AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
Bienvenue à Séoul
Remember me for centuries est un forum rp inspiré de la série Reply. Un univers qui nous transporte dans les années 95. L'ensemble du design est de daevil et shin. Les textes sont propres à remember me for centuries. Les personnages et les rp appartiennent aux membres. Une multitude de liens sont recherchés par les membres que vous trouverez dans le forum pré-liens.
➸ viens lire les dernières nouveautés par ici

Page 1 sur 1
avatar

virtuose
Voir le profil de l'utilisateur http://seoul95.forumactif.com/t49-im-haeyeon
(ardyn) tu casa es mi casa. Dim 10 Déc - 15:15
« tu casa es mi casa » feat killer-hyungnim
Yongsan, un quartier où j’aime traîner de temps en temps lorsque je m’ennuie. Ici, on voit de tout et on entend de tout. Il y a beaucoup de touristes et d’étrangers et je trouve ça plutôt cool. Il y aussi beaucoup de groupes de filles et ça, je trouve que c’est moins cool, surtout lorsqu’elles se mettent à glousser en parlant de leurs oppa. J’aurais dû piquer le walkman de Minjae, c’est tout de même plus sympa de traîner quand on a de la musique dans les oreilles. Sauf qu’aujourd’hui, je ne fais pas ça pour tuer le temps. Ma journée s’étant terminée un peu plus tôt, j’ai décidé d’aller rendre une visite à Ardyn hyung. Après tout, ça fait un petit moment que je l’ai pas vu. Sauf quand il m’appelle pour que je garde Rosa. Et puis, surtout, c’est l’heure du goûter et y a toujours pleins de bonnes choses chez hyung. Ça sent toujours bon et c’est aussi si beau chez lui. Plus tard, je voudrais mener la même vie que lui. Se battre contre les méchants et avoir une belle maison, le rêve.

Je finis par arriver devant le bâtiment et n’attend pas un instant avant d’y entrer. Montant rapidement les escaliers, je me retrouve bien vite face à sa porte. Attendant un moment, je me concentre, inspirant et expirant longuement. Je viens ensuite prendre un air d’enfant triste, affichant une moue à laquelle il a du mal à résister. Je compte bien squatter ici un bon moment alors autant sortir le grand jeu. Enfin, je toque à sa porte tout en m’écriant ; « Hyung ! C’est moi ! » Et voyant que la porte ne s’ouvre pas au bout de deux secondes, je continue. « J’ai tellement faim, hyuuuung ! » Oui, on dirait vraiment un sans-abri.

_________________
(we were younger)
Let's say sunshine for everyone But as far as I can remember We've been migratory animals Living under changing weather. Someday we will foresee obstacles Through the blizzard, through the blizzard Today we will sell our uniform Live together, live together
Revenir en haut Aller en bas
avatar

Innovateur
Voir le profil de l'utilisateur
Re: (ardyn) tu casa es mi casa. Lun 11 Déc - 9:04
The unicorn conundrumArdyn & SullyLes rares journées de repos d’un justicier...Quelle meilleure façon de les passer dans un sweat trop grand, en pantoufle, et devant le dessin animé préféré de Rosa ? La petite fille tournait en rond dans la pièce depuis une bonne dizaine de minutes, cependant, imitant crocmou le dragon, et se laissant tomber à grands renforts de cris sur sa plus grosse peluche, Mister Stuffy, un énorme ours en peluche. Au début, le jeune homme avait trouvé ça particulièrement adorable, mais à présent, ses voisins avaient frappé de toutes leurs forces contre le mur pour les faire taire, et le jeune homme avait été obligé de quitter sa place sur son canapé pour courir après la petite fille, ce qui ne sembla pas la calmer, bien au contraire.

“Rosa ! Rosa, viens par ici.”

“Da !”
Il vit passer la petite fille, couettes au vent, entre deux de ses sièges. Plissant légèrement les yeux, il tenta de faire le moi de bruit possible pour attraper la petite fille qui s’était caché derrière le canapé, quand on frappa à la porte. Il bondit pour attraper Rosa, mais se retrouva ventre à terre, les rires de Rosa l’accompagnant jusque dans sa chambre. “Shit.” Vu la force usée, il ne pouvait s’agir que d’une personne. « Hyung ! C’est moi ! » Il manqua de rouler des yeux si fort qu’ils auraient pu sortir de ses orbites.  « J’ai tellement faim, hyuuuung ! »

Le jeune homme se dirigea vers la porte après s’être épousseté. “Tu meurs toujours de faim, Im Hae Yeon !” Il ouvre finalement la porte, mais avant qu’il n’aie le temps de dire quoi que ce soit, une balle d’un mètre vint frapper son ami dans les jambes. “Oppa !” Rosa s’était fermement accroché aux jambes du jeune homme et semblait décidée à ne pas lacher. Au moins, ca avait eu le mérite de la calmer.
Le jeune homme sourit, amusé. “Entres. J’allais faire un gateau pour le thé.”


© YOU_COMPLETE_MESS
Revenir en haut Aller en bas
avatar

virtuose
Voir le profil de l'utilisateur http://seoul95.forumactif.com/t49-im-haeyeon
Re: (ardyn) tu casa es mi casa. Mer 13 Déc - 19:17
« tu casa es mi casa » feat killer-hyungnim
C’est pas cool de venir embêter hyung lors de ses jours de repos. Déjà qu’il n’en a pas beaucoup. Mais que voulez-vous, c’est plus fort que moi. Ardyn hyung est comme un grand frère pour moi. Et même si au début, je faisais pas d’effort pour bien m’entendre avec lui, maintenant c’est tout le contraire. Je viens squatter ici dès que j’en ai l’occasion. Après tout, on a passé beaucoup de temps ensemble à l’époque où j’allais parfois vivre chez ma tante. Et puis, je le trouve tellement cool. C’est le genre de mec à qui il vaut mieux pas venir chercher la merde. Parfois, quand on m’embêtait, je disais que mon hyung va venir les tuer et… Ça marchait. Ça marchait même trop bien. Si seulement les autres le voyaient s’extasier devant des choses mignonnes, ils n’en reviendraient pas… Hyung est vraiment spécial.

Me plaignant face à cette porte close, je continue de jouer le malheureux, venant me laisser glisser contre la porte comme si j’étais à bout de force. Je devrais aller en section comédie, vraiment. Entendant la voix de hyungnim, je retrouve mon sourire, ne tenant plus en place, impatient qu’il m’ouvre. « Hyuuuung… » continuais-je à geindre jusqu’à ce que, quelques secondes plus tard, la porte s’ouvre enfin, mettant fin à ma terrible agonie. Je n’ai même pas le temps de dire quoique ce soit que je me fais attaquer par la plus mignonne qui soit, manquant presque de perdre équilibre. Un grand sourire vient étirer mes lèvres. « Rosa ! » fis-je avec le même enthousiasme qu’elle. « Viens dans les bras d’oppa ! » Me penchant vers ce petit ange, je la prends dans mes bras, pouvant ainsi utiliser mes jambes. Je ne me fais pas prier, entrant comme si j’étais chez moi. « Hyung, ça m’avait tellement manqué de pas manger tes gâteaux… Tu fais les meilleurs, hyung ! » lâchais-je, aussi excité qu’un gosse. D’un geste rapide, je me débarrasse de mes chaussures et viens suivre hyung jusqu’à la cuisine. « Tu compte faire quoi comme gâteau hyung ? Je peux t’aider ? » J’enchaîne les questions sans même lui laisser le temps de répondre. « Tu sais, je me débrouille pas mal en cuisine. » Oui, je me vante carrément. « T’as vu comment ton oppa il est parfait, Rosa ? » dis-je, un sourire aux lèvres tout en venant doucement la câliner.  

_________________
(we were younger)
Let's say sunshine for everyone But as far as I can remember We've been migratory animals Living under changing weather. Someday we will foresee obstacles Through the blizzard, through the blizzard Today we will sell our uniform Live together, live together
Revenir en haut Aller en bas
avatar

Innovateur
Voir le profil de l'utilisateur
Re: (ardyn) tu casa es mi casa. Lun 18 Déc - 22:38
The unicorn conundrumArdyn & SullyHaeyeon et lui remontaient loin. Actuellement, ils étaient plus que des amis, tous les deux. Hae Yeon était son cousin. Son cousin et ce qui se rapprochait le plus d’un petit frère. Même si parfois, sérieusement, le jeune homme avait plus la sensation de s’occuper d’un deuxième enfant en plus de Rosa. Pas étonnant que Rosa s’entende aussi bien avec lui, puisque Hae Yeon et elle avaient pratiquement le même age mental.

Il ne pouvait pas dire qu’il était étonné de le voir apparaître pour l’heure du thé. C’était en général l’heure à laquelle Hae Yeon débarquait, comme si il avait une horloge interne ou un calendrier lui permettant de deviner quels jours il trouverait Ardyn derrière la porte. Le mercredi était l’un de ces jours, quand il n’était pas en mission.
« Hyuuuung… » Ardyn ne peut s’empêcher de rire légèrement. “On dirait un chiot.” Il n’a pas actuellement le temps de taquiner le jeune homme plus longtemps sur sa ressemblance avec une créature canine (le jeune homme penchait encore entre le labrador et le poodle), puisque Rosa fonce littéralement dans les jambes de son cousin, et Jin se demande sérieusement comment le jeune homme fut capable de ne pas tomber à la renvers.

« Viens dans les bras d’oppa ! » La petite fille éclate d’un rire joyeux quand elle est soulevée dans les bras de son cousin, Jin les observant d’un air amusé alors que la petite fille gigote dans ses bras.« Hyung, ça m’avait tellement manqué de pas manger tes gâteaux… Tu fais les meilleurs, hyung ! » Ardyn lève les yeux au ciel, et manque de dire que c’était bien parce qu’il ne mangeait jamais les pâtisseries d’autres personnes. Mais il le laissa défaire ses chaussures et le suivre dans la cuisine, ou la pate pour ses pancakes reposait..

« Tu compte faire quoi comme gâteau hyung ? Je peux t’aider ? » Ardyn observe le plan de travail, mais avant qu’il aie le temps de répondre, Hae Yeon avait continué de parler. Là ou Rosa était particulièrement silencieusement, Hae Yeon parlait pour deux. « Tu sais, je me débrouille pas mal en cuisine. » Ardyn hausse un sourcil. “Vraiment ?” Il est légèrement sceptique. La cuisine demandait de la concentration, et Hae Yeon était aussi concentré qu’un écureuil sous crack. « T’as vu comment ton oppa il est parfait, Rosa ? » La petite fille colle ses doigts pleins de farine sur le visage de son cousin et frotte adorablement son nez contre le sien, avant de gigoter assez pour être posée sur le sol.
En à peine quelques secondes, elle avait filé.

“Pourquoi tu ne me montres pas comment tu fais sauter ces pancakes ?”

© YOU_COMPLETE_MESS
Revenir en haut Aller en bas
avatar

virtuose
Voir le profil de l'utilisateur http://seoul95.forumactif.com/t49-im-haeyeon
Re: (ardyn) tu casa es mi casa. Mer 20 Déc - 15:08
« tu casa es mi casa » feat killer-hyungnim
C’est dans ces moments-là que j’agis comme quelqu’un de mon âge. Un gamin quoi. Il est bien loin le sportif tête brûlée qu’il vaut mieux éviter. Attendant sans la moindre patience l’arrivée de hyung, je continue de geindre comme un enfant abandonné. Ou plutôt comme un chiot, d’après les mots d’Ardyn. Fronçant les sourcils, je gonfle les joues et m’apprête à le contredire jusqu’à ce que je manque de me faire renverser au sol par cette mignonnerie sur pattes. Je porte alors toute mon attention sur Rosa, bien content de la revoir. Même si, je la vois tout de même assez souvent à force de la garder. Enfin bon, aussi surprenant que cela puisse paraître, je m’entends plutôt bien avec les enfants. Et surtout avec Rosa. La prenant dans mes bras, je viens ensuite suivre hyung jusqu’à la cuisine, non sans lui faire part de mon enthousiasme. Il faut dire, j’adore les sucreries. Encore plus si elles sont préparées par hyung.

Bien sûr, je me lance des fleurs, vantant mes soi-disant talents de cuisinier. La vérité c’est que, je me débrouille oui, pour ne pas me laisser crever de faim. Les fois où je devais me retrouver seul chez moi, il fallait bien que je mette la main à la pâte ! Le goût n’y est peut-être pas toujours, mais ça reste mangeable. Et la plupart du temps, c’est même plutôt pas mal. « Et oui, ça te surprend, hein ? » répondis-je, fier de moi. Et en plus, je viens même me vanter auprès de Rosa qui se met à me poudrer le visage de farine. Mais comment lui en vouloir lorsqu’elle commence à frotter son nez contre le mien tel un véritable petit esquimau ? Je ne peux retenir un rire amusé, obéissant à son ordre silencieux. La déposant au sol, elle disparaît immédiatement. Et bien, Ardyn va devoir se contenter de moi comme assistant. Passant le revers de mes mains sur mon visage, je tente d’enlever ces quelques traces de farine avant de reporter mon attention sur lui. Serait-il en train de me défier ? Un sourire au coin se peint sur mes lèvres tandis que je lui réponds avec confiance. « Bien sûr, prépare-toi à être impressionné. » La seconde suivante, je suis déjà en train de me laver les mains avant de zieuter son plan de travail. Allez, tu peux le faire, me dis-je à moi-même. Je viens me craquer les doigts, tel un véritable prodige avant d’allumer le feu de la gazinière. J’attrape ensuite la poêle pour la poser sur le feu et je réfléchis un instant. Il va falloir doser correctement. Je verse alors avec lenteur un peu de pâte à l’aide d’une louche sur la poêle. J’essaie de faire une forme plus ou moins ronde en faisant, avec ma main libre, quelques mouvements circulaires avec la poêle. Je continue encore un petit moment, plus trop sûr de moi pour le coup. J’espère que c’est bien comme ça qu’il faut faire au moins… Oh et puis, y a qu’à tester ! Je me tourne légèrement vers Ardyn, adoptant un ton confiant. « Regarde bien ! » Et là, je soulève la poêle avant de faire sauter le pancake à la forme bizarre qui ressemble plus à une crêpe toute aplatie. Enfin, sauter est un bien grand mot. Ce n’était qu’un tout petit saut, on ne dirait même pas que la pâte a quitté le fond de la poêle. Et pourtant, je suis quand même satisfait de moi-même. « T’as vu, hyung, c’était pas mal ! »


_________________
(we were younger)
Let's say sunshine for everyone But as far as I can remember We've been migratory animals Living under changing weather. Someday we will foresee obstacles Through the blizzard, through the blizzard Today we will sell our uniform Live together, live together
Revenir en haut Aller en bas
avatar

Innovateur
Voir le profil de l'utilisateur
Re: (ardyn) tu casa es mi casa. Sam 23 Déc - 22:10
The unicorn conundrumArdyn & SullyHae Yeon était pour lui l’équivalent d’un mélange entre un frère et un fils plutot que d’un cousin. Ils avaient toujours été très proche, en particulier parce que Hae Yeon ne s’entendait pas vraiment avec ses parents, tout comme le plus vieux avait eu une véritable fracture avec sa propre famille des années auparavant. Ardyn prenait soin d’Hae Yeon. Il lui faisait à manger aussi souvent que possible, et jouait le rôle de protecteur que son père ne jouait sans aucun doute pas. Mais Ardyn savait aussi qu’Hae Yeon serait là à l’instant ou il aurait besoin de lui, en particulier quand il s’agissait de sa fille et de son bien être : quand il fallait aller la chercher à la garderie alors que le plus vieux était coincé au travail… quand Rosa avait besoin de quelqu’un pour veiller sur elle parce que le plus vieux avait “un séminaire”, et qu’il ne pourrait pas rentrer à Séoul pendant plusieurs jours…

Tout cela rendait leur relation très spéciale et importante pour Ardyn, qui avait eut bien du mal à s’adapter à la vie à Séoul. Evidemment, il avait eu des amis à l’université, et avait rencontré quelques uns de leurs amis d’amis, mais rien ne valait une relation aussi pure que celle qu’il entretenait avec Hae Yeon. Même quand celui ci gémissait derrière sa porte en lui demandant de la nourriture.

« Et oui, ça te surprend, hein ? » Ardyn sourit et haussa les épaules. “Et bien...un peu.” Beaucoup, même. Il n’était pas certain que son cousin sache faire grand chose de plus que réchauffer le kimchi qu’Ardyn lui préparait, ou se faire cuire des ramens. Mais il n’était pas contre l’idée de s’amuser un peu et de le laisser faire ses preuves. C’est pour quoi, une fois Rosa descendue de son perchoir, le plus vieux lui proposa de l’aider à faire cuire les pancakes.
La pâte avait était faite. Il n’y avait que peu de chances qu’un désastre ressorte de cette leçon de cuisine.
« Bien sûr, prépare-toi à être impressionné. » Ardyn laisse donc son cousin prendre les rênes de la cuisine. Il fait une petite moue satisfaite quand le jeune homme pensa à laver ses mains sous le jet d’eau, et commenca à bourdonner dans la cuisine avec l’énergie presque incontrôlable d’un jeune adulte de son âge. Mais il est coordonné et ordonné, et rapidement, la pâte à pancake grille dans la poêle alors qu’il extirpe un pot de sirop d’érable de son placard.
« Regarde bien ! » Ardyn se redresse, ne laissant qu’apparaitre un sourire amusé à la vue du pancake ratatiné dans la poêle. Ils avaient vu de meilleurs jours...mais l’intention était là. “Vas y, je te regardes !” Le pancake se retourne faiblement et atterit sur la poêle avec un “toc” peu convaincant.

« T’as vu, hyung, c’était pas mal ! » Le plus vieux rit doucement. “Pas mal, pas mal.” Il s’approcha et glisse le pancake dans une assiette, malgré sa forme plus que douteuse. “Maintenant, regardes ma méthode !” Ardyn huile correctement sa poêle puis glisse une louche de pâte sur le fond. “Tu dois attendre que ca bulle...hah !” Il attrape la poêle et fait faire au pancake un magnifique salto arrière, dévoilant une croûte dorée.
“T’étais pas loin. Tu veux réessayer ?” demande le plus vieux en glissant le pancake au dessus du dernier qu’il avait fait.

© YOU_COMPLETE_MESS
Revenir en haut Aller en bas
avatar

virtuose
Voir le profil de l'utilisateur http://seoul95.forumactif.com/t49-im-haeyeon
Re: (ardyn) tu casa es mi casa. Sam 30 Déc - 18:51
« tu casa es mi casa » feat killer-hyungnim
Une moue faussement offusquée prend place sur mon visage. Comment ça, ça le surprend ? Mais, il me connait pourtant, je suis du genre doué à tout. Ou pas du tout. Je m’avance bien vite, affirmant me débrouillé en cuisine. Le truc c’est que parfois, j’ai l’impression que hyung me connait mieux que moi-même. Si faire cuire quelques gâteaux m’a l’air plutôt facile, mon cousin, lui, ne semble pas vraiment convaincu. Malgré tout, je suis bien déterminé à lui prouver le contraire. Pour le coup, oui, il risque vraiment d’être surpris. Après avoir squatté un nombre incalculable de fois ici, j’ai déjà mes repères. Alors, je fais un peu comme chez moi. Je me prépare à impressionner hyung qui, de son côté sort du sirop d’érable. La vue de celui-ci suffit à me faire saliver, je me laisse presque déconcentrer. Mais déterminé à réussir ces pancakes, je retrouve bien vite ma concentration. Me sentant enfin prêt à faire sauter cette crêpe-mutant, je m’exclame pour attirer l’attention de mon cousin. Il me regarde alors et je sens la pression se poser sur mes épaules. J’inspire longuement, comme si je participais à l’une de ces émissions culinaires et que hyung en était le juge, et finalement, je réussi l’exploit de la faire voler. Si dans ma tête, je me fais un film où le merveilleux pancake se retrouve expulsé dans les étoiles, en vrai, il n’en est rien. Le fameux pancake quitte à peine la poêle, sous mon regard fier. Hyung se met alors à rire, tout en m’affirmant que c’était pas mal. Cela suffit à me faire garder le sourire. J’ai réussi mon défi.

Ardyn s’approche alors et je lui laisse la place du chef cuisinier, venant plutôt l’observer attentivement comme un élève sérieux. Voyons voir ce qu’est sa méthode… Je le regarde attentivement huiler sa poêle, une étape que j’ai complètement zappé. Pas étonnant qu’elle n’ait pas volé trop loin. Ou peut-être est-ce moi qui n’ai pas mis assez de puissance… Sa louche vient ensuite verser de la pate sur la poêle et comme par magie, celle-ci forme presque un rond parfait. Hyung a vraiment un don. Il me donne des explications et finalement, il fait la voler le pancake qui rivaliserait presque avec un gymnaste. J’observe avec des yeux pleins d’étoiles ce petit pancake qui ne demande qu’à être mangé. Malgré tout, je suis un bon joueur et un bon perdant, alors je me mets à l’applaudir pour sa prestation avant de le complimenter. « Hyung, t’es tellement doué… » Une moue boudeuse commence à prendre place sur mon visage mais elle disparait presque aussitôt face à la demande de mon cousin. J’hoche vivement la tête, prêt à lui montrer que je peux mieux faire. « Oui, tu vas voir, j’vais faire le plus beau pancake que t’aies jamais vu ! »

Reprenant la place du chef, je suis ses conseils à la lettre. J’huile généreusement, peut-être même un peu trop, la poêle avec une telle concentration. « Là, c’est bon, hein ? » Une fois très bien huilée, je prends la louche et tente de faire comme Ardyn. Sauf que la forme est bien moins réussie. Voulant me rattraper, je dessine une sorte de spiral afin de combler les trous, mais ce n’est pas vraiment ça. Au final, je réussi tout de même à obtenir une sorte d’ovale. C’est déjà mieux que mon premier essai. « Regarde, j’vais lui faire faire un triple salto ! » Et pour être sûr de réussir mon coup, je me recule un peu pour avoir le plus d’espace possible. On pourrait même se demander si je ne vais pas faire ce salto à la place du pancake. Je soulève et redescends la poêle lentement, comme pour prendre de l’élan et d’un coup, je le fais sauter très haut. Le pancake montre haut dans les airs, se mettant carrément à traverser la pièce. Il s’apprête à rejoindre le sol mais c’est sans compter sur mes talents d’acrobates et mes super réflexes – ou plutôt de cette frayeur qui m’envahit à la simple idée de dégueulasser le sol de hyung qui risque de ne vraiment pas apprécier – que je le rattrape de justesse, manquant même de perdre équilibre. Tenant sur un pied, la poêle à quelques centimètres du sol tandis que mon autre bras est en l’air pour m’aider à garder la balance, j’ai l’air bien malin. Je pousse un soupir avant de lâcher un petit rire nerveux. « Ta-dah ! T’en dis quoi ? Incroyable, hein ? » Je me redresse alors avant de venir mettre ce miraculeux pancake par-dessus la petite pile. Comparé à celui de hyung, il fait pale figure. Je me remets à faire la moue, venant me plaindre. « Aish… Hyung, j’sais pas comment tu fais ! »

_________________
(we were younger)
Let's say sunshine for everyone But as far as I can remember We've been migratory animals Living under changing weather. Someday we will foresee obstacles Through the blizzard, through the blizzard Today we will sell our uniform Live together, live together
Revenir en haut Aller en bas
avatar

Innovateur
Voir le profil de l'utilisateur
Re: (ardyn) tu casa es mi casa. Ven 5 Jan - 18:31
The unicorn conundrumArdyn & HaeyeonSi Hae Yeon avait effectivement un don pour à peu près tout ce qu’il entreprenait, le jeune homme avait aussi l’impatience et l’empressement qui allait de paire avec son jeune âge. Il était comme un enfant à qui on essayait d’apprendre une formule de maths. Forcément, quelque chose finirait par leur sortir de la tête si on n’avait pas suffisamment de patience. Heureusement, le plus vieux avait de la patience à revendre. Il laissa donc le jeune homme retourner son propre pancake. Ce qui n’était pas une catastrophe, en comparaison à ce que quelqu’un comme Sully pourrait faire dans sa cuisine.
Il avait cependant, comme Ardyn s’y était attendu, oublié quelques petites étapes.

Il prit donc les devants pour lui montrer la bonne façon de faire des pancakes. En vérité, Ardyn n’avait pas vraiment de mérite. Il avait appris très jeune à cuisiner, et les pancakes avaient toujours été son met préféré. Qu’il déjeunait, et goutait très souvent avec son thé, à la place des scones traditionnels, ce qui avait très souvent déclenché une réaction d’horreur chez sa mère, la personne la plus anglaise qui soit.
Le pancake est évidemment réussi, et déposé dans son assiette qui l’attendait sagement.
“Et voila, c’est pas très compliqué !” assure le jeune homme en se décalant.
« Hyung, t’es tellement doué… » Ardyn lève les yeux au ciel et rit devant sa moue, avant d’ajouter. “Je suis sur que tu vas faire aussi bien que moi avec cette méthode. Essayes.” Cela semble suffir pour redonner le sourire au jeune homme.
« Oui, tu vas voir, j’vais faire le plus beau pancake que t’aies jamais vu ! »

Le jeune homme manque de pousser un couinement en voyant la quantité d’huile posée dans la poele par son cousin. Mais celui ci avait l’air si sérieux et concentré, que l’idée de le perturber ne plaisait pas à Ardyn, qui ne dit donc rien.
« Là, c’est bon, hein ? » Ardyn hoche simplement la tête. La suite manque de finesse, évidemment, et aurait fait palir d’horreur un américain, mais le jeune homme se débrouillait bien mieux que la première fois. Ardyn l’observa avec attention alors que l’huile se mettait à crépiter dangereusement. “Ne te brules pas.” souffle le jeune homme en l’observant faire avec une légère inquiétude. « Regarde, j’vais lui faire faire un triple salto ! » Ardyn n’a pas le temps de lui dire qu’un simple saut serait largement suffisant. Hae Yeon se recule, et Ardyn voit avec un mélange d’horreur et d’étonnement, le pancake décoller vers le plafond avec grâce, et retomber à une vitesse vertigineuse vers le sol, simplement sauvée de justesse par les réflexes de Hae Yeon, qui, heureusement, ne le décevaient jamais.
« Ta-dah ! T’en dis quoi ? Incroyable, hein ? » Le jeune homme finit par lacher une respiration qu’il avait retenu et sourit doucement en applaudissant. “Magnifique !” s’exclama t’il en donnant une tape dans le dos de son cousin… Qui semble immédiatement défait devant la différence de résultat entre son pancake et celui fait par le plus vieux quelques minutes avant. « Aish… Hyung, j’sais pas comment tu fais ! » Le jeune homme lui glisse un bras réconfortant autour de ses épaules. “Hey, j’ai au moins vingt années de pratique derrière moi.” fait remarquer le jeune homme. “Quand j’étais plus petit, j’arrivais même pas à faire décoller le pancake.” sourit l’anglais, avant d’ajouter sérieusement. “Franchement, je trouve que tu t’en sors plus que bien.” Ardyn savait évidemment à quel point Hae Yeon aimait gagner, ou plutot se surpasser. Ca pouvait durer une éternité, alors le plus vieux repris : “Pourquoi tu ne vas pas préparer le thé et voir ce que fait Rosa, pendant que je termine ca ?”

Il lui donne une échappatoire, alors qu’il se tourne à nouveau vers les fourneaux : Ardyn savait qu’il y avait une chose que Hae Yeon aimait plus que la compétition … c’était Rosa.
© YOU_COMPLETE_MESS
Revenir en haut Aller en bas
avatar

virtuose
Voir le profil de l'utilisateur http://seoul95.forumactif.com/t49-im-haeyeon
Re: (ardyn) tu casa es mi casa. Mer 17 Jan - 18:44
« tu casa es mi casa » feat killer-hyungnim
Ouais, ouais, je sais ce que vous pensez. C’est très gamin de ma part de me mettre à bouder pour cela. Mais je ne boude pas. Je suis juste un peu déçu de mes talents de cuisinier. Et je ne m’en cache pas. Ça m’apprendra à faire le fier alors que je sais juste faire bouillir des pâtes. Enfin bon, je compte bien revenir embêter hyung dans sa précieuse cuisine plus tard, histoire qu’il me donne quelques cours. Je suis sûr d’être un bon élève très sérieux. Passant un bras autour de mes épaules, hyung vient me rassurer en me disant que c’est pas si mal. Et bien sûr, je retrouve le sourire. C’est vrai que pour quelqu’un qui a très peu d’expérience dans ce domaine, je m’en sors plutôt très bien ! Hochant la tête, je viens fièrement croiser les bras. « Ouais, t’as raison hyung ! Et puis, avoue t’as jamais vu de salto de pancake aussi impressionnant ! » Et voilà que je suis de nouveau content. D’humeur bien trop changeante, il est parfois dur de suivre mes états d’âme.

Hyung me demande ensuite de m’occuper du thé avant d’aller voir Rosa. Cette idée me plait bien, j’hoche alors la tête, un sourire aux lèvres. « Yes sir ! » Que voulez-vous, même là,  je me prends pour un soldat. Et comme si ce n’était pas suffisant, je viens en plus faire le salut militaire. Me détachant alors de hyung, je vais fouiller dans ses placards à la recherche du précieux thé. Il y en a du choix là-dedans. Néanmoins, je viens lâcher un soupir en constatant qu’il y a surtout beaucoup de thés anglais. « Aish hyung… Tu devrais te mettre au thé vert. » Attrapant une boite de earl grey, je viens la poser sur la table. « Mais j’avoue qu’avec un peu de vanille et de lait, c’est plutôt pas mal. » Au moins, maintenant que le choix est fait – choix que j’impose bien sûr – je peux m’occuper de faire chauffer l’eau. Une fois de plus, je prends mes aises et fouille un peu partout à la recherche d’une bouilloire. Lorsque je la trouve, je viens la remplir d’eau, jetant un coup d’œil à hyung. Quoi, c’est pas comme ça qu’il fait ? Il la fait bouillir à la casserole habituellement ? Mh, je sais pas… C’est plus rapide la bouilloire et puis, qu’il s’estime heureux, j’aurais très bien pu la chauffer au micro-onde. « Mission accomplie. » Attendant que ça chauffe, je quitte un instant la pièce pour aller rejoindre Rosa.

Je la cherche tout d’abord dans sa chambre et ne l’y trouve pas. Je retourne alors dans le salon et la vois installé sur le canapé, entourée de ses peluches préférées tout en regardant des dessins animés. Elle est si mignonne. J’en deviens gaga, chose qui ne me ressemble vraiment pas en temps normal. Me remarquant enfin, elle me laisse une place à ses côtés et je n’hésite pas un instant avant de la rejoindre. Je viens lui ébouriffer les cheveux tandis qu’elle commence à poser certaines peluches sur moi, autant dire que je leur ai piqué leur place. Commençant à regarder la télé avec la petite, je ne fais pas attention au temps, bien trop occupé à rigoler avec elle. Je réalise soudainement que j’ai abandonné hyung depuis un bon moment déjà, je tente alors de me relever tout en faisant attention de ne pas faire tomber ses peluches. « Oppa revient tout de suite. » lui dis-je tout en ébouriffant une nouvelle fois ses cheveux. L’instant d’après, je réapparais dans la cuisine et remarque que hyung a fini de tout préparer. « Rosa est sagement installée devant la télé. » lui fis-je savoir. Oui, sagement. Je me frotte l’arrière du crâne, un petit sourire aux lèvres. « Et uh… Je me suis laissé un peu distraire… Tu la connais, hyung. » Je soupire doucement. Oui, comment lui résister à ce petit ange ? « Enfin bon, tu t’es très bien débrouillé sans moi. » Un sourire vient étirer mes lèvres. Comme si c’était lui qui ne pouvait se débrouiller sans moi et non le contraire... Je ne changerai jamais.

_________________
(we were younger)
Let's say sunshine for everyone But as far as I can remember We've been migratory animals Living under changing weather. Someday we will foresee obstacles Through the blizzard, through the blizzard Today we will sell our uniform Live together, live together
Revenir en haut Aller en bas
avatar

Innovateur
Voir le profil de l'utilisateur
Re: (ardyn) tu casa es mi casa. Lun 22 Jan - 9:36
The unicorn conundrumArdyn & HaeyeonArdyn était un professeur patient, et il ne doutait pas que le jeune homme serait un très bon cuisinier, une fois qu’il serait capable de se canaliser et de canaliser son énergie dans une tache aussi minutieuse. Pour le moment, le jeune homme devait avouer que le plus jeune l’impressionnait et dépassait tous le monde dans presque tous les domaines (ce qui était terriblement injuste, si vous lui demandez son avis), mais la cuisine restait encore le territoire d’Ardyn pendant quelques temps.
Il en était bien content, à quoi servirait t’il, sinon ? Il fallait bien que Rosa se rappelle que son papa était celui qui faisait les meilleurs pancakes de toute la Corée du Sud ! « Ouais, t’as raison hyung ! Et puis, avoue t’as jamais vu de salto de pancake aussi impressionnant ! » Il n’en fallait pas beaucoup pour rendre le jeune homme heureux. Ce qui était une bonne chose, per se. Ardyn acquiesca en riant.
Ardyn décida tout de même de laisser le jeune homme mettre ses talents au service d’une autre tache : à savoir, préparer le thé et le servir. « Yes sir ! » Le jeune homme rit doucement et lève les yeux au ciel, retournant à sa propre tache alors que le plus jeune fouillait dans ses placards. Regarder la pate à pancake chauffer avait quelque chose d’étrangement reposant. Il ne pouvait pas comprendre les américains, qui en mangeaient pour le petit déjeuner. C’est le genre de chose qui ne lui donnaient certainement pas envie de travailler ! « Aish hyung… Tu devrais te mettre au thé vert. » Ardyn fit une expression particulièrement offensée. “ExcUSES moi, monsieur, mais je suis anglais. Un anglais boit du thé ANGLAIS.” dit t’il, ressemblant étrangement à une tante que l’on aurait insultée. A vrai dire, il n’était pas tout à fait honnêtement. Il lui était arrivé plus d’une fois de se laisser tenter par d’autres types de thé, en particulier depuis que Sully l’y avait introduit.
« Mais j’avoue qu’avec un peu de vanille et de lait, c’est plutôt pas mal. » Ardyn laisse échapper un petit rire. Bien évidemment que le jeune homme préférait la version originale. C’était la meilleure. “Qui n’aime pas le thé anglais, sérieusement ? C’est la meilleure chose qui a été invitée sur cette planète. Après les chiffon cakes. Attrapes la vanille dans le placard, en haut.” Les choses avaient toutes une ordre précise, chez lui. Certains l’auraient considéré psychorigide...lui s’estimait simplement organisé. « Mission accomplie. »
Jin pose un regard attendri sur Rosa et Hae Yeon. Il avait toujours su qu’un jour ou l’autre, il deviendrait papa. Il avait toujours aimé les enfants, et à l’époque ou il était arrivé en Corée, Hae Yeon avait été un jeune adolescent perdu, qui avait une mauvaise relation avec ses parents, et qui avait automatiquement vu en lui quelqu’un en qui il pouvait avoir confiance.
Ce n’avait pas été facile au début, évidemment. Mais aujourd’hui, il était heureux de pouvoir faire confiance à ce garçon pour pouvoir garder cette fille. Heureux de savoir qu’Hae Yeon était quelqu’un d’extrêmement responsable, et il aimait se dire que c’était peut être en partie grâce à lui. Il termine le dernier pancake et pose le tout près du service à thé quand son cousin réapparait soudainement dans la cuisine. « Rosa est sagement installée devant la télé. » Le jeune homme rit doucement. “Oui, c’est l’heure de son feuilleton préféré.” Un feuilleton doublé en langue des signes qu’il lui avait trouvé à force de recherche ardue. Elle n’en avait manqué aucun épisode.
« Et uh… Je me suis laissé un peu distraire… Tu la connais, hyung. » Le jeune homme acquiesce. Oh, bien évidemment qu’il la connaissait. « Enfin bon, tu t’es très bien débrouillé sans moi. » Jin rit doucement. “Je m’en suis sorti. Maintenant mets tes muscles à bon escient, et aides moi à ammener le thé de l’autre coté.”
Les yeux de la petite fille s’illuminèrent littéralement en les voyant arriver avec la table pleine de gourmandise, et elle vint s’asseoir sagement sur le sol, s’inclinant profondément alors que son père lui servait du thé.
“Elle apprend les règles de politesse coréennes.” explique le jeune homme, avant de se tourner vers Hae Yeon. “Alors ? Comment ca se passe, les cours, tout ca ?”


© YOU_COMPLETE_MESS
Revenir en haut Aller en bas
avatar

virtuose
Voir le profil de l'utilisateur http://seoul95.forumactif.com/t49-im-haeyeon
Re: (ardyn) tu casa es mi casa. Mar 23 Jan - 22:30
« tu casa es mi casa » feat killer-hyungnim
En ouvrant les placards d’Ardyn, c’est sans grand étonnement que je tombe sur des tonnes de marchandises anglaises. Hyung est certainement le baron du thé anglais, voire même le dealer de feuilles séchées ! Je m’en plains et évidemment, le plus vieux s’offusque. Mais quel ahjussi. Ça me fait doucement rigoler et tel un gamin, j’en viens à me moquer de lui. « Pardon, pardon, mister l’anglais qui boit du thé anglais blablabla ~ » Je ricane de nouveau avant de tout de même lui avouer que le thé anglais, ça peut être bon. Surtout lorsque c’est préparé par hyung. Bien sûr, quoiqu’il arrive, je resterai tout de même fidèle à la simplicité du thé vert. Ainsi la guerre du thé est évitée et hyung se met de nouveau à vanter les mérites de la boisson anglaise. Je roule des yeux et tandis que je pars à la recherche de la vanille, je lui réponds. « Hyung, tout le monde sait que la meilleure chose inventée dans le monde, c’est le poulet frit ! Ah, et le chocolat chaud viennois aussi ! » Si hyung a des goûts plutôt raffinés, ce n’est pas mon cas, je suis bien trop gourmand et plus c’est lourd, plus j’aime ça. Comme l’a indiqué hyung, je trouve la vanille en haut du placard et la dépose sur la table. Et le temps de laisser l’eau bouillir, je m’éclipse pour aller veiller sur Rosa.

Comme toutes les fois où je suis avec la gamine, je ne vois pas le temps passé. J’ai pris l’habitude de veiller sur elle et je sais bien qu’elle est ce qu’il y a de plus précieux dans le monde de hyung. Alors, je prends toujours mon rôle de baby-sitter très au sérieux. Et puis, après tout ce qu’Ardyn a fait pour moi, il est bien normal que je lui vienne en aide moi aussi. Il doit très certainement être l’un des seuls adultes en qui j’ai entièrement confiance. C’est un véritable grand-frère pour moi, ce qui fait que je suis plus ou moins l’oncle de Rosa !

D’ailleurs, celle-ci est tranquillement installée sur le canapé. Je m’en veux presque de faire irruption alors qu’elle est comme absorbée par l’écran de la télévision. Et lorsqu’elle me propose silencieusement de la rejoindre, je ne peux résister. Qui le pourrait ? Au final, je délaisse complètement hyung et ma mission de l’aider à faire du thé. Et lorsque je le rejoins, c’est sans grande surprise que je me rends compte qu’il a déjà tout fini. Connaissant très bien sa fille ainsi que ses habitudes, il n’est pas étonné. J’en profite tout de même pour féliciter hyung qui semble s’en être bien sorti sans ma précieuse aide. Cela le fait sourire et à l’entente de ses mots, je viens sourire fièrement. Oui, Ardyn sait toujours quoi dire pour flatter mon égo. « Oui, chef ! » J’obéis alors, l’aidant à transporter tout ce lourd butin jusqu’au salon. Rosa réagit immédiatement en nous voyant arriver et cela me fait doucement rigoler. Je relève la tête vers Ardyn, lâchant un « Oh, je vois ! » Suivant l’exemple de la petite, je viens également m’installer à ses côtés et tout comme elle, je viens m’incliner. Bon, peut-être pas aussi poliment, mais tout de même ! Voulant montrer le bon exemple, je m’exclame alors. « Jal meokkesseumnida ! » Et sans plus attendre, je viens dérober quelques pancakes que je dépose dans mon assiette. Puis, comme le dalleux que je suis, je commence déjà à m’empiffrer. Ne me jugez pas, j’ai été très sage jusqu’à là, alors j’ai bien mérité ce succulent goûter ! Je reporte mon attention sur mon cousin et hausse les épaules face à sa question. « Bah, tu sais, toujours aussi chiant. En plus, en ce moment, je me fais réprimander pour un rien ! » commençais-je, la bouche pleine. Je tends alors ma tasse pour que hyung me serve du thé et continue. « Y en a même un qui m’a expulsé de cours parce que m’étais mis à faire des pompes et un autre qui m’a crié dessus parce que je m’étais endormi ! Mais hyung… j’étais fatigué à cause de mon entraînement du matin ! » dis-je tout en agitant les mains pour marquer l’injustice et la gravité de mes propos. Je fais une moue, gonflant les joues. Me remettant à manger, je continue d’un ton plus calme. « Enfin bon, heureusement, tous les profs ne sont pas des idiots. J’ai été collé par l’un de mes nouveaux profs, il est plutôt cool. » Et en quelques bouchées, mon assiette se vide déjà. « Et toi, hyung, t’es sur des affaires intéressantes ? T’as pas besoin d’un co-équipier ? Je pourrais faire un stage avec toi… T’as la tête, j’ai les muscles, on ferait une super équipe ! » À ces mots, je lui fais un grand sourire, emballé par cette idée.

_________________
(we were younger)
Let's say sunshine for everyone But as far as I can remember We've been migratory animals Living under changing weather. Someday we will foresee obstacles Through the blizzard, through the blizzard Today we will sell our uniform Live together, live together
Revenir en haut Aller en bas
avatar

Innovateur
Voir le profil de l'utilisateur
Re: (ardyn) tu casa es mi casa. Mar 30 Jan - 10:12
The unicorn conundrumArdyn & HaeyeonBon, Ardyn devait avouer qu’il avait tout d’un vieillard dans son obsession avec le thé anglais. Il se soignait. Vraiment. Mais des années à se faire répéter qu’il n’y avait rien de mieux qu’un thé anglais, ça crée des habitudes qui ont la vie dure. Comme s’offusquer à l’instant que quelqu’un avait l’audace de critiquer la famille royale d’Angleterre et en PARTICULIER la reine. Like, Pardon ?!
« Pardon, pardon, mister l’anglais qui boit du thé anglais blablabla ~ » Ardyn fait un petit bruit d'indignation, avant de sourire largement avec une pointe de fierté. Bien sur que le thé anglais était bon. Les anglais ne l'avaient pas inventés, après tout. La cuisine anglaise, elle, c'était tout autre chose. Ardyn avait un palais, et même si le “Toad un the Hole” lui rappelait son enfance, il l’aurait échangé contre un plateau repas des enfants coréens sans aucune hésitation, à l'époque.
“Hyung, tout le monde sait que la meilleure chose inventée dans le monde, c’est le poulet frit ! Ah, et le chocolat chaud viennois aussi !” Ardyn éclate de rire et ne peux qu’acquiescer. “Tu n’as pas tort…” La première fois qu’il avait goûté le poulet frit coréen, le jeune homme avait été un jeune étudiant fauché entouré d’amis coréens bien décidés à lui faire goûter tout ce à quoi il n’avait pas eu le droit chez lui, bien qu’il aie une mère coréenne.
Ça avait ete une véritable révélation. Encore aujourd'hui, il était obligé de se réfréner pour ne pas en commander de manière répétée, parce qu’il essayait (nom d’une pipe), de faire en sorte que Rosa aie une alimentation équilibrée en dehors du temps passé avec son cousin.

Cousin qui venait finalement de quitter la cuisine pour jeter un oeil sur Rosa. Bien évidemment, l’anglais savait parfaitement qu’avec eux, il ne serait pas de retour avant un long moment. Les deux s’entendaient comme larons en foire, pour donner plus de migraines à Ardyn qu’il n’en avait déjà.
Ne mentons pas, le jeune homme était heureux de voir sa fille aussi à l’aise avec son cousin.

Au début, l’idée de laisser Rosa derrière en mission était une chose qui lui avait fait faire des cauchemars pendant des jours. Il avait tout essayé : baby sitters bien trop qualifiées quittant en un jour, centre de loisirs….tous avaient regrettablement rejeté la petite fille. Qui a l’époque, ne savait pas s’exprimer autrement qu’en cris et pleurs.
Finalement, Hae Yeon avait été aussi inattendu que inespéré.
Il était encore si jeune… dire qu’il n’avait pas été inquiet les premières fois était un mensonge éhonté. Mais il avait été là pour elle, comme l’aurait été Ardyn, la récupérant à l'école, lui donnant son bain et la mettant au lit.

Il ne savait pas ce qu’il aurait bien pu faire sans lui, à vrai dire. Mais autant Ardyn savait flatter l’ego de son cousin, il ne voulait pas le faire exploser. Pas maintenant en tout cas.
“Oui, chef !” Avec un petit rire, les deux jeunes hommes déposent le plateau rempli de thé fumant et de pancakes devant la télévision, ce qui a le don de faire réagir Rosa.
Tel père, telle fille, huh.
« Oh, je vois ! » Ardyn les regarde faire avec un sourire amusé, qui s'etend d’autant plus lorsque la petite fille, ravie de voir son grand cousin l’imiter, plonge littéralement à nouveau vers le sol, dans une imitation totalement adorable. “Jal meokkesseumnida !” Ardyn éclate de rire en voyant le garçon plonger déjà sur les pancakes. De toute évidence, il s’était retenu depuis longtemps, il n’allait pas le réprimander. Il glissa quelques pancakes sur l’assiette de Rosa avant que l’appétit de son cousin aie raison de son goûter. Elle le remercia avec de grands yeux et commença immédiatement à manger.

« Bah, tu sais, toujours aussi chiant. En plus, en ce moment, je me fais réprimander pour un rien ! » Ardyn fronce légèrement les sourcils mais attrape la cafetière. “Ne parles pas la bouche pleine, Rosa va t’imiter.” Il lui sert son thé pour qu’il puisse terminer sa bouchée. “Y en a même un qui m’a expulsé de cours parce que m’étais mis à faire des pompes et un autre qui m’a crié dessus parce que je m’étais endormi ! Mais hyung… j’étais fatigué à cause de mon entraînement du matin !” Jin laisse échapper un soupir. Il savait que les études n'etaient pas la spécialité de son cousin. Il aurait espéré qu’il fasse un peu plus d’efforts, car il avait de grandes capacités, et que le sport ne serait pas une option toute sa vie. “Ne me regardes pas comme ça, ils ont eu raison. Tu ne dois pas freiner sur les heures de colles pour garder ta place dans l’équipe ?” Le jeune homme se renfrogna légèrement. “Enfin bon, heureusement, tous les profs ne sont pas des idiots. J’ai été collé par l’un de mes nouveaux profs, il est plutôt cool.” Étant professeur lui même, sur le papier au moins, Ardyn laissa échapper un petit bruit renfrogné. « Et toi, hyung, t’es sur des affaires intéressantes ? T’as pas besoin d’un co-équipier ? Je pourrais faire un stage avec toi… T’as la tête, j’ai les muscles, on ferait une super équipe ! » À ces mots, Ardyn manque de s'étouffer avec son thé et grimace quand le thé lui brûle la gorge. Si au moins son cousin savait sur quoi il travaillait….quoi que non, ça lui donnerait sûrement encore plus envie de venir travailler avec lui.

“Tu sais, ils ont de grosses demandes. Tu dois avoir un dossier irréprochable pour entrer en école de police, pas juste les muscles qui vont avec.” Aussi impressionnant que ses muscles soient pour son ange. “Et non, hors de question que j’emmène mon bébé cousin sur le terrain.” Dit t’il en lui pinçant doucement la joue. “En plus, en ce moment je fais surtout des consultations. Rien d'intéressant.” C’était vrai pour Hae Yeon. Une journée comme la sienne l’aurait profondément ennuyé. Une fois derrière les barreaux, les psychopathes étaient soi muets comme des carpes, soit incompréhensibles, et c’était son travail de les comprendre. Rien de passionnant, et pas de choses effrayantes. “Si ça te fait encore envie à la fin de tes études on en reparlera.”

© YOU_COMPLETE_MESS
Revenir en haut Aller en bas
avatar

virtuose
Voir le profil de l'utilisateur http://seoul95.forumactif.com/t49-im-haeyeon
Re: (ardyn) tu casa es mi casa. Ven 9 Fév - 20:56
« tu casa es mi casa » feat killer-hyungnim
Bien sûr, les goûts, ça se discute. Hyung est du genre à avoir un palet fin, appréciant les plats finement préparés. Quant à moi, j’aime ce qui remplit l’estomac et qui a bon goût. Que ce soit les fastfoods ou plats traditionnels, je ne suis pas bien difficile. Je mange de tout. Les plats les plus sophistiqués que j’ai pu goûter, sont ceux qu’il a lui-même préparé. Un sportif qui fait pas gaffe à ce qu’il bouffe, c’est sûrement ironique. Et pourtant, c’est bien le cas. Néanmoins, suite à ma remarque qui le fait rire, on semble tout de même être tous deux d’accord. Sûrement encore trop jeune pour me faire un chimaek, je me délaisse volontiers de la bière, préférant cette merveilleuse chose qu’est le poulet frit. Je devrais sûrement emmener hyung dans certains restaurants traditionnels et marchés. Bien sûr, depuis le temps, il s’est sûrement habitué à certaines spécialités coréennes, mais ça n’empêche que ça ne lui ferait pas de mal de se plonger un peu plus dans ses origines. Et je me dois de jouer le guide pour lui. Puis, bien sûr, le portemonnaie de hyung est bien garni alors ; d’une pierre, deux coups.

Très vite, tout est prêt et ce, même si je n’ai pas aidé à grand-chose finalement – préférant rester aux côtés du petit ange. D’ailleurs, celle-ci semble complètement émerveillée et je ne peux qu’en sourire. Hyung s’occupe tellement bien d’elle, je suis sûr que quoiqu’il arrive, il réussira toujours à la rendre heureuse. Bien sûr, il en est de même pour Rosa qui apporte tant de bonheur dans la vie de mon cousin. Ce goûter a beau n’avoir rien de bien coréen, pour ce qui est des manières, il en est autrement. Et lorsque hyung m’explique cet élan de politesse, je viens bien sûr en faire de même, exagérant sûrement un peu la chose. Enfin bon, je viens tout de même servir de modèle à la petite fille qui se met à m’imiter moi qui l'imite elle. Me connaissant, j’aurais pu le faire encore une fois mais que voulez-vous, l’appel de la nourriture est bien trop forte. Me jetant sur ses pauvres pancakes, j’en viens à oublier mes manières et me fais alors réprimander par hyung. J’affiche un petit sourire pouvant se traduire par oops, désolé et lui réponds par un simple « Oui, hyungnim ~ » tout en hochant la tête pour le remercier lorsqu’il me sert.

La conversation  reprend son cours et bien sûr, je viens me plaindre auprès de lui. Après tout, il faut bien que quelqu’un me réconforte de cette terrible injustice. Néanmoins, la réaction de hyung n’est pas celle que j’espérais, même si elle ne me surprend pas du tout. Frère indigne. « Si, hyung… » maugréais-je, pas content mais ne pouvant que lui donner raison. Mon prof-coach m’a déjà dit que je devais faire attention car il fallait que mon dossier scolaire soit plutôt correct. Je fais comme si je m’en fous, je peux toujours me trouver un autre club et une autre équipe, mais au fond, le football américain ça me plait bien. J’arrête finalement de râler, expliquant qu’il n’y a pas que des mauvais profs, vexant Ardyn au passage. J’affiche de nouveau un petit sourire gêné pour m’excuser de ma maladresse et très vite, je change de sujet de discussion. Je lui fais en plus part de cette brillante idée de faire équipe ensemble. Lui et moi, le duo parfait. Mais celui vient pratiquement s’étouffer avec son thé et inquiet, je viens lui mettre des petites tapes sur le dos. Sa réponse me fait grogner de frustration. Même pour faire un boulot cool, faut passer par ces étapes chiantes, c’est vraiment injuste. Je fronce les sourcils, m’apprêtant à lui crier dessus pour m’avoir appelé bébé, mais lorsqu’il me pince les joues, c’est un couinement pas content qui s’échappe de mes lèvres. « Aish, hyuung ! » me plaignais-je comme un gosse. Mon cousin m’assure alors que les affaires sur lesquelles il travaille n’ont rien d’intéressant, mais je ne le crois pas. « Mouais, je suis sûr que c’est pas vrai. » Après tout, chaque fois que je lui pose trop de questions, il me fait souvent savoir que c’est confidentiel. Mais bien sûr, je persiste toujours. Incorrigible je vous dis.


Hyung me fait tout de même savoir que j’ai encore mes chances mais qu’il faudra voir ça à la fin de mes études. Cette fois-ci, je viens sourire, prenant un air sûr de moi. « Mais hyung, tu sais bien qu’à la fin de mes études, je serai déjà dans l’armée et tu reverras plus beaucoup ton cousin préféré… Tes plats vont tellement me manquer, hyung… » À la fin de ma phrase, je fais mine de prendre un air triste. Bien que, ses plats vont réellement me manquer. « Et puis, on sera plus ou moins collègues, de loin. » Police, armée, services spéciaux, marine ; on est tous dans le même lot. Je finis de boire mon thé, soupirant d’aise. Ouais, j’avoue, vraiment pas mal ce thé. « Dans tous les cas, si t’as besoin d’un garde du corps, tu sais je suis là ! Je laisserai pas tes ennemis s’en prendre à toi, t’inquiètes pas. » Mais quels ennemis… Et d’une façon complètement aléatoire, je lui lance. « Tu sais quoi, tu devrais prendre un jour de repos et emmener Rosa à la fête foraine, je suis sûr que ça lui plairait ! Hein, Rosa ? » dis-je tout en me tournant vers elle, tout souriant. Et bien sûr, je m’incrusterai. Et il est fort possible que je ramène mon meilleur ami. « Ou même au parc, j’ai entendu dire qu’il y avait de nouveaux jeux. » Ne suis-je pas si gentil de lui donner des idées de sorties avec sa petite fille adorée ? « Ah d’ailleurs, hyung, si jamais j’ai besoin de toi au lycée, tu viendrais, hein hyung ? » Je fais une petite moue. Non, pour le moment tout va bien mais je sens que quelques profs commencent sérieusement à en avoir marre de mon comportement. Alors, je préfère être prévenant. Et puis, leur spécialité à ce lycée, c’est d’organiser des réunions parent-prof inutiles. Malgré tout, je viens lui sourire dans le but de le rassurer, je ne fais pas tant de conneries que ça.

_________________
(we were younger)
Let's say sunshine for everyone But as far as I can remember We've been migratory animals Living under changing weather. Someday we will foresee obstacles Through the blizzard, through the blizzard Today we will sell our uniform Live together, live together
Revenir en haut Aller en bas
avatar

Innovateur
Voir le profil de l'utilisateur
Re: (ardyn) tu casa es mi casa. Lun 19 Fév - 16:09
The unicorn conundrumArdyn & HaeyeonLe jeune homme avait effectivement eu le temps à habituer son palais à certaines spécialités coréennes, pendant les quelques années qu’il avait passé ici. Bien sur, dès l’instant ou il avait mis les pieds à l’université et avait commencé à se lier d’amitié, il avait été difficile pour lui d’ignorer la culture de la bonne nourriture, chez les coréens. Et il ne pouvait qu’admettre une seule chose : les anglais étaient de bien piètres compétiteurs, et il se demandait comment aussi peu de chefs coréens étaient connus à l’internationale.
Bien sur, il n’avait pas encore pu tester tous les plats possibles et inimaginables et leurs variantes.
C’était une chose à laquelle il comptait bien remédier, bien que son palais soit encore bien plus sensible que celui de Hae Yeon.

Mais pour le moment, ils se trouvaient sur le terrain de jeu du jeune anglais, et si il y avait bien quelque chose qu’il connaissait, c’était l’heure du thé. Et celle ci était soumise à un rituel bien précis, réunissant en général une famille derrière une table, du thé anglais et des scones.
Les pancakes étaient une entorse au rituel qu’il était près à faire, en particulier quand sa fille semblait tout simplement se régaler.
« Oui, hyungnim ~ » Le repas semblait convenir à Hae Yeon aussi. Et aussi turbulant et frustrant qu’il pouvait être, parfois, Hae Yeon était encore plus qu’un cousin pour lui. C’était son petit frère, celui qu’il n’avait jamais eu. Alors le voir manger avec autant d’appétit lui faisait un plaisir si fou qu’il lui aurait presque donné du rab.

Si le coté hyper actif et turbulent de son frère de coeur était adorable dans la vie de tous les jours, cela pouvait devenir très inquiétant quand cela commencait à influencer son travail à l’école. Au fond, parfois le jeune homme avait envie de le laisser s’exprimer et de mettre de coté la colère de ses professeurs. Parce qu’il comprenait. Il savait ce que c’était de se sentir coincé par un système qui ne nous était pas adapté. Mais avoir une éducation… c’était trop indispensable.
« Si, hyung… » Le jeune homme se mord les lèvres, conscient que sa réponse n’était pas celle qu’il attendait...mais il ne pouvait pas lui donner ce qu’il désirait. Pas toute de suite, pas maintenant. Il savait qu’un jour, Hae Yeon regretterait de ne pas avoir suivi d’éducation, si son cousin ne le poussait pas dans ce sens. Il n’avait plus si longtemps à patienter, après tout.
Sa proposition de travailler avec lui ne le surpris pas autant qu’il aurait bien aimé le croire. Le sujet avait été mis sur le tapis par le jeune homme plusieurs fois, Hae Yeon le regardant avec ses grands yeux fascinés, comme si il était un quelconque super héros. Le jeune homme n’aurais jamais mis son protégé dans de telles situations, même si ca avait été possible. « Aish, hyuung ! » Satisfait, le jeune homme lâche sa prise sur sa joue sous les rires de Rosa, qui profitait de toute évidence énormément du spectacle.

« Mouais, je suis sûr que c’est pas vrai. »
Et pourtant, la plupart de ses journées étaient du travail de recherche et de secrétériat. Il n’était ni James Bond, ni un quelconque superhéros qu’il aimait tant. Mais Hae Yeon était tellement fasciné que la plupart du temps, Ardyn n’avait pas l’envie de le contredire. « Mais hyung, tu sais bien qu’à la fin de mes études, je serai déjà dans l’armée et tu reverras plus beaucoup ton cousin préféré… Tes plats vont tellement me manquer, hyung… » Le jeune homme penche la tête sur le coté et sourit, ébouriffant ses cheveux. “Ce n’est que pour deux ans. Et tu auras des permissions !” sourit le jeune homme. Il ne connaissait pas bien cette tradition du service militaire, lui même n’y ayant pas été confronté auparavant. « Et puis, on sera plus ou moins collègues, de loin. » Le jeune homme rit doucement et acquiesce. Si cette seule affirmation le comblait, alors c’était le principal.
« Dans tous les cas, si t’as besoin d’un garde du corps, tu sais je suis là ! Je laisserai pas tes ennemis s’en prendre à toi, t’inquiètes pas. » Le jeune homme rit doucement et secoue la tête. Heureusement, il n’avait pas encore besoin de garde du corps.

« Tu sais quoi, tu devrais prendre un jour de repos et emmener Rosa à la fête foraine, je suis sûr que ça lui plairait ! Hein, Rosa ? »
Le jeune homme hausse les sourcils et se tourne vers sa fille. Evidemment, son travail lui prenait énormément de temps, et bien qu’il savait qu’elle était heureuse avec Hae Yeon comme babysitter, il ne voulait rien de plus que passer du temps avec elle; « Ou même au parc, j’ai entendu dire qu’il y avait de nouveaux jeux. » La petite fille a les yeux qui brillent. Le plus vieux rit doucement et acquiesce. “Très bien, je vais voir ce que je peux faire.” Il signe. “Ca te plairait, mon ange ?” La jeune fille pousse un cri de joie et se jette à son coup, manquant de lui faire echapper sa tasse.

« Ah d’ailleurs, hyung, si jamais j’ai besoin de toi au lycée, tu viendrais, hein hyung ? » Le jeune homme fronce les sourcils légèrement inquiet. “Bien sur, Hae-ah. Toujours.” Il pose sa tasse sur la table pour éviter un incident. “Tu as des soucis ?” demande l’anglais, l’air toujours préoccupé.

© YOU_COMPLETE_MESS
Revenir en haut Aller en bas
avatar

virtuose
Voir le profil de l'utilisateur http://seoul95.forumactif.com/t49-im-haeyeon
Re: (ardyn) tu casa es mi casa. Mar 27 Fév - 0:24
« tu casa es mi casa » feat killer-hyungnim
Le service militaire, je suis peut-être encore un peu trop jeune pour ça, néanmoins, j’ai tellement hâte. Je dois absolument le passer pour ainsi devenir un véritable citoyen et donc, pouvoir rejoindre l’armée. Alors, plus tôt ce sera fait et mieux ce sera. Certains ont du mal à comprendre mes ambitions, beaucoup de gens décident d’intégrer l’armée non pas par choix, mais par obligation. Que ce soit parce qu’ils ont un père soldat ou tout simplement parce qu’ils ne savent pas vraiment vers quel domaine professionnel se tourner. L’armée ne demande peut-être pas de hauts nivaux d’études, mais il faut tout de même certaines aptitudes. Et je suis sûr de les avoir. Quant bien même il m’en manquerait, je ferai tout pour me rattraper et ainsi, avoir toutes les chances de mon côté. Je ne sais pas ce qui m’intéresse le plus ; le fait de pouvoir servir ma patrie ou cette admiration que j’ai toujours eue à l’égard des militaires. Je dois bien avouer, aussi, que j’ai besoin de me sentir utile. Quoiqu’il en soit, rien ne pourra freiner ma motivation et admiration. Si je pouvais, j’arrêterais les études dès demain pour ainsi m’y inscrire, mais comme me l’a rappelé hyung, les études restent importantes. Ses mots me font penser aux mots de ce nouveau professeur qui a réussi à me convaincre que les cours pouvaient m’être utiles dans la vie courante et même dans ma future vie professionnelle. Alors, plutôt que d’agir comme une tête brûlée, je vais cette fois-ci, je vais devoir être patient et attendre bien sagement la fin des études.

Sentant les doigts de hyung venir m’ébouriffer les cheveux, je viens lâcher un petit rire. J’ai vraiment l’impression d’être un gosse avec Ardyn. Il faut dire, je le connais suffisamment bien pour être à la fois à l’aise et avoir énormément de confiance envers lui. Contrairement à la plupart de mon entourage, je n’ai pas besoin de me montrer particulièrement mature. Au contraire, je peux me lâcher et agir comme n’importe quel gamin de mon âge. Ceci vient d’ailleurs renforcer cette impression d’avoir un grand-frère qui veillera toujours sur moi, quoiqu’il arrive. « Hyung, d’abord deux ans puis ensuite, ils me trouveront tellement doué qu’ils me recruteront direct ! Moi aussi, j’vais faire un boulot à risque, comme toi, hyung ! » Oui, comme lui. Même si les deux restent très différents. J’en viens alors à nous qualifier de collègues, ce qui semble amuser hyung. Ah, ça serait tellement super si on pouvait se retrouver sur une affaire commune. Mais ça serait très peu probable. Les affaires sur lesquelles travaille hyung sont toujours très secrètes. Et puis, j’ai encore beaucoup de chemin à faire avant de rejoindre l’armée. En attendant, je lui laisse tout de même savoir que je me tiens disponible si jamais il avait besoin d’un garde du corps, mais il semble ne pas en avoir besoin. Pour le moment.

Entre temps, je viens changer de sujet, dirigeant la conversation vers Rosa et les sorties qu’ils pourraient faire ensemble. La petite fille est très mignonne et toujours très sage avec moi, mais il semble plus qu’évident qu’elle aimerait passer un peu plus de temps avec son père. Bien sûr, hyung trouve toujours le temps de s’occuper d’elle, mais il n’empêche que cela pourrait leur faire du bien à tous les deux. Je suis sûr que hyung aussi aimerait passer plus de temps avec Rosa. Et rien de mieux que la fête foraine pour ça. C’est toujours si joyeux et festifs. Ou bien le parc qui est bien plus facile d’accès mais tout autant amusant. À la vue de son regard, je devine qu’elle est très enthousiaste à cette idée. Ce ne sera donc pas difficile de convaincre hyung. Et effectivement, elle se jette sur lui confirmant ses dires. Je ne peux m’empêcher de rire doucement. Tout d’abord parce que la petite a faillit faire renverser la tasse de hyung mais aussi, parce qu’ils sont si mignons tous les deux. Profitant de cette bonne humeur, je viens discrètement glisser ces mots, espérant que cela passe facilement et qu’il ne se fasse pas trop de soucis. Mais bien sûr, si je suis plutôt du genre insouciant, hyung, lui, semble bien plus préoccupé. Un petit sourire prend place sur mes lèvres à l’entente de ce petit surnom. Haeyah, il n’y a que lui qui m’appelle ainsi. Je secoue alors la tête. « Non, non, hyung t’en fais pas. Je suis sage, vraiment ! » J’agite doucement les mains, pour lui faire comprendre qu’il n’y a aucun problème. Du moins, pas de mon côté. « C’est juste que… Tu sais comment ils sont chiants dans ce lycée, à faire des réunions pour rien. Et… Il y a qu’à toi que je pourrais demander ça. » Je le considère pratiquement comme ma seule famille. M’enfin, je voulais juste m’assurer que cela ne le dérange pas. Retrouvant mon sourire, je viens étirer mes bras. « Ah~ j’ai bien mangé ! » que je m’exclame, tout content. « Sinon, hyung, vu que pour le moment t’es pas trop pris par le boulot, ça te dit un footing à l’occasion ? Ça fait longtemps ! » Si beaucoup profitent de leurs jours de repos pour, justement, se reposer, ce n’est pas mon cas.

_________________
(we were younger)
Let's say sunshine for everyone But as far as I can remember We've been migratory animals Living under changing weather. Someday we will foresee obstacles Through the blizzard, through the blizzard Today we will sell our uniform Live together, live together
Revenir en haut Aller en bas
avatar

Innovateur
Voir le profil de l'utilisateur
Re: (ardyn) tu casa es mi casa. Lun 5 Mar - 9:32
The unicorn conundrumArdyn & HaeyeonArdyn n’avait pas connu lui même le service militaire, n’étant pas citoyen coréen mais expatrié. Il n’en était pas faché, il faut le dire. L’armée, très peu pour lui. Encore moins vivre pendant deux ans en proximité directe avec des jeunes hommes. Il n’était pas certain que son coeur d’anglais y aurait résisté, à l’époque. Il avait entendu des histoires, évidemment. Et la plupart des jeunes coréens revenant de l’armée en était heureux. Ils passaient deux longues années loin de leur famille et de leurs amis pour être formés à protéger leur pays, et Ardyn trouvait cela extrêmement courageux et inspirant.

Cependant, il devait être sincère et avouer qu’il n’avait pas hâte de voir Hae Yeon partir à l’armée, en particulier après ces années de lycée. Il savait évidemment que beaucoup de jeunes préféraient se débarrasser de ces deux ans obligatoires avant d’entrer dans des études supérieures. Mais Hae Yeon, qui était très enthousiaste à l’idée de servir son pays, laissait Ardyn sérieusement dubitatif. Et si il se blessait ? Et si il s’attirait des problèmes alors qu’il n’était pas là pour le sortir d’affaires ? Bien sur, le plus vieux s’abstint d’en parler. « Hyung, d’abord deux ans puis ensuite, ils me trouveront tellement doué qu’ils me recruteront direct ! Moi aussi, j’vais faire un boulot à risque, comme toi, hyung ! » Ardyn blémit rien qu’à cette simple idée. Le jeune homme était définitivement bien naif, encore une fois. Son travail n’avait rien de ce qu’on voyait à la télévision, parce qu’il ne faisait pas de descente épique chez des criminels tous les jours, évidemment, mais aussi parce que Hae Yeon ne connaissait pas les pires cotés de son travail : ne pas pouvoir avoir de relations sérieuses, ne pas pouvoir fonder une famille (Rosa était son exception, et il devait la placer sous une extrême surveillance pour être tranquille), ne pas simplement pouvoir sortir dans la rue sans se demander si quelqu’un ne l’attendait pas au tournant.

En parlant de sortie, il semblerait que Rosa et Hae Yeon se soient ligués pour le faire plier. Ce qui n’était pas pour déplaire à Ardyn. Il voulait sortir avec sa fille. Faire avec elle ce qu’elle n’avait encore jamais fait. Une journée au parc d’attraction lui semblait être une bonne idée, sur le moment. Un endroit avec un maximum de témoins pour les protéger….Il savait qu’il y avait peu de risques…
Il promit de se mettre à chercher rapidement une date pour s’y rendre. Mais il est rapidement rammené à la réaité.
« Non, non, hyung t’en fais pas. Je suis sage, vraiment ! » Ardyn plisse les yeux, tout de même inquiet. “Tu es sur ? Tu as l’air nerveux.” dit t’il, plutôt bon, en général, pour décripter les expressions. Bien qu’Hae Yeon soit un mystère, la plupart du temps. « C’est juste que… Tu sais comment ils sont chiants dans ce lycée, à faire des réunions pour rien. Et… Il y a qu’à toi que je pourrais demander ça. » Le visage du jeune anglais s’adoucit doucement et il sourit. “Tu peux me demander ce que tu veux.” avoue t’il, presque avec pudeur. Mais il savait qu’il ferait tout pour son cousin.

« Ah~ j’ai bien mangé ! » Le plus vieux rit légèrement, glissant un morceau pancake dans sa bouche. « Sinon, hyung, vu que pour le moment t’es pas trop pris par le boulot, ça te dit un footing à l’occasion ? Ça fait longtemps ! » Ardyn acquiesca rapidement. “J’y pensais, justement. Ca me fera du bien de me remettre au sport.” Il s’essuie doucement la bouche. “Mais n’essaie pas de changer de sujet. Comment ca se passe… chez toi ?”

Ardyn se devait de poser la question à chaque fois. Le jeune homme n’était pas spécialement en froid avec sa tante et son oncle, mais il savait que la situation était délicate Et il voulait s’assurer que son cousin soit bien traité, et aussi heureux que possible.
“Tu sais qu’il y a une chambre pour toi aussi si tu changes d’avis.”

© YOU_COMPLETE_MESS
Revenir en haut Aller en bas
avatar

virtuose
Voir le profil de l'utilisateur http://seoul95.forumactif.com/t49-im-haeyeon
Re: (ardyn) tu casa es mi casa. Ven 23 Mar - 0:25
« tu casa es mi casa » feat killer-hyungnim
Après avoir bien mangé et discuté de sujets plutôt légers, la conversation semble s’orienter vers quelque chose de plus sérieux. S’il y a bien quelqu’un qui se fait du souci au niveau de ma scolarité, c’est Ardyn. J’ai beau le considérer comme mon grand frère, je peux pas nier le fait que dans certains moments, il s’apparente plus ou moins à ce qu’est un père. Il est bien plus présent que mes géniteurs et lorsque le besoin en est, c’est à lui que je fais appel. Que ce soit pour de simples réunions, des convocations ou même des rendez-vous. Je ne vois personne d’autre que lui pour jouer ce rôle. Malgré tout, je reste tout de même inquiet. C’est que, d’une part, j’ai pas envie de continuer à l’embêter avec ça. Mais d’un autre côté, il n’y a vraiment que lui sur qui je peux compter. Alors, j’ai un peu peur qu’il finisse par en avoir marre. Il est déjà bien assez pris par son boulot. J’ai pas envie de m’ajouter sur sa liste d’ennuis.

C’est pas cool, vous savez, d’être le gosse à problème. Celui qui compte toujours trop sur les autres. J’affirme être mature et débrouillard, je deviens vite dépendant quand je m’accroche à quelqu’un. Ardyn n’y fait pas exception. Le problème, c’est qu’après toutes ces années, j’ai parfois du mal à lui cacher certaines choses. Faut dire, il est doué, hyung. Ça reviendrait à mentir à un agent spécial ou un espion. Il me démasquerait directement. Mais je préfère tout de même feindre l’ignorance, affichant un petit sourire qui, j’espère, n’a pas l’air trop nerveux. Pourtant, je suis sage. Quoique, j’ai peut-être pas tout à fait la même définition, mais tout de même. En ce moment, je m’attire un peu moins d’ennuis. « Oui, oui, hyung ~ » le rassurais-je avant de lui expliquer qu’il n’y a rien de particuliers, juste des réunions qui, visiblement plaisent énormément aux professeurs. Son sourire me rassure et à l’entente de sa réponse, je me sens soulagé. Quand je disais que je pouvais toujours compter sur lui. Retrouvant ainsi le sourire ainsi que mon habituelle bonne humeur, je change bien vite de sujet. J’en profite même pour lui proposer une petite séance de sport. Après tout, ça faisait longtemps. Et les footings avec hyung sont tellement cools. Il est d’accord et face à cela, mon sourire s’agrandit. Je suis impatient de m’y remettre. Je pourrais même lui proposer d’aller courir maintenant, mais faire ça juste après un aussi copieux goûter serait pas trop une bonne idée.

Néanmoins, hyung ne me laisse pas faire tranquillement ma diversion. Une moue s’affiche sur mon visage. Je sais bien qu’il est à la fois inquiet et concerné, mais c’est vraiment pas amusant de parler de ça. Chez moi ? Disons que, je considère pas cet endroit comme mon chez moi. Je préfère squatter à gauche à droite et traitez-moi de sdf si vous voulez, je préfère bien ça que d’avoir à les supporter eux. Enfin, quand ils sont là. Malgré tout, je peux pas leur en vouloir. Ils sont juste pas faits pour être parents. Hyung m’assure alors que si je le souhaite, je peux rester ici. Il est vrai que l’idée est très tentante, d’autant plus qu’Ardyn et Rosa sont ma famille. Mais je ne peux compter éternellement sur lui. Je baisse les yeux, jouant avec mes doigts tout en réfléchissant. Finalement, je relève la tête, un sourire gêné peint sur les lèvres. « En fait, je t'ai pas dit… Je suis parti. » C’est un bon commencement, non ? Mais vite, je viens éclaircir la situation avant qu’il ne s’imagine que j’aie fait le mur. « Ah, mais j’ai pas fugué, hein ! Je me suis trouvé une pension, j’y ai ma propre chambre. Et les gens sont sympas… » Elle est sympa. Mais ce n’est pas le moment d’en parler. « Mais t’en fais pas hyung, je viendrai quand même squatter ici de temps en temps. Parce que bon, tu te sentirais perdu sans moi, je le sais bien. » Un petit air sûr de moi, j’acquiesce à mes propres mots. Incorrigible, vraiment.


Spoiler:
 

_________________
(we were younger)
Let's say sunshine for everyone But as far as I can remember We've been migratory animals Living under changing weather. Someday we will foresee obstacles Through the blizzard, through the blizzard Today we will sell our uniform Live together, live together
Revenir en haut Aller en bas
avatar

Innovateur
Voir le profil de l'utilisateur
Re: (ardyn) tu casa es mi casa. Mer 4 Avr - 13:41
The unicorn conundrumArdyn & HaeyeonArdyn était bien conscient qu’il ne pourrait pas éternellement couver le jeune homme et s’assurer qu’il soit protégé de sa propre envie d’aventure et son inconscience latente.
Bientôt, le jeune homme quitterait les bancs du lycée. Il prendrait son indépendance, et ne ferait certainement pas sagement ce que Ardyn ou ses parents voulaient. Ne le méprenez pas, l’anglais était fier de Hae Yeon, et se voyait en lui, se battant pour quelque chose qui n’était pas la voix royale tracée pour lui par ses parents.
Ardyn prenant la voie de la psychologie en rejetant l’idée de reprendre la compagnie de ses parents, finalement, ce n’était pas si loin de Hae Yeon se rebellant contre la propre autorité de sa famille.

Bien sûr que Ardyn pensait que son cousin était plus en sécurité à l’école et dans sa famille. Mais il ne pouvait pas s’empêcher de le comprendre, finalement.
C’est pour ça qu’il était aussi présent. S’assurant de le voir réussir aux examens pour qu’il aie toutes ses chances de son côté, faisant en sorte de jouer le rôle de tuteur que son oncle et sa tante avaient malheureusement délaissé.
Le jeune homme ne pouvait pas vraiment dire que ça l’étonnait. C’était une constante, dans la famille.

Voilà quelques temps que le jeune homme y pensait, et n’avait pas encore su comment aborder sérieusement le sujet, mais Hae Yeon était déjà présent la plupart du temps en semaine, et ses parents lui faisaient confiance. Pourquoi le jeune homme ne viendrait pas s’installer chez lui, dans sa chambre d’amis ? Ardyn évoqua l’idée à Hae Yeon, mais à sa grande surprise, le jeune homme sembla avoir l’air penaud.

« En fait, je t'ai pas dit… Je suis parti. » Le jeune homme fronca immédiatement les sourcils. Hae Yeon était t’il entrain de lui dire qu’il avait fugué de chez lui ?
Le jeune homme sembla comprendre son inquiétude car il s’empressa d’ajouter. « Ah, mais j’ai pas fugué, hein ! Je me suis trouvé une pension, j’y ai ma propre chambre. Et les gens sont sympas… » Ardyn plisse légèrement les yeux, encore peu assuré. “Et tes parents sont au courant ? Ils sont d’accord avec ça ?”

Qui sait chez quel genre de personnes Hae Yeon pouvait bien vivre. “C’est quoi le nom de ta pension ?” demande t’il doucement, se promettant de faire des recherches des qu’il en aurait l’occasion.

« Mais t’en fais pas hyung, je viendrai quand même squatter ici de temps en temps. Parce que bon, tu te sentirais perdu sans moi, je le sais bien. » Ardyn éclate de rire et lève les yeux au ciel avec amusement. “Ça va de soi.” sourit le jeune homme avec amusement, avant d’avoir l’air soudainement plus sérieux et grave. “tu sais…. Je pensais faire baptiser Bella, pour le symbole et…” Il noua presque nerveusement ses mains. “Je me suis demandé qui serait le mieux placé pour prendre soin d’elle autre que moi et…” Il rit doucement. “Enfin, la réponse m’a été évidente… et c’était toi.”

© YOU_COMPLETE_MESS
Revenir en haut Aller en bas
avatar

virtuose
Voir le profil de l'utilisateur http://seoul95.forumactif.com/t49-im-haeyeon
Re: (ardyn) tu casa es mi casa. Lun 9 Avr - 22:01
« tu casa es mi casa » feat killer-hyungnim
Vivre chez hyung, il est vrai que ceci aurait été la solution à tous mes problèmes. Je n’aurais plus mes parents sur le dos et de même, ils n’auraient plus à me supporter. J’aurais toujours un toit où dormir sans avoir à changer de chambre tous les deux jours. Et surtout, je vivrais dans un vrai cadre familiale. Vraiment, qu’il y a-t-il de plus idéal ? Ma vie n’en serait que plus stable. Il faudrait être bête pour refuser cela. Et c’est pourtant ce que je fais. Non pas par bêtise, mais simplement parce qu’au fond, même si je sais que hyung sera toujours là pour moi, je ne peux pas continuer à compter autant sur lui. Je suis peut-être jeune, mais j’ai besoin de mon indépendance. Et surtout, je ne veux pas apporter d’avantages d’ennuis à hyung qui en voit suffisamment de toutes les couleurs. La pension, c’est ce que j’ai trouvé de mieux. Cela me permet de quitter l’appartement familial sans pour autant couper définitivement les ponts. Et puis, pour quelqu’un de débrouillard, j’ai tout de même besoin d’être un minimum encadré. Allez savoir pourquoi, il est bien plus facile de vivre auprès d’inconnus qui n’attendent rien de vous plutôt que la famille.

Je ne sais pas trop comment l’annoncer à hyung, alors je le fais simplement, sans me poser trop de questions. De toute manière, les questions, je sais bien que c’est lui qui me les posera. Au vu de son regard, je peux deviner qu’il n’est pas très enthousiaste à cette idée. Immédiatement, je tente de le rassurer. C’est que hyung réfléchit très vite et peut facilement s’imaginer le pire. Alors, ne voulant pas l’inquiéter, je lui donne les réponses aux questions qu’il m’aurait très certainement posé. Malgré tout, cela ne l’emballe pas vraiment. Et je ne peux que comprendre. Faut dire, je lui annonce la nouvelle comme si de rien n’était. Et je ne l’ai pas non plus prévenu de mon départ au préalable. Peut-être aurais-je dû, mais au fond, je me doutais que hyung ne serait pas vraiment partant. Puis, je pense que s’il aurait essayé de m’en dissuader, je l’aurais écouté. À sa question, je relève les yeux vers lui. J’hoche alors la tête. « Ouais, ça les dérange pas. » Je les dérange pas. Une solution qui arrange tout le monde au final. J’hausse les épaules continuant d’un air léger. « Ils m’ont même filé un peu d’argent au cas où. » Argent que je me dois de dépenser avec précaution. Ils m’ont bien dit de ne pas le gaspiller inutilement. Pas encore très serein, hyung me questionne à nouveau et cela me fait doucement sourire. Tel un grand frère, il semble inquiet. « La pension de madame Kim. Je t’assure qu’elle est très gentille. » Même si elle crie beaucoup, mais cela m’amuse plus qu’autre chose. « T’auras qu’à passer un jour, si tu veux. » Oui, c’est bien une invitation mais c’est surtout histoire de le rassurer s’il n’est vraiment pas confiant. Sachant que je vais lui manquer, je le taquine, lui faisant savoir ô combien ma présence ici est importante. Et cela le fait rire. Je ne peux que sourire lorsqu’il confirme mes dires. Après tout, je resterai son sale gosse quoiqu’il arrive.

Toutefois, cet air amusé disparaît de son visage et il me semble tout à coup d’un très grand sérieux. Je le regarde alors un peu surpris, une certaine appréhension dans le regard. Je ne sais pas de quoi il veut parler mais cela me semble très important. Je reste calme, le questionnant silencieusement du regard. Il commence alors et j’écarquille les yeux. Je jette un regard à la petite puis à hyung et j’en reste choqué. « Hyung… Je… Tu le penses vraiment ? » Wow je ne sais même pas quoi dire. C’est une première. « Hyung, je suis tellement… » Tellement ému pour trouver les mots ? Ouais, ça doit être ça. Que dire, cela me touche tellement qu’il me fasse autant confiance. D’ailleurs, je viens m’approcher de lui afin de l’enlacer. « Je suis trop ému. » dis-je tel un gosse sur le point de pleurer tout en lui faisant un câlin, le serrant sûrement un peu trop fort. « Tu peux me faire confiance, hyung. Je serais toujours là… Pour vous deux. » Un grand sourire se peint sur mes lèvres. Une réaction peut-être exagérée mais mine de rien, cela me touche réellement. Il est celui qui me fait le plus confiance. Et inversement.

_________________
(we were younger)
Let's say sunshine for everyone But as far as I can remember We've been migratory animals Living under changing weather. Someday we will foresee obstacles Through the blizzard, through the blizzard Today we will sell our uniform Live together, live together
Revenir en haut Aller en bas
avatar

Innovateur
Voir le profil de l'utilisateur
Re: (ardyn) tu casa es mi casa. Dim 15 Avr - 17:57
The unicorn conundrumArdyn & HaeyeonSi il devait être très honnête, Ardyn n’avait pas vraiment encore fait la transition et compris que Hae Yeon était maintenant un adulte, un adulte majeur et vacciné en plus de ça, qui savait parfaitement prendre des décisions par lui même. Alors oui, l’entendre parler de la pension l’effraie. Imaginer Hae Yeon vivre loin de ses parents, chez des personnes que lui même ne connaissaient pas, donnait des palpitations à Ardyn.
Il savait qu’il n’en avait pas le droit, il n’était pas le père ni le frère de Hae Yeon, il n’était que son cousin. Mais les dix dernières années, il avait vu le jeune homme grandir et devenir ce qu’il était. Et peut être que c’était son lui constamment confronté à la folie des gens mais, il ne pouvait s’empêcher de voir le jeune homme lui être enlevé.

Il aurait préféré que Hae Yeon accepte de venir vivre avec lui. Mais finalement, ca ne règlerait certainement pas le problème. Car il ne pourrait jamais surveiller le jeune homme comme tous les gens qu’il aimait 24h/24. C’était impossible. Et dans très peu de temps le brun irait à l’armée ou à l’université (Ardyn ne désesperait pas de le convaincre), ce n’était qu’une question de temps.
« Ouais, ça les dérange pas. » Ardyn ne put s’empêcher d’être un peu rassuré. Les parents de Hae Yeon avaient beau être ce qu’ils étaient, ils ne laisseraient pas Hae Yeon quitter leur maison pour aller n’importe ou. « Ils m’ont même filé un peu d’argent au cas où. » Ardyn hoche la têt, un peu rouillé, comme si il essayait de choisir si il détestait totalement cette idée ou non.

“Je peux te donner un peu d’argent aussi, tu sais. Au cas ou. Et tu refuses toujours d’être payé pour tout le baby sitting que tu fais. C’est la moindre des choses.” Ardyn fronce les sourcils, et c’est définitivement la fin de la discussion. Hae Yeon méritait de vivre confortablement, même loin de chez lui. « La pension de madame Kim. Je t’assure qu’elle est très gentille. » Un sourire s’échappe sur les lèvres de l’anglais et il semble se détendre. Hae Yeon à l’air de réellement aimer sa nouvelle vie. « T’auras qu’à passer un jour, si tu veux. » Le jeune homme acquiesce avec un sourire sincère. “Avec plaisir.” Après tout, c’était un peu quelque chose à fêter. Il se demandait comme il réagirait quand Rosa déménagerait de chez lui. Il serait sans aucun doute dévaster. “On fêtera ca avec des yakitoris d’agneau.”

Une nouvelle maturité chez HaeYeon qui inspire Ardyn. Il s’était imaginé que demander au jeune homme d’être le parrain de sa fille était encore tôt, peut être qu’il se sentirait inquiet sous la pression, alors l’anglais n’avait encore rien demandé, attendant le bon moment. Ca semblait l’être. Juste ce moment ou ils étaient assis les uns en face des autres, à goûter comme ils avaient l’habitude de le faire. Hae Yeon semble choqué, et c’est compréhensif. « Hyung… Je… Tu le penses vraiment ? » Ardyn éclate de rire et acquiesce doucement. “Evidemment, et je n’en doutes pas une seconde.” Hae Yeon semble bouche bée, ce qui en lui seul, était un véritable exploit. « Hyung, je suis tellement… » Ardyn sourit avant de se laisser enlacer, serrant Hae Yeon dans ses bras avec la même affection. “Tu vois, tu fais le dur, mais finalement tu es un grands nounours au fond, n’est ce pas ma Rosa.” Celle ci fait quelque chose comme un gazouilli de joie. « Je suis trop ému. » Ardyn manque d’étouffer sous la force de son étreinte et le repousse gentiment. « Tu peux me faire confiance, hyung. Je serais toujours là… Pour vous deux. » Ardyn sourit aussi largement que lui, parce que pour lui aussi, cette décision avec quelque chose de réellement spécial. La mort semble être quelque chose de lointain pour la plupart des gens, mais pour lui, c’est une éventualité qu’il ne peut pas mettre de coté. “Bien sur, il y aura une cérémonie officielle. A l’église. Ou tu devras porter un costume.” le taquine t’il, l’air malicieusement ravi.

© YOU_COMPLETE_MESS
Revenir en haut Aller en bas

Contenu sponsorisé
Re: (ardyn) tu casa es mi casa.
Revenir en haut Aller en bas

(ardyn) tu casa es mi casa.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1

Sujets similaires

-
» Cholera Hits Dominican Republic Resort Hotel Casa De Campo
» (09) Skana ϟ buenos dias, como esta a la casa?
» Le Casa Olympic
» Nora Pasta Del Casa En Paprika [1OO%]
» Bravo

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
-