AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
Bienvenue à Séoul
Remember me for centuries est un forum rp inspiré de la série Reply. Un univers qui nous transporte dans les années 95. L'ensemble du design est de daevil et shin. Les textes sont propres à remember me for centuries. Les personnages et les rp appartiennent aux membres. Une multitude de liens sont recherchés par les membres que vous trouverez dans le forum pré-liens.
➸ le recensement est fini et le petit event est lancé ! ➸ le bowling light strikes vient d'ouvrir ses postes, va donc y faire un tour ~ ➸ viens lire les dernières nouveautés par ici !

Page 1 sur 1

 parfois je te hais {ft. Ryu

avatar

médiateurs
Voir le profil de l'utilisateur
parfois je te hais {ft. Ryu Jeu 14 Juin - 22:20
« parfois je te hais » ft. Ryu

// Les jours passent et ne se ressemblent pas depuis que j'ai commencé les cours au conservatoire. Ceux de l'immeuble me voit souvent entrain de courir pour attraper l'ascenseur. Certains me parlent et doivent être choquer que le jour d'après je ne les salue pas. Beaucoup doivent me prendre pour une pimbêche prétentieuse et je ne m'en fais plus. Il m'arrive de sourir à des personnes que je croise, espérant que c'est peut être mon voisin. Mais si il ne me voit, il ne m'adresse pas la parole. Ryu m'a donné le bracelet de celui que je souhaite retrouver dans cette ville. Il m'a dit qu'il l'avait trouvé et qu'il devait aussi m'attendre. C'est ça qui me met de bonne humeur depuis que les cours ont commencé. Chaque jour, en me levant, je me dis que je vais le rencontrer, au coin de la rue quand je vais m'acheter mon café. En traversant une rue pour me rendre au conservatoire. Peut être dans l'un des restaurants où je vais manger à midi ou en soirée. Seulement, personne ne m'a demandé si j'étais Ai, personne ne m'a dit que je lui manquais. Et les jours passent, le temps change aussi. Mon voisin, je le croise de temps en temps quand il rentre ou sort de chez lui. Parfois, il est accompagné d'une fille, parfois il a des amis à lui. Y a souvent des soirées chez lui, la musique qui va à fond. Et moi, mes soirées se passent en pijama à regarder des films en coréen. En moins de quatre mois, j'arrive à tenir des conversations, même si des mots me manque. Enfin bon, ce soir, j'ai accepté un rendez-vous avec l'un de mes sunbaes, le mot coréen pour dire un élève d'une année supérieur à la mienne, c'est mignon non ?

La soirée a été sympa, il m'a fait visiter la ville, le quartier historique. On a mangé de la barbe à papa. Et puis, là vers 22 heures, je lui ai dit que j'allais rentrer car je me lève tôt demain. Devant l'immeuble, il m'a embrassé. Au loin, une voiture s'est arrêté. J'ai vu une silhouette sortir de la voiture. Il a fait un temps d'arrêt avant que je rentre en tenant la main à mon sunbae. Dans l'ascenseur, on s'est encore embrassé, alors que quelqu'un est rentré après nous. J'ai senti un regard sur moi, j'ai essayé de savoir qui était celui ou celle qui me fixe. Mais la porte s'est ouvert, et j'ai une fois de plus tirer mon sunbae vers chez moi.

La porte ouverte, je l'ai lâché pour m'avancer vers mon piano en rigolant. J'espère pour lui qu'il n'attendait rien ce soir. " Donc tu veux bien m'aider pour cette partie là ?" Je lui montre la partie dont j'ai du mal à interprêter pour l'instant. " Je sais qu'il l'a rajouté en une période où il était mélancolique. Mais j'ai du mal. " La porte de mon appartement est resté légèrement ouverte. Dans le couloir on peut entendre des chuchotement venant du salon, ainsi que mon rire. Alors que j'appuie mes coudes sur les touches du piano.
Revenir en haut Aller en bas
avatar

commandant
Voir le profil de l'utilisateur http://seoul95.forumactif.com/t155-jung-wang-ryu
Re: parfois je te hais {ft. Ryu Dim 17 Juin - 18:14
« parfois je te hais » ft. Ai
Parfois, je regrettais la vie mouvementer que j'avais. Dans ses moment là, je me demandais pourquoi j'avais choisi ce train de vie. Pourquoi, j'avais choisi une vie qui me faisait vivre à cent à l'heure avec seulement peu de moment d'accalmie. Je suis rarement chez moi, je suis presque tout le temps en voyage pour telle ou telle raison et pourtant... C'est la vie que j'ai choisi. Bien sûr une fois que je suis sur scène que j'ouvre les yeux pour m’apercevoir où je me trouve je me dit que oui j'ai réussi. Hélas, bien que j'ai tout pour moi, je ne suis pas à cent pour cent satisfait il me manque quelque chose... Il me manque quelqu'un et jusqu'à il y a quelque temps je ne savais pas où la trouver maintenant si, dans mon propre immeuble. Ai, cette fille qui hante mes pensées depuis que je suis enfant, seule et unique personne qui a toujours eu une importance capitale à mes yeux est là dans cet immeuble. Depuis la soirée que nous avions passer, je n'avais pas vraiment eu de temps pour lui parler ou même passer un peu de temps avec elle. Je l'ai seulement croiser en rentrant ou en partant de chez moi et cela fait maintenant plusieurs jours que je ne suis pas rentrer chez moi et ce soir je pourrais enfin savourer la chaleur de mon lit. Bien que j'eus plusieurs propositions très intéressant je rentre seul.

Je n'avais pas eu envie de conduire et mes yeux me faisait un mal de chien, donc j'avais demander à être ramener chez moi par mon manager. J'étais assez satisfait je n'avais pas vu mon père adoptif depuis un mois maintenant ce qui m'arrangeais je n'avais pas spécialement envie de prise de tête dernièrement. Mais on avait du lui envoyer la maquette de ma prochaine chanson, car j'avais quand même eu le droit à un petit message de sa seigneurie pour le bon boulot que j'avais fait pour mon prochain titre qui sortirait d'ici quelques jours, donc pas mal de boulot en perspective jusqu'à la sortie, j'étais fatiguer d'avance.

Alors que je descendais de la voiture je cru bien que les douleurs que j'avais aux yeux affectais grandement mon sens de la vue. Je me les suis d'ailleurs frotter un moment pour voir si je ne rêvais pas. Ai, en train d'embrasser un homme. J'aurais bien voulu décoller leurs lèvres, mais sous la surprise je n'avais esquisser aucun mouvement. Une fois qu'ils furent rentré dans le bâtiment j'entrais à leurs suite pile au moment où les porte de l’ascenseur se refermait. Je me doutais qu'elle avait une vie, mais j'aurais préférer ne jamais en être témoin. Elle était mienne et ce depuis notre enfance, je ne suis pas un saint loin de la, mais jamais je ne lui aurais infliger une telle vue. Après le tord m'est aussi attribuer du fait de mon silence sur qui j’étais pour elle. Rentrant dans l’ascenseur vide qui venait d'arriver j'avais le choix entre deux chose, rentrer chez moi et la laisser faire sa vie, ou aller déranger les deux tourteaux et très vite une seule réponse s'était imposer à mon esprit, il était hors de question qu'elle soit seule avec lui ce soir.

Finalement je suis devant sa porte, j'ai l'air abrutit, mais je m'en moque quelque peu, mais je remarque que sa porte est ouverte. Autre le fait qu'un mec soit chez elle, elle était totalement inconsciente. N'importe qui pourrait rentrer et lui faire je ne sais quoi, mais la cela me donnait une excuse pour rentrer sans y être invité. Je rentre et tend l'oreille pour savoir où ils sont. Je les repère rapidement, en même temps elle rit comme une ado et sa m'agace ! Je m'approche d'eux et fait savoir que je suis la et j'ignore royalement le mec qui ressemble strictement à rien ! « Je me suis permis d'entrée la porte était ouverte et avec les rires qu'on entendait j'ai cru à deux petits cons qui venait piquer des truc chez toi, mais on dirait que je me suis tromper » Je viens de me rappeler qu'elle ne se souviendrait sûrement pas de mon visage « C'est Ryu » je juge le mec de haut en bas d'un air mauvais « Ton voisin » eu-je cru bon de précisé au cas où
Revenir en haut Aller en bas
avatar

médiateurs
Voir le profil de l'utilisateur
Re: parfois je te hais {ft. Ryu Lun 18 Juin - 1:04
« parfois je te hais » ft. Ryu

// Je ne suis pas née de la dernière pluie, je sais pourquoi sunbae s'est intéressé à moi. Je suis une fille, habitant seule, riche et jolie à ce qu'il parait, en tout cas ce qu'on me dit souvent. Au fond, on m'a déjà abordé pour que je pose pour des publicités et magazines mais ça m'intéresse pas. Sauf si on peut s'amuser, mais poser avec des personnes que je ne connais pas et que je risque d'oublier leur visage après, pas pour moi. Puis mon objectif est de devenir une célèbre pianiste. Quoi que pas ce soir, ce soir, j'ai envie de m'amuser un peu. Montrer à ce coréen, que je ne suis pas spécialement coincé mais qu'il n'aura pas ce qu'il attend.

Dans l'ascenseur, je le laisse m'embrasser. Vu que je suis plus perturbée par le regard que j'ai senti sur moi avant que la porte ne se referme. Et pourtant, je repousse ses mains baladeuses. Dans l'appartement, je lui laisse refermer la porte derrière lui, alors que chaussure enlever je fonce vers mon piano dans le salon et attrape des partitions. Il a voulu venir chez moi, il a donc le temps de m'expliquer la partie que je n'arrive pas à transmettre. Son torse dans mon dos, ses mains sur les touches, je sens son soufle dans mon cou. Chose qui me fait rire, comme une lycéenne. C'est amusant de jouer à la fille qui ne comprend pas. Pauvre de lui, il va tomber dans mon piège. Mon regard ne quitte pas la partition, mes mains sur les touches, il guide mes doigts en profitant que je ne bouge pas pour se coller à moi.

Au moment ou il se penche plus pour m'embrasser. Une voix se fait entendre dans le salon. Je tourne la tête et plisse les yeux pour voir le visage et essayer de me rappeler qui est cette personne. Avant de tourner mon regard vers sunbae qui n'a pas l'air content. Je fronce les sourcils en répétant " La porte mal fermée. " Je me lève pour remercier l'intru quand il se présente. Et là, je me mets à sourire. " Oh Ryu ! " Je m'approche de lui sans trop savoir quoi faire, avant de lui tendre la main pour le saluer de manière occidentale. Il doit apprécier vu qu'il rentre d'une tournée d'un mois de ce côté là. Je ne vois pas le regard que les garçons se lancent. " J'ai apprit que tu avais fait un tabac à chaque fois, c'est super ! " On est fan ou on est pas. Mon sunbae me tire vers lui, passant ses bras autour de ma taille et posant sa tête sur mon épaule. Je fronce un sourcil avant de me dégager de sa poigne. Il croit qu'on est ensemble ou pas. Je tourne ma tête vers lui avant de me rappeler que je dois faire les présentations. Sunbae, je te présente Jung Ryu, mon voisin. " Je regarde le dit voisin en souriant " Ryu, je te présente Kim Jae Sun, mon sunbae au conservatoire. " Pas mon copain, ni rien. Juste un sunbae. " Mais tu dois être fatigué ! Installe-toi dans un fauteuil. Tu as soif ? Faim ? " Je secoue la tête avant de me rappeler que je suis une catastrophe en cuisine. " Je peux commander quelque chose, je me débrouille mieux en coréenne, tu as vu ? " Autant avec Sunbae, j'utilise des mots plus strictes autant avec Ryu, j'utilise un langage familier, c'est comme si je le connaissais depuis toujours.

Dès qu'il me dit ce qu'il veut boire, je les quitte un instant. Oui, je n'ai pas demandé à mon Sunbae ce qu'il voulait boire. Là, c'est Ryu qui compte. Pendant que je suis dans la cuisine, Jae Sun s'installe en face de Ryu et lui dit d'une voix remplit d'assurance. " Si tu comptes te la faire, tu attends ton tour. " Il lui montre d'un geste ce qu'il compte faire à Ai un peu plutard dans la soirée. Pendant ce temps là, je cherche après les verres dans la cuisine. Admettons que quand j'ai soif, je bois directement à la cannette, c'est plus facile. J'ouvre les placards, jusqu'à ce que je trouve enfin ce que je cherche. Quelques instant après, le verre en main, je reviens dans le salon me demandant où sont les sous-verres.
Revenir en haut Aller en bas
avatar

commandant
Voir le profil de l'utilisateur http://seoul95.forumactif.com/t155-jung-wang-ryu
Re: parfois je te hais {ft. Ryu Lun 18 Juin - 17:27
« parfois je te hais » ft. Ai
Quand je lui dis que sa porte est mal fermer elle n'a pas l'air des masses apprécier se qui est tout à fait normal qui aimerait que sa porte reste ouverte ? Le sourire qui apparaît sur ses lèvres quand elle apprends que c'est moi est plutôt flatteur moi qui aurait cru qu'elle m'aurait chasser vu qu'elle avait l'air en.... Bonne compagnie. Je lui sourit légèrement quand elle me serre la main ce qui me fait un peu rire. Je sens le regard de tueur de la personne qui l'accompagne ce qui me fait avoir une petit regard amuser en sa direction. On dirait bien que monsieur n'est pas très heureux de ma présence, s'il savait ce que je pouvais m'en taper royale de son avis. Ai me parle de ma tournée et je hoche la tête « C'était très sympa en effet pour une première en Europe c'était très troublant de voir qu'aussi loin on aime ma musique » J'aurais pu apprécier converser encore longtemps sur cette fameuse tourner, mais son ami n'a pas l'air vraiment d'accord et passe un bras possessif autour d'elle. S'il savait que je n'ai qu'une envie c'est de brisé ses petits doigts, mais avec tout le self contrôle que je possède je me retiens et serre les poings dans mon dos. Mais ma mauvaise humeur par très vite quand la demoiselle visiblement pas très contente se dégage pour mon plus grand plaisir que je ne cachais pas quand mon regard se posa sur lui avec un petit sourire au lèvres.

Sûrement par politesse Ai me présente à son Sunbae, je lui sers la main prenant un grand plaisir à exagérer ma poigne « Bonsoir » Pas de enchanter de le connaître ce serais un mensonge énorme. «  T'inquiète pas je me suis reposé » Le fameux Jae Sun allait sûrement pensé que j'allais gentiment partir à cela, mais c'est très mal me connaître « J'ai vraiment très faim » Dis-je en ne lâchant pas l'invité des yeux lui faisant comprendre que je ne comptais pas bouger de suite. « Ah oui ? Tu bafouille pas ? » Je ris en m’intéressant un peu plus a elle que la chose qui l'accompagne « Vu que je vais avoir du temps libre » Gros mensonge, mais si elle dit oui je peux m'arranger « Je pourrais t'aider avec les lacunes qu'il te reste » Je fini par m'asseoir «  Je pourrais aussi avoir un peu de thé citron avec du miel j'ai trop chanter et ma gorge me fait mal si cela ne te gêne pas ou un simple thé glacé» J'en avais chez moi, je ne rentrerais que quand je serais sur que monsieur au mains baladeuse dégage avec moi.

Très vite elle disparaît et je me rend compte qu'elle n'a rien proposer à ce Jae Sun, je ne cherche même pas à faire connaissance avec lui, je n'ai strictement rien à lui dire. Mais quand il s'installe devant moi, on dirait qu'il n'est pas vraiment de cet avis et un petit sourire mauvais se dessine sur mes lèvres, quand il me décrit ce qu'il veux lui faire je ne tiens plus et me lève et pose gentiment ma main sur son dos « Petit un je ne passe après personne » Je pousse sa tête contre la table basse lui pétant le nez par la même occasion « Petit deux tu ne posera pas tes mains dégelasse sur elle sinon je m'assure que c'est la dernière chose que tu fais » Je retourne m'asseoir tranquillement et lui sourit l'air innocent « Si j'apprends que tu l'as touche je t'éparpille façon puzzle » Mon air change du tout au tout quand la demoiselle réparait «  Je crois que Jae Sun s'est blesser » Quelqu'un qui me connaîtrait parfaitement saurait qui est le responsable et je pense que la demoiselle allait vite le deviner vu le regard assassin que le jeune homme me lançais
Revenir en haut Aller en bas
avatar

médiateurs
Voir le profil de l'utilisateur
Re: parfois je te hais {ft. Ryu Lun 18 Juin - 19:10
« parfois je te hais » ft. Ryu

// Si nous étions seuls Sunbae et moi, je lui dirai ma manière de penser pour avoir laisser la porte ouverte. Au faite, je me retourne pour lui lancer un regard noir mais quand l'intrus me dit son nom. Je me mets à sourire. Ce genre de sourire qui bouffe le visage. La raison ? J'en sais rien. Juste que je suis contente que Ryu soit là et peut être aussi pour qu'il puisse me parler de mon Ryu, vu qu'il l'a rencontré et qu'ils ont l'air d'avoir été proche. Je lui serre la main comme on fait en Europe, quoi que j'aurai pu aussi poser mes lèvres sur sa joue mais là, c'est un geste un peu trop osé. Je rigole à sa réponse avant de rajouter. " Ils n'ont pas si mauvais goût que ça on dirait. " Suis-je entrain de flirter avec lui? Non, je ne crois pas. Juste que savoir qu'il est là me ramène à notre conversation du premier soir où j'ai emménagé ici. Et que je sens encore ses bras autour de moi ainsi que les paroles qu'il a dit. Mots qui n'ont pas arrêté de tourner en boucle durant les mois qui sont passés. J'espère qu'il retrouvera celle pour qui il écrit ses chansons.

Jae Sun me rappelle à sa façon qu'il est présent. Sauf qu'il vient de marquer un mauvais point. Je ne supporte pas qu'on soit possessif avec moi. Et en lui lançant un regard mauvais, je me dégage de sa poigne. Pour qui il me prend ? Si au moins, nous étions en couple, sauf que mon objectif est de devenir célèbre dans le domaine de la musique classique grâce au piano pour que Nii-chan sache que je ne l'ai pas oublié et que je le recherche. Donc un petit copain, non merci. C'est là que je me rappelle que je ne les ai pas présenté. Et y a un truc qui se passe entre eux deux, je fronce les sourcils ne comprenant pas trop. Ils ont juste l'air d'essayer de se tuer avec leur regard. Halala, les garçons. Planté au milieu de la pièce, je me rappelle que Ryu revient d'une tournée et lui demande si il est pas fatigué avant de lui dire de s'asseoir dans l'un des fauteuils du salon. Chose qu'il fait. Je lui propose à manger et à boire, sans proposer à Sunbae. Disons qu'il est passé en second plan là. " Oh! C'est vrai ? Mais je dis pas non. " Je rajoute en cantonais. " y a des tournures de phrases qui sont compliqués. " J'hoche la tête à sa demande pour la boisson, levant l'index de la main gauche en l'air pour rajouter. " Ca je sais faire sans faire brûler l'eau ! Je reviens de suite. "

Dans la cuisine, je cherche ce qu'il faut pour préparer un thé au citron avec du miel. Ne sachant pas vraiment ce qui se passe de l'autre côté. En attrapant une tasse, mon regard se pose sur non pas le mais les bracelets à mon poignet. J'ai passé une soirée et une bonne partie de la nuit à réparer le bracelet que Ryu m'a rendu. Ainsi que faire ressortir les inscriptions qui se sont effacés avec le temps. Je prends appuie contre le meuble de la cuisine en attendant que l'eau chauffe pour le thé. Deux minutes après, je retourne au salon.

La voix de Ryu me tire de mes pensés. Je dépose la tasse devant lui, avant de regarder Sunbae. Je croise les bras, claque la langue avant de me retourner vers mon voisin. " Tu serais nii-chan, je te traiterai de jaloux." lui dis-je sur une voix mi amusé, mi fâché dans notre langue maternelle. Et je rajoute " Et tu n'as pas besoin d'être jaloux, j'ai juste besoin de lui pour qu'il m'explique une partition. " Je lui fais un grand sourire qu'il est le seul à pouvoir voir. Avant de mettre mes mains sur mes hanches pour reprendre en coréen. " Oppa ! Tu avais promit de ne plus faire ça. " Je plante mon regard dans le sien espérant qu'il comprenne qu'il doit jouer le jeu. Vu que je ne compte pas spécialement coucher avec Sunbae et qu'il n'attend que ça. " Excuse-le, on s'est disputé avant qu'il parte. J'ai cru que c'était terminé entre nous. Et vu qu'il est là... Tu. " L'oscar de la meilleure comédienne devrait mettre donner pour mon interprétation de la copain qui ne sait pas quoi faire. " Il est un rien.... " je cherche le mot en coréen mais ne le trouve pas donc je le dis en chinois. " Possessif " avant de rajouter. " Mais je l'aime comme ça. " Je me tourne sur moi-même et m'approche de Ryu à côté de qui je m'installe. Et là, je passe mes bras autour de son cou, approche mon visage du sien et pose mes lèvres contre sa joue. " Je suis désolée de faire comme si nous n'étions pas en couple, Oppa. Mais tu sais que j'ai du mal avec ..." Jae Sun se lève en portant un mouchoir à son nez. Il nous lance un regard noir en récupérant sa veste et claque la porte.

Je rigole en frappant dans mes mains. Je rigole en relâchant Ryu. " Vraiment, lui casser le nez ? " lui dis-je en me relavant tout en fronçant du nez. " Je n'ai pas besoin de quelqu'un pour surveiller mes fréquentations. J'ai assez avec le fils de la femme de mon beau-père. " non mais ! " Mais merci en tout cas. " Je m'abaisse pour attraper des dépliants pour les lui tendre. " Choisis ce que tu veux manger. "
Revenir en haut Aller en bas
avatar

commandant
Voir le profil de l'utilisateur http://seoul95.forumactif.com/t155-jung-wang-ryu
Re: parfois je te hais {ft. Ryu Mar 19 Juin - 22:23
« parfois je te hais » ft. Ai
Quand Ai revient dans le salon je lui fait comprendre que son gentil ami à besoin de prendre congé. Elle n'a clairement pas l'air contente, mais pour le coup je m'en contre fou. J'aurais pu rester civilisé si cet abrutit avait fermer son grand clapet. Je sais que pour le moment je n'étais rien d'autre que le voisin de la jeune femme, mais je savais que dans un futur prochain ce ne sera plus le cas. Je lui fait une fausse mine innocente quand elle me dit que si j'étais son nii-chan je serais jaloux. Si elle savait à qu'elle point, je le suis totalement ce type qui l'a touche devant moi, plus le petit détail sur ce qu'il prévoyait de lui faire non ça ne passe pas « Une chance que je ne le suis pas n'est-ce pas ? » Mon petit sourire faussement innocent toujours au lèvre lui répondant dans la même langue « Je ne suis pas du tout jaloux, ma belle pas du tout mon genre » Ouais, enfin cela reste vraiment à voir, je crève de jalousie oui.

Je fronce légèrement les sourcil ne comprenant pas tout de suite où elle voulait en venir. Mais son regarde me fait comprendre son petit jeu se qui me fait légèrement secouer la tête avec un petit sourire « Comme tu l'as dit, J'AVAIS promis » Je le regarde avec un petit sourire quand il pose son regard sur moi après qu'elle lui ai fait légèrement comprendre les chose « Je n'aime pas qu'on touche à ce qui est à moi » Je savais que Ai me trouverait sûrement bon acteur, surtout que je ne joue pas du tout, mais hélas elle ne le sait pas « Tu sais bien que sous la colère je dis des mots que je ne pense pas, jamais je ne te laisserais comme ça » Jouer la comédie me plaisait grandement, vu que la je pouvais être moi en jetant un regard meurtrier a ce type. J'ai du mal à me retenir de rire quand elle dit que je suis un rien possessif, mais je savais qu'il ne comprenait pas « En gros tu la touche, je t’éclate façon puzzle » Dis-je avec un petit sourire lui répétant les mots que je lui avais souffler plus tôt je regarde Ai «  Heureusement que tu m'aime comme ça,  car je ne compte pas changer wo de ai (mon amour en chinois) » Parfois je me rappel qu'enfant pour la taquiner je l'appelais ainsi

Je pose une main sur sa taille quand elle vient prêt de moi et passe ses bras autour de moi et m'embrasse sur la joue « Tu es pardonner dès que ce guignole sera partit » Je ris d'ailleurs quand celui ci s'en va et je ne peux m’empêcher de rire une fois que j'entends la porte d'entré claquer « Bon bah on dirait qu'il est partit ton petit copain » Je jubile un peu, car je sais que ce mec n'essaiera plus de la mettre dans son lit, un soucis en moins enfin pour l'instant.

Quand elle s'éloigne elle me regarde et me demande si en gros j'étais obliger de lui casser le nez et je hausse les épaules, montrant ainsi que je me moquais bien d'avoir fait un peu bobo a son Sunbae « Il m'a contrarier, cela n'a rien avoir avec toi » Oui c'est moi que cela à contrarier, elle j'espère qu'elle sait ce défendre toute seule, mais la malheureusement c'est à moi qu'il a raconter ses saletés. « T'inquiète pas je ne compte pas surveiller tes fréquentations » Tu parle bien sur que si ! Je vais guetté chaque mec qui l'approche un peu trop on ne touche pas à Ai...MA Ai. Mais j’apprenais aussi qu'elle avait un beau-père et qu'il avait un fils, je la questionnerais plus tard à ce sujet. Sans regarder les flyers je la regarde « Je voudrais manger chinois, ça fait longtemps que j'en ai pas manger » Avec un petit sourire « Alors comme ça tu te fait draguer par tes Sunbae ? Je ne savais pas que ma mignonne petite voisine avait autant de succès » dis-je avec une petite pointe d'agacement malgré moi.
Revenir en haut Aller en bas
avatar

médiateurs
Voir le profil de l'utilisateur
Re: parfois je te hais {ft. Ryu Mer 20 Juin - 11:46
« parfois je te hais » ft. Ryu

// C'est méchant ce que je fais, surtout que Jae Sun est gentil. Sauf qu'il a dû dire quelque chose à mon voisin pour que celui-ci lui pète le nez. Au début, je voulais demander à Ryu de partir et m'occuper de Sunbae. Sauf que je ne sais pas, y a quelque chose qui me pousse à faire l'inverse. C'est pas le souvenir de ses bras autours de moi, ni de ce qu'il m'a murmuré à l'oreille le dernier soir. Enfin, je crois. Mais faut dire que même si je ne sais pas remettre un visage sur lui, ses propos m'ont assez chamboulée, le fait qu'il soit comme moi à la recherche d'une personne, qu'il est eu à sa possession le bracelet et que nous venons de la même ville. Alors je lui parle dans notre langue en souriant avant de jouer un jeu. Faire croire que Ryu est mon petit ami. Et si Sunbae me demande pourquoi je ne l'ai pas dit, il suffira juste de dire que comme Ryu est célèbre, on cache notre relation.

Assise à côté de lui, je perds mes moyens quand il passe ses bras autour de ma taille. Une nouvelle fois, je sens mon coeur battre la chamade. La dernière fois ça m'a fait pareil, et je crois bien qu'on avait faillit s'embrasser. J'essaye de ne pas paraître étrange, en passant mes bras autour de son cou pour pouvoir poser un baiser sur sa joue. Joue qu'il a douce, et son parfum est si envoûtant. Houlà, Ai, faut que tu te reprennes. Je ne quitte pas ses bras pour autant, m'excusant auprès de Jae Sun. Ce dernier part en nous lançant un regard noir, alors que je regarde Ryu essayant de comprendre l'une des phrases qu'il a lancé à sunbae.

Dès que la porte se referme, je me lève, sautant sur mes pieds pour mettre une distance entre Ryu et moi. " Tant mieux !" J'éclate de rire et tourne sur moi-même. " Car tu sais que mon coeur appartient à quelqu'un. " Autant lui rappeler avant qu'il décide de faire comme les autres. Je m'abaisse pour attraper les dépliants, lui laissant pouvoir regarder mes jambes et mes fesses à loisir, avant de me redresser pour les lui tendre. " Oh! C'est vrai que je n'en ai plus mangé non plus depuis que je suis ici. " Je garde les dépliants contre moi, réfléchissant assez vite. " Et tu veux manger un truc en particulier ? Sinon, je commande et c'est une surprise ? " Au fond de moi, je sais ce qui lui fera plaisir, je suis même certaine de savoir les plats qu'il préfère. J'ai un doute à son sujet, cette manière qu'il a dit mon amour dans notre langue. Le regard qu'il m'a lancé en le disant. J'ai vu un garçon de douze ans me dire la même chose en essayant mes larmes. Un autre de cinq ans trouvant drôle le jeu de mot avec mon prénom. Sauf que les visages sont flous et je suis certaine que c'est mon Ryu qui l'a dit. Y a trop de coïncidence, trop de chose qu'il dit ou m'a dit qu'il ne devrait pas connaître.

J'écarquille les yeux à sa question, passant une main nerveuse dans mes cheveux, ce qui me permet de les détacher. Je secoue la tête pour qu'ils se mettent en place naturellement. " Boh, ça doit être le fait que je sois une étrangère. De l'exotique.
Mais j'ai mon petit succès c'est vrai. Pas autant que toi. "
Et puis, c'est pas dérangeant de passer du temps avec des garçons, même assez drôle surtout quand ils disent des choses qu'ils pensent que je ne comprendrai pas. "Par contre, vu qu'il est parti, y a plus personne pour m'expliquer la partie que je n'arrive pas à faire vivre. " Haaa! Le piano et le besoin qu'on a nous, les pianistes à vouloir faire vivre une mélodie. " Je trouverai bien quelqu'un d'autre pour m'expliquer ça. " dis-je e m'installant sur le banc devant mon piano à queue. Mes doigts pianotent une mélodie composé par Peder B. Helland, musique que Nii-chan aimait bien. Je ne fais pas attention, connaissant la partition sur le bout des doigts. Après un bout de temps, je m'arrête remarquant qu'il fait un rien trop calme dans le salon. Je me retourne vers Ryu en souriant. " Je suis certaine qu'il ne t'a pas dit qu'il passait des heures installer dans un coin à m'écouter jouer. " C'est un mensonge, quand je jouais cette mélodie, il m'encerclait de ses bras, posant sa tête sur mon épaule. Il me serrait fort contre lui. Je lui souris avant de reprendre la mélodie.
Revenir en haut Aller en bas
avatar

commandant
Voir le profil de l'utilisateur http://seoul95.forumactif.com/t155-jung-wang-ryu
Re: parfois je te hais {ft. Ryu Hier à 17:21
« parfois je te hais » ft. Ai
La distance qu'elle met entre elle et moi la porte à peine fermer me dérange, mais je n'en montre rien. Cette distance n'est que de mon fait, si elle savait que j'étais son Ryu, jamais elle n'aurait pas songer un seul instant a s'éloigner. Mais, le temps n'est pas aux regrets. M’affirmer que son cœur appartient déjà à quelqu'un me fait doucement sourire « Oh je ne risque pas de l'oublier » Avais-je dis plus pour moi que pour elle. C'est vrai que d'un point de vu extérieur, on aurait pu croire que je soufflais cette phrase à regret, mais cela n'était pas le cas, car j'étais quelque peu rassurer que son cœur reste mien. Elle s'était baisser pour récupérer les dépliant me laissant une joie vue, j'avoue avoir eu envie de la taquiner quelque peu sur cela, mais je me suis  raviser. Oui je n'avais pas spécialement envie de me prendre une gifle de la part de la demoiselle. Sans aucune hésitation je choisis de manger chinois, cela fait un moment que je n'ai pas manger la nourriture de chez moi, même si techniquement c'est la Corée mon chez moi maintenant « Je veux bien que tu choisisse » Je n'avais aucun doute sur le fait qu'elle fera les bon choix « Je te préviens tu me choisi trucs mauvais je manges ta nourriture » ai-je dis pour la taquiner un peu, j'ai bien le droit non ?

Je ris un peu quand on parle de son succès avec les hommes, elle a toujours été une beauté particulière et rien a voir avec son histoire d'exotisme. Elle est belle certes, mais elle à un petit truc en plus qui attire les gens à elle ou c'est juste moi qui pense cela « L'exotisme n'y ai pas pour grand chose tu es vraiment mignonne et intéressante comme fille » je lui souris légèrement avant de lever un peu les yeux au ciel quand elle parle de mon propre succès avec les demoiselle, mais aussi bien avec les garçons « Avoir une jolie voix aide beaucoup pour ma part » plaisantais-je parler de cela avec elle était un peu perturbant, mais tant qu'elle ne parle pas de ses relations sexuelle avec d'autre je pense que je peux tenir sans me griller totalement en tout cas.

Elle fini par dire que vu que maintenant son que son gentil sunbae était parti elle n'avait plus personne pour l'aider pour une mélodie, elle se met à la jouer et je reconnais tout de suite. Je l'écoute sans rien dire me ramenant des années en arrière. Parfois je me demandais si elle ne savais qui j'étais et qu'elle faisait tout pour que je craque, sa petite vengeance en quelque sorte, mais je savais qu'elle ne ferais pas cela elle n'est pas aussi mauvaise que moi pour ça.

Sa bouche s'ouvre de nouveau pour me dire qu'elle est persuader que Ryu ne ma rien dit sur cela, si elle savait. Je me retiens juste de me lever et l'enlacer et poser ma tête au sommet de la sienne, mais là je ne bouge pas « Tu sais Ryu m'as raconter beaucoup de chose sur toi et lui » Je la regarde et lui sourit un peu «  Comme une fois où tu as couru et que tu es tomber tête la première popotin en l'air » Ai-je ris me rappelant la scène ou nous rentrions en courant de l'école parce qu'on voulait aller voir les feu d'artifice «  Il m'a raconté beaucoup de chose » Je souris en repensent à tout mes souvenir avec elle, on en a tellement que s'en est presque effrayant quelque part surtout le nombre d'années que l'on a passer ensemble « Tu sais pense a la personne que tu aime quand tu joue...Tu verra que ta musique aura plus de vie et fera ressentir ce que tu veux que les gens ressente »  Je me passe une main dans les cheveux « La preuve les gens comprenne mes sentiment quand je chante vu que je pense a celle que j'aime » Souriais-je simplement.
Revenir en haut Aller en bas

Contenu sponsorisé
Re: parfois je te hais {ft. Ryu
Revenir en haut Aller en bas

parfois je te hais {ft. Ryu

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1

Sujets similaires

-
» Avez -vous honte parfois ?
» Je te hais... (PV Petite Lueur)
» L'ironie du sort est parfois de très mauvais goût [PV Olive]
» Une dérision peut parfois devenir une passion. [Feu Follet]
» Soo-Mee ♣ L'homme exploite l'homme et parfois c'est le contraire - UC

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
-