sully-be-a-part-of-my-past-present-future
défenseur
MessageSujet: Re: the unicorn conundrum + lim sully    Dim 11 Mar - 18:19

Sully adorait les enfants et voir la demoiselle inonder la pièce d’une lumière vive était un spectacle magnifique à ses yeux. Rien de plus pur et de plus satisfaisant qu’un enfant heureux. Il sourit, lui laissant entendre qu’il avait des pouvoirs et la petite exprima par un petit bruit sa surprise, souriant de plus belle. Il ne put que rire accompagné d’Ardyn avant de le rejoindre, expliquant que sa petite famille bien que peu nombreuse avait des goûts foncièrement différents. L’enseignait approuve, cette vie lui manquerait, si agitée, si animée et bien qu’il rêve parfois de tranquillité, il en déprimerait surement. Il mordit l’intérieur de sa joue avant de préparer le thé et de discuter sagement, surveillant à son tour Rosa au salon, sagement installée devant un programme pour enfant. Il y en avait quelques un, la plupart éducatifs et très bien adaptés, d’autres à son goût bien trop inutiles voire nocifs, mais fort heureusement celui-ci était comme il l’imaginait de la part d’Ardyn, adapté à la situation.

Il ne put s’empêcher d’encourager Ardyn, père célibataire qui comblait parfaitement les manques affectifs de la douce Rosa, petite fille ayant vécue apparemment des misères, ce qui pour un enfant est regrettable. Les premières années de vie sont déterminantes sur le tempérament futur d’une personne, bien que ça ne fasse pas tout, il fallait préserver ce petit bout de vie au mieux et l’instant avait été si doux que Sully voulait exprimer sa compassion autant que son soutien, ne sachant que faire en remettant sa main à sa place. Ardyn semble le comprendre, assez perspicace sur la timidité latente du professeur dont la fossette ressort dans un doux sourire, tandis qu’il demande ce que sont ces petites créatures qui vagabondent un peu partout. Etait-ce judicieux ? Visiblement ils étaient assez agiles pour éviter les zones à risques. Sully écouta donc attentivement en apprenant qu’il s’agissait d’écureuils. Un colocataire ? Oh, il y avait quelqu’un d’autre ? Penchant la tête, il affichait clairement sa curiosité, mais ne demanda pas son reste. « Oh je suppose qu’il faut être calme et minutieux pour ces petits êtres ? Je ne risque pas d’en avoir chez moi, quel dommage » il rit doucement, mettant sa main devant sa bouche avant que la bonne odeur de pâtisserie n’envahisse la pièce et le transporte littéralement. Il avait faim dorénavant, observant le plus vieux lui présenter un morceau sucré qu’il accueilli non sans une certaine timidité.

Sa lèvre passa sur sa langue pour récolter les quelques miettes une fois le morceau avalé, déglutissant, ravie d’avoir pu goûter à l’avance, bien qu’un peu chauds, les fameux scones. Il appréciait assez, acquiesçant par réflexe en laissant entendre des « hmm » traduisant d’une façon bien coréenne son appréciation cinq étoiles.  « Et bien c’est délicieux, je ne serais pas capable d’en refaire, mais à coup sûr j’aurais bien aimé en trouver au super marché » ses frères et sœurs allaient le maudire d’avoir été si chanceux, mais il pouvait bien se détendre un peu non ? Noël approchait et les moments de repos étaient si rares. Il ne pouvait qu’apprécier d’autant plus que son nouvel ami avait cette même particularité que lui : un accueil chaleureux et rassurant, permettant d’instaurer une confiance saine et solide entre eux. « J’espère que le thé sera bon aussi, je pense qu’ils se marieront assez bien avec tes scones »
Revenir en haut Aller en bas
avatar
ici !!Kim SeokjinLorem05/12/2017873 rp

pseudo : ici !!
feat : Kim Seokjin
crédits : Lorem
date d'inscription : 05/12/2017
Messages : 87
disponibilité rp : 3 rp

http://seoul95.forumactif.com http://seoul95.forumactif.com
Innovateur
MessageSujet: Re: the unicorn conundrum + lim sully    Sam 17 Mar - 22:34

The unicorn conundrumArdyn & SullySully était un paradoxe vivant que Ardyn aurait aimé étudier, si il en avait eu plus le temps. Quelque chose de calme et de tranquille se dégageait de lui, cette sagesse inhérentes aux personnes qui en avaient déjà beaucoup à dire sur la vie malgré leur jeune âge. Il avait l’oeil intelligent, brillant même, et Ardyn savait que si il avait eu un ami comme Sully, à l’école, jamais il n’aurait du subir le mépris des autres élèves. Il sentait qu’ils pouvaient se comprendre et faire de grandes choses, ensemble, si toutefois ils s’en donnaient la chance.
C’était tentant, l’idée de donner au jeune homme des moyens de le contacter, de créer entre eux quelque chose de plus qu’une rencontre passagère, un simple rebondissement dans l’histoire de sa vie.

Une envie qui ne fit que s'intensifier quand le jeune homme prit la peine de lui témoigner son soutien et son admiration, alors que Ardyn, parfois, avait peur de ne pas avoir pris une bonne décision, en adoptant la jeune fille. Il avait peur de faire des erreurs, lui qui s’était retrouvé père du jour au lendemain sans aucun type de préparation. Il avait peur de faire des erreurs et de voir Rosa lui en vouloir, bien plus tard, d’avoir été si maladroit.
Les mots d’un jeune homme qu’il connaissait à peine lui firent tellement de bien qu’il commenca à se demander si Sully n’avait pas réellement des pouvoirs magiques.

« Oh je suppose qu’il faut être calme et minutieux pour ces petits êtres ? Je ne risque pas d’en avoir chez moi, quel dommage » Ah oui. Il avait une autre énergie. Une sorte d’impatience et de maladresse difficilement contrôlée, comme si l’esprit du jeune homme voulait aller plus vite que son corps. Ou encore comme si son enveloppe corporelle était trop étroite pour son corps entier. Peut être qu’effectivement, des créatures aussi nerveuses que celles qu’avaient adopté Ardyn n’étaient pas vraiment conseillées.
“Disons qu’elles ont le coeur fragile. Il est difficile de les effrayer et de les voir disparaitre pendant des heures.” s’amuse t’il. “Mais ils reviennent toujours à l’heure du repas."

Ardyn décida alors de faire goûter au jeune homme les scones qu’il avait enfin terminé. Ardyn ne put alors s’empêcher de rougir de plaisir en entendant ses exclamations de bonheur. Il en était presque aussi chamboulée qu’une jeune fille donnant ses premiers chocolats de Saint Valentin.
« Et bien c’est délicieux, je ne serais pas capable d’en refaire, mais à coup sûr j’aurais bien aimé en trouver au super marché » Ardyn lui adressa un grand sourire malicieux. “J’en fais toujours trop.” souffle t’il en tentant d’avoir l’air complètement détaché. “Je pourrais t’en donner une partie pour tes frères et soeurs.”
Après tout, si sa patisserie pouvait, elle aussi, lui faire gagner des points et le pousser à revenir, il n’allait certainement pas s’en plaindre !

« J’espère que le thé sera bon aussi, je pense qu’ils se marieront assez bien avec tes scones »
La bouilloire se mit alors à siffler allègrement. “En parlant du thé… Rosa ! Viens, mon ange. Peux tu l’aider à s’installer ?” Les chaises du comptoir étaient encore un peu haute pour elle. Le jeune sortit trois assiettes et des cuillères, ainsi que de la clotted cream et de la confiture, un met rare en Corée du Sud. Puis il s’empressa de verser l’eau encore bouillante dans les tasses, avec des feuilles à faire infuser.
“Ca sent très bon.” souffle t’il en déposant les tasses sur la table. “Allez y, attaquez ! Et dites moi en des nouvelles !”
© YOU_COMPLETE_MESS
Revenir en haut Aller en bas
avatar
krowKim Nam Joon//03/12/20172610 rp

pseudo : krow
feat : Kim Nam Joon
crédits : //
date d'inscription : 03/12/2017
Messages : 261
disponibilité rp : 0 rp

http://seoul95.forumactif.com/t59-lim-sully#175 http://seoul95.forumactif.com/t75-lim-sully http://seoul95.forumactif.com/t314-lim-sully-be-a-part-of-my-past-present-future
défenseur
MessageSujet: Re: the unicorn conundrum + lim sully    Lun 19 Mar - 20:31


Cette impression de connaître l’autre aussi bien que soi était particulière pour Sully qui se débattait intérieurement avec lui-même pour comprendre d’où pouvait venir ce sentiment. Il appréciait fortement l’étranger, néanmoins, ils se connaissaient à peine et avait pourtant cette approche beaucoup plus aisée avec lui que la plupart de ses collègues, était-ce le fait qu’il vienne d’ailleurs ? Ou simplement parce qu’ils étaient calmes tous les deux ? Son sourire ne le quittait plus tandis qu’il découvrait toujours un peu plus de facettes du père célibataire visiblement. Il ne demanda pas comment cela pouvait être possible étant donné les circonstances. Il avait appris que le divorce n’était pas si mal vue ailleurs, plutôt une nouvelle tendance permettant aux femmes de ne plus se sentir obligée d’être mariée pour vivre, ce qui était tout à leur honneur. En revanche, ici, en Corée et aux alentours, il en était tout autre, à savoir que le mariage était sacré et que désunir deux personnes restait très mal vue, comme un échec cuisant, comme si les études étaient ratées, tout une vie pouvait être anéantie simplement par ce fait.

L’enseignant se promis d’en toucher discrètement deux mots au travers de la littérature à ses élèves, pour l’instant, il observait Ardyn et ses deux petites bestioles amusantes aussi fragiles visiblement qu’adorable. Il acquiesce, ne pouvant qu’approuver, l’heure du repas était sacrée et pas seulement pour les animaux, mais fort heureusement, la plupart du temps il n’était pas aux fourneaux. « Ah, ça fonctionne à tous les coups, l’appel du ventre » il rit, léger, puis goute le scone tendu par son aîné non sans se régaler. Ses papilles découvrant de nouvelles sensations, l’une des raisons pour lesquelles il était devenu professeur était la diversité des savoirs et à coup sur la cuisine était un domaine qui parlait à tout le monde. Il humecta ses lèvres, récupérant encore le sucre délicieux qui s’y était déposé en complimentant encore l’hôte qui l’avait accueilli, non sans se demander si le thé serait à son goût. Le plus jeune signala malgré tout son envie de partager avec ses cadets, mais il n’y avait pas de scones à disposition dans les supermarchés. Il se massa la nuque, gêné à la proposition de son ami qui lui proposa d’en garder. « Oh… je ne voudrais pas abuser, c’est déjà très sympa d’avoir bien voulu de moi chez… toi » ce qui était maladroitement dit, néanmoins le fond y était, ils n’étaient pas obligés de se côtoyer pour une peluche, pourtant, ils avaient eu un deal que l’anglais avait tenu avec brio. Le coréen lui, observa la scénette se dérouler sous ses yeux, Rosa qui aidait son père à tout mettre en place avant que thé et biscuits ne soient disposés. Sully pencha la tête, observant la confiture, il n’en était pas fan et il n’était pas le seul à être réticent en Corée. Mais il restait ouvert à toute proposition et détailla de façon un peu trop insistante le pot, une fois tout le monde servi. Il se risqua lui-même à l’aide d’une cuillère à recueillir la gelée pour en disposer légèrement sur sa gourmandise, agissant comme un petit garçon effrayait qui testait en faisant confiance à l’adulte. Mais c’était une scène toute autre puisque Rosa l’y encourageait, lui, l’adulte, ce qui le fit sourire malgré tout quand il acquiesça en levant son pouce en l’air, émettant de petits grognements en signe de contentement. « Très très bon » dit-il, tout en récupérant une tasse de thé pour boire tout doucement le contenu encore chaud sans se bruler. C’était parfait et le mélange était tel qu’il se promit d’apprendre la recette s’il la trouvait ou si Ardyn voulait bien la lui donner. « Je crois que j’ai trouvé de quoi satisfaire les estomacs sur pattes que j’ai à la maison. Vraiment, c’est délicieux, merci encore Ardyn » et il approche sa main doucement, caressant la joue de Rosa de son index, dans un geste plus naturel et moins peureux qu’avec l’aîné. « Merci à toi aussi Rosa »
Revenir en haut Aller en bas
avatar
ici !!Kim SeokjinLorem05/12/2017873 rp

pseudo : ici !!
feat : Kim Seokjin
crédits : Lorem
date d'inscription : 05/12/2017
Messages : 87
disponibilité rp : 3 rp

http://seoul95.forumactif.com http://seoul95.forumactif.com
Innovateur
MessageSujet: Re: the unicorn conundrum + lim sully    Mar 27 Mar - 22:20

The unicorn conundrumArdyn & SullyIl y avait sans aucun doute quelque chose qui passait entre eux qui n’était pas forcément expliquable. Certains, les plus poétiques, appelleraient ca un coup de foudre. Cette sensation que cet homme rencontré au tournant d’un rayon de supermarché à la veille de Noel ne resterait pas un inconnu. Ardyn était un rationnel, mais il n’était pas encore certain de vouloir penser que les miracles de Noel n’existaient pas.
Une chose était certaine, il ne s’était jamais senti plus à Noel que lorsque Sully lui souriait, avec cette fossette bien particulière qu’il aurait aimé toucher. Peut être le sentait t’il, lui aussi ? Ardyn refusait de penser que ce n’était qu’une attirance passagère pour un jeune homme qui semblait pouvoir le comprendre.

Peut être n’avait t’il pas assez d’amis, huh ?
« Ah, ça fonctionne à tous les coups, l’appel du ventre » Ardyn ne pouvait évidemment qu’acquiescer. Et c’était presque trop domestique et facile, de lui tendre un morceau de gateau du bout des doigts. Ca n’aurait pas du être aussi naturel, en particulier avec un inconnu, et pourtant. Ardyn se sentit rosir de plaisir devant son sourire conquis. Le chemin le plus rapide vers le coeur d’un homme passait par son estomac, huh…
« Oh… je ne voudrais pas abuser, c’est déjà très sympa d’avoir bien voulu de moi chez… toi » Ardyn lève doucement les yeux au ciel et secoue la main comme si Sully avait dit quelque chose de totalement ridicule. Ce n’était pas simplement son hospitalité d’anglais qui parlait, mais aussi un véritable désir de continuer à le cotoyer et apprendre à le connaitre.

Mais pour le moment, le voila installant une table parfaite afin de prendre, comme promis, un vrai thé anglais (à l’exception du thé, qui était très coréanisé pour sa part, mais Ardyn n’avait jamais été contre le changement). Rosa, qui était habituée à ces goûtes tardifs, ne fut pas longue à arriver en courant pour l’aider et s’installer à côté de Sully, qu’elle semblait avoir pris en affection si on en croyait les sourires qu’elle lui lançait. Ardyn aurait presque pu se sentir jaloux. « Très très bon » Ardyn lâche un sourire ravi au dessus de sa tasse, et échange un regard avec sa fille en observant le jeune homme découvre la meilleure partie sans aucun doute de la cuisine anglaise.

« Je crois que j’ai trouvé de quoi satisfaire les estomacs sur pattes que j’ai à la maison. Vraiment, c’est délicieux, merci encore Ardyn » Ardyn sourit malicieusement. “Mais de rien.” souffle t’il en les couvant des yeux alors que sa fille gratifiait le jeune homme de son plus beau sourire. « Merci à toi aussi Rosa »
La jeune fille signe rapidement. “De rien, Sully.” traduit naturellement son père alors que la petite fille gratifiait leur invité d’une étreinte.
Ardyn glisse un morceau de chiffon cake dans chacune de leurs assiettes et observe sérieusement Sully de ses grands yeux sombres. “Sully...je peux te donner mon numéro… si tu veux la recette des scones…” souffle t’il, l’oeil brillant.

Il rit malicieusement. “Ou peut être qu’on pourrait se revoir. Je suis sur que Rosa en serait ravie.” A ces mots, la jeune fille hoche vigoureusement la tête alors que le jeune homme observe son invité du coin de l’oeil.

© YOU_COMPLETE_MESS
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé

MessageSujet: Re: the unicorn conundrum + lim sully    

Revenir en haut Aller en bas
 
the unicorn conundrum + lim sully
Revenir en haut 
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant
 Sujets similaires
-
» (SULLY) ∞ Vous êtes puérils. On dirait des puéricultrices.
» LE CHÂTEAU DE SULLY-SUR-LOIRE
» Poussons la chansonnette (Jeu ;; D/G)
» Présentation
» Be my unicorn [PV Baël]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Remember me for centuries :: Séoul la ville où tout commence :: Jung :: Dongdaemun-
Sauter vers: